FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Les ébénistes et menuisiers du XVIIIe siècle : Lettre L

L'Hoste Jean-Mathieu

Jean-Mathieu L'Hoste - menuisier en sièges parisien, reçu maître le 21 février 1757. Il demeura rue Saint-Martin jusqu'à la fin du règne de Louis XV, puis rue Meslay. Il travaillait à la fois pour le meuble et le bâtiment.
estampille Jean-Mathieu L

L.R

L.R, il pourrait s'agir de Louis Royer signalé comme menuisier 4 rue Roland dans l'Indicateur de 1813, ou de Jean Louis Riollet, menuisier rue Neuve des Capucins, qui figure dans le recensement de 1808.
estampille  L.RLire la suite

Labry François

François Labry - Menuisier en meubles. Maître le 21 mai 1777. On ignore l'adresse de son atelier, qui n'eut qu'une brève existence. Il a laissé des canapés, bergères et consoles, signés : F. Labry.

Lacroix RVLC Roger

Voir Vandercruse Roger
estampille Roger Lacroix RVLC

Lafolie Pierre

Pierre Lafolie - Ébéniste. Paris. Maître le 5 novembre 1755. Il travailla rue Sainte-Marguerite jusqu'en 1777. Cet ébéniste est connu par quelques pièces d'une composition recherchée et d'une très bonne facture.

Lainé Louis

Louis Lainé - menuisier ébéniste à Paris. Maître en 1740, il exerça rue de Charenton. il travaille pour Migeon et d'autres marchands.

Lambert André

André Lambert, reçu maître le 21 novembre 1783. Il exerça rue de Lappe en 1785. Il fabriquait des cadre en bois. un cadre portant son estampille est du temps de Louis XV et entoure le portrait du duc de Choisel-Stainville, peint par Duplessis avant l'exil du duc au château de Chanteloup.
estampille André Lambert

lancelin Nicolas

Nicolas lancelin (Né vers 1737), surnommé le jeune ou le cadet pour le distinguer de son frère Louis-Joseph. Maîtrise le 29 avril 1766. Rue Saint-Denis, où il travaille jusqu'à la Révolution, il aurait d'abord exécuté des meubles avant de se lancer dans la menuiserie en bâtiment.

Lancine Nicolas

Nicolas Lancine Menuisier du XVIIe siècle, en ébène de la Maison du roi.

Landrin Germain

Germain Landrin (Mort en 1785) - Menuisier-ébéniste. Paris. Maître, 16 janvier 1738. Il exerça avec succès pendant près de 50 ans, d'abord rue du Faubourg-Saint-Antoine, puis rue de Charonne. On a relevé son estampille, sur des productions très soignées, rappelant les divers styles en honneur durant sa longue carrière.
estampille Germain LandrinLire la suite

Langlois Pierre-Éloi

Pierre-Éloi Langlois (1738 - 5 novembre 1805) - menuisier en sièges. Maître le 7 septembre 1774. Fabriqua des ouvrages, signés: P.-E. Langlois.
estampille Pierre-Éloi LangloisLire la suite

Langlois père et fils

Menuisiers-ébénistes et vernisseurs. A Paris, les meubles de placage et de marqueterie se font et se vendent Grande-Rue-du Faubourg-Saint-Antoine, rue Neuve-Saint-Médéric, rue Grenier-Saint-Lazare, rue du Mail et rue Saint-Victor. Les Langlois père et fils font des cabinets et paravents façon de la Chine d'une beauté singulière; ils demeurent l'un et l'autre Grande-Rue-du- Faubourg-Saint-Antoine, près la rue de Charonne. Le jeune Langlois (Langlois cadet), qui a un talent particulier pour l'imitation des ornements de la Chine, demeure rue Cloître-Sainte-Catherine-de-la-Couture.

Langon Jean-François-Marcoul

Jean-François-Marcoul Langon - Menuisier. Paris. Maître, le 24 mai 1769.
estampille Jean-François-Marcoul LangonLire la suite

Lannuier Nicolas-Louis-Cyrille

Nicolas-Louis-Cyrille Lannuier Menuisier-ébéniste. Paris. Maître, 23 juillet 1783. Il tenait un magasin rue Saint-Thomas-du-Louvre. Il vendait des pièces de luxe, comme des tables mécaniques et des bureaux à cylindre richement garnies de bronze.
estampille Nicolas-Louis-Cyrille LannuierLire la suite

Lapie Nicolas-Alexandre

Nicolas-Alexandre Lapie dit l'aîné (Vers 1730 - 8 février 1775). Ébéniste. Paris. Maître le 17 août 1764. Il exerça rue de Charenton. Il signait: N.-A. Lapie, et il exécuta surtout des petites tables.
estampille Nicolas-Alexandre LapieLire la suite

Lapie Jean-François

Jean-François Lapie (1720-1797 ) Menuisier-ébéniste. Paris. Maître, 15 décembre 1763.
estampille Jean-François LapieLire la suite

Lapie Jean

Jean Lapie Dit le jeune (Né en 1734). Ébéniste. Paris. Maître le 31 juillet 1762. Frère de Nicolas-Alexandre Lapie.
estampille Jean LapieLire la suite

Lapierre François

François Lapierre (1753 - 1823) Menuisier. Lyon. Maître en 1784. Il produisit de beaux bois de sièges, qu'il marquait: F. Lapierre A Lyon. Sa production est purement Louis XVI. Ses dossiers médaillon s'inscrivent parfois dans une structure rectangulaire.
estampille François LapierreLire la suite

Laplanche

Laplanche - Menuisier-ébéniste et sculpteur. Paris. Il exécuta des meubles dans le goût de Boulle, cour des Neveux, au faubourg Saint-Antoine.

Lardin André-Antoine

André-Antoine Lardin (1724 - 10 août 1790) - ébéniste. Paris. Maître le 1er Juillet 1750. Il avait la spécialité d'un placage en bois de rose d'une qualité exceptionnelle.
estampille André-Antoine LardinLire la suite

Laroque Pierre

Pierre Laroque - Menuisier en meubles. Maître le 11 juin 1766. Il exécuta des meubles, surtout des sièges, dans le style transitoire Louis XV à Louis XVI, marqués: P. Laroque.
estampille Pierre LaroqueLire la suite

Latz Jean-Pierre

Jean-Pierre Latz (1691-1754) : Jean-Pierre Latz est l’un des plus grands ébénistes du règne de Louis XV, même s’il ne laisse derrière lui qu’un nombre assez limité de meubles estampillés, aujourd’hui répertoriés. Sa manière se caractérise par la qualité exceptionnelle de ses marqueteries comme celle de ses bronzes.
estampille Jean-Pierre LatzLire la suite

Laver Christophe

Christophe Laver Menuisier en meubles, reçu maître le 11 juin 1788. Travaillant rue de Cléry jusqu'au début de l'Empire, il est cité pour avoir produit des sièges en bois peint typiques de la fin du style Louis XVI, ainsi que des ouvrages plus tardifs en acajou ou merisier.
estampille Christophe Laver

Le Brun Charles

Charles Le Brun, Sculpteur à Paris au XVIIe siècle. « Les débuts du peintre, créateur du style Louis XIV, furent consacrés à la sculpture décorative dans l'atelier paternel, le sculpteur Nicolas Le Brun. Il y exécuta une figurine de Bacchus, vers 1628, qui parut assez remarquable pour qu'il en soit fait des moulages.

Le Febvre

Le Febvre, Menuisier-ébéniste à Paris au XVIIe siècle. Il fabriqua des meubles et autres ouvrages de marqueterie. Il était établi rue Saint-Denis, Au Chêne-Vert.

Le Pautre Jean II

Jean II Le Pautre, Menuisier à Paris au XVIIe siècle. Il dessina et grava des projets de boiseries, meubles,etc., dans le style Louis XIII, et continua sous le règne de Louis XIV en collaboration avec l'architecte Antoine Le Pautre, son frère, et du sculpteur Pierre Le Pautre, son fils.

Lebas Jean-Baptiste

Jean-Baptiste Lebas (1729-1795), reçu la maîtrise le 29 juillet 1729. Après avoir exercé rue de Cléry, au Saint-Esprit, il se retira rue Beauregard. Mme du Barry le fit concourir à l'installation du pavillon de Louveciennes.
estampille Jean-Baptiste Lebas

Lebas

Menuisiers-ébénistes. "Les Lebas, famille de trois menuisiers ébéniste: Barthélemy, Jean-Jacques, Jean-Baptiste, établis rue de Cléry, 271, vers 1770, étaient fournisseurs de Mme Du Barry, pour Louveciennes, et signaient de l'estampille: Lebas, sans initiale de prénom.

Lebesgue François

François Lebesgue (Mort le 18 septembre 1765) - Frère supposé de Claude Lebesgue installé rue du Faubourg Saint-Antoine. Sa marque figure sur une commode dans le goût de la Régence, en mosaïque à quadrillages.
estampille François LebesgueLire la suite

Lebesgue Claude

Claude Lebesgue - Ébéniste-marqueteur. En activité dans la première moitié du XVIIIe siècle. Il est cité pour avoir travaillé dans le goût de Boulle. L'exposition des Arts Décoratifs organisée à Paris en 1882, montrait de lui une belle commode en bois d'ébène.
estampille Claude Lebesgue

Leblanc

Leblanc, menuisier-ébéniste. Paris. Il livra, en 1748, une commode de différents bois des Indes, à placages en mosaïques, ornements de bronze doré, pour le château de Versailles.

Lebrund Jean-Baptiste

Jean-Baptiste Topino, dit Le Brun. Marchand ébéniste privilégié du Roi, établi à Marseille, rue Saint-Ferréol, sous Louis XVI, était frère du maître Charles Topino. Très peu de meubles sont connus de cet artisan.
estampille Jean-Baptiste Lebrund

Lechartier Jacques

Jacques Lechartier (1754 - 22 mars 1809) - Menuisier-ébéniste. Paris. Maître le 9 septembre 1773. Il exerça rue de Charenton jusqu'à la Révolution.
estampille Jacques LechartierLire la suite

Leclerc Jacques-Antoine

Jacques-Antoine Leclerc (1744 - 30 janvier 1792) ébéniste. Paris. Maître le 29 septembre 1779. Il exerça rue du Faubourg-Saint-Antoine, puis rue des Barres et enfin dans la cour de la Juiverie. Cet ébéniste à produit des meubles Louis XV ou Louis XVI de bonne fabrication.
estampille Jacques-Antoine Leclerc

Leclerc Claude

Claude Leclerc - menuisier en sièges. Paris. Maître le 12 octobre 1785. Il exerça d'abord rue de Charenton, à "l'Agneau Pascal" puis rue de Charenton. Il était essentiellement un fabricant de sièges. Il en a produit de charmants, toujours d'une sculpture très fouillée.
estampille Claude LeclercLire la suite

Leclerc Charles-Michel

Charles-Michel Leclerc (1745 - 1er novembre 1805) Ébéniste. Paris. Maître le 19 septembre 1786. Il exploita un atelier et un magasin rue du Faubourg-Saint-Antoine sous l'enseigne "Au Bonheur-du-jour". Il fut élu officier municipal de la section des Quinze-Vingts en 1792.
estampille Charles-Michel Leclerc

Leduc Pierre

Pierre Leduc (Vers 1685 - 25 juin 1765) - menuisier en sièges. Paris. Il résida rue de Cléry, à "la Providence", se consacrant à la fabrication de sièges de luxe. Il a fabriqué des sièges d'une belle facture qu'il estampillait de sa marque sans initiale de prénom, tracée en caractères maladroits et décroissants.
estampille Pierre Leduc

Lefaivre Charles

Charles Lefaivre ou Lefèvre (Mort le 24 août 1759) - ébéniste. Maître le 16 janvier 1738. Il demeurait rue de Charenton. Il aurait produit des meubles de style Régence.
estampille Charles Lefaivre

Lefébure Nicolas

Nicolas Lefébure - ébéniste-sculpteur à Lyon au XVIIe siècle. C'était le fils du tapissier Claude Le Febvre, dit Saint -Claude, que Fouquet avait employé au château de Vaux. Il demeurait à Paris, rue Saint-Denis, au Chesne vert. Il sculpta, en 1679, un grand coffre orné d'une Assomption de la Vierge.

Lefèvre Louis-Michel

Louis-Michel Lefèvre - Menuisier en meubles. Maître le 17 novembre 1749. Il exerça rue Saint-Nicolas jusqu'en 1781. Des sièges Louis XV et Louis XVI sont sortis de son atelier. Il employait un sculpteur nommé Bonnard.
estampille Louis-Michel LefèvreLire la suite

Legrand Jacques

Jacques Legrand - Sculpteur à Paris au XVIIe siècle. « Il sculpta, vers 1694, le mobilier de l'appartement du Dauphin au château de Choisy.

Legry Jean-Louis-François

Jean-Louis-François Legry (Né en 1745) - Ébéniste. Paris, Maître le 29 septembre 1779. Il exerça rue de Charenton au moins jusqu'en 1792. C'était avant tout un ornemaniste et marqueteur plein de science et de goût. Toute la décoration des meubles qu'il a produits tient dans l'admirable marqueterie dont il sait les embellir.
estampille Jean-Louis-François Legry

Lehaene Pierre-Joseph

Pierre-Joseph Lehaene (Mort le 21 juillet 1825) Reçu maître le 14 février 1789. A la Révolution, il demeurait rue Traversière-Saint-Antoine et sous le Directoire on le retrouve rue des Tournelles, produisant des meubles de luxe et de fantaisie, en acajou et citronnier, comme des table à thé, des tricoteuses,...
estampille Pierre-Joseph Lehaene

Leigart Martin

Martin Leigart est le seul ébéniste trouvé dans le registre de la capitation de 1751. Il fut juré de sa corporation en 1771, date à laquelle son fils, François Joseph, fut lui-même reçu à la maîtrise. Il vendit en 1773 à la comtesse de Lauraguais des meubles pour son hôtel de Besançon.

Lelarge Jean-Baptiste III

Jean-Baptiste III Lelarge (1743-1802) Menuisier. maître le 1er février 1775. Fils et petit fils de menuisiers en sièges portant le même prénom et également établies rue de Cléry, Jean Baptiste III Lelarge a produit des sièges de style Transition et Louis XVI d'une classe incontestable.
estampille Jean-Baptiste III LelargeLire la suite

Lelarge Jean-Baptiste II

Jean-Baptiste II Lelarge (25 - juin 1711 - 13 juillet 1771), Maîtrise le 14 janvier 1738. Marié à une fille du menuisier Étienne Saint-Georges, il s'établit du vivant de son père, non loin de ce dernier, dans une maison où demeurait sa belle-famille, rue de Cléry, en face de la rue Saint-Philippe.
estampille Jean-Baptiste II LelargeLire la suite

Leleu Jean-François

Jean-François Leleu (1729 - 3 septembre 1807) - Menuisier-ébéniste - Paris. Maître, 1764. "Fournisseur des châteaux royaux". Il fut un des plus fameux ébéniste de son époque.
estampille Jean-François LeleuLire la suite

Lemarchand Charles-Joseph

Charles-Joseph Lemarchand (1759 - 15 janvier 1826) - Ébéniste. Maître le 17 mai 1789. Il résida rue des Tournelles, puis rue du Faubourg-Saint-Antoine et enfin, rue du Pas-de-la-Mule, jusque sous la Restauration. Après la tourmente révolutionnaire, Lemarchand se distingua dans l'ébénisterie d'art.
estampille Charles-Joseph LemarchandLire la suite

Lepage Guillaume-Joseph

Guillaume-Joseph Lepage - Menuisier-ébéniste. Maître le 12 février 1777. Il exerça rue des Bourdonnais jusqu'à la Révolution. Dans une vente à l'hôtel Drouot, en 1909, un secrétaire portait l'inscription : "Fait par Le Page, 1777". Ce secrétaire présentait des marqueteries à paysages et motifs d'architecture.

Lependu Jean-Baptiste

Jean-Baptiste Lependu (1759-1831), ébéniste, maître le 12 juin 1782. Il était le gendre de l'ébéniste Magnien. Établi d'abord rue du Ponceau, il changea plusieurs fois de domicile et résidait en dernier lieu rue de Rivoli. Il a produit quelques grands régulateurs Louis XVI en acajou.

Lerat Claude

Claude Lerat - Ébéniste. Paris. Maître le 24 décembre 1785. Après avoir été artisan libre, il passa maître et continua d'habiter au faubourg Saint-Antoine, jusqu'au début du XIXe siècle. Son estampille se retrouve sur de bons ouvrages, dans le style Louis XVI.
estampille Claude LeratLire la suite

Lerouge Jean-Baptiste

Jean-Baptiste Lerouge (Mort en 1757) Menuisier en sièges. reçu la maîtrise le 17 février 1749. Lerouge qui a utilisé deux estampilles distinctes à grands caractères, l'une "LE ROUGE", l'autre "I.B. LEROUGE" était un fabricant de sièges qui n'a produit que sous Louis XV.
estampille Jean-Baptiste LerougeLire la suite

Leroy Felix

Felix Leroy - menuisier en sièges. Paris. Maître le 17 février 1749. Il exerça rue de Cléry jusque vers le début du règne de Louis XVI. Il a marqué de son estampille de bons sièges d'époque Louis XV et quelques fauteuils, plus rares, de l'époque Louis XVI.
estampille Felix Leroy

Lesueur François

François Lesueur - Ébéniste. Maître le 22 septembre 1757. Travaillant d'abord comme ouvrier libre rue de Lappe, cet artisan serait mort vers 1765. Sa marque a été relevée sur plusieurs petites tables en marqueterie de bois fruitier.
estampille François Lesueur

Letellier Jacques-Pierre

Jacques-Pierre Letellier Menuisier-ébéniste. Paris. Maître le 16 décembre 1767. Il travailla rue du Faubourg-Saint-Antoine durant plus d'une vingtaine d'années. Il a laissé sa marque sur de bons ouvrages en marqueterie à décor à la grecques.
estampille Jacques-Pierre LetellierLire la suite

Letellier (Père) Jacques-Pierre

Jacques-Pierre Letellier - Menuisier parisien, reçu maître en 1747. Il exerça rue du Faubourg-Saint-Antoine, puis rue de Charenton jusqu'à la fin du règne de Louis XV. Il fabriquait toutes sortes de sièges ordinaires, de luxe et de commodité, notamment des "canapés de canne faisant la chaise percée".
estampille Jacques-Pierre Letellier (Père)

Létonné Henri

Henri Létonné - menuisier. Reçu maître menuisier à Paris le 9 juin 1773. Il habita successivement sur le quai d'Orléans et rue de l'Ile-Saint-Louis, jusqu'en 1791. Il fabriquait des bordures de tableaux et d'estampes. Il utilisait deux marques, l'une "HENRY LETONNE" et l'autre "H. LETONNÉ".
estampille Henri Létonné

Levasseur Étienne

Étienne Levasseur (1721 - 1798) Menuisier-ébéniste marqueteur. Paris. Maître le 17 décembre 1767. "Il débuta dans l'atelier d'un fils de Boulle dont il fit des imitations. Il employa l'acajou en grande masse et fut l'un des précurseurs du style Empire.
estampille Étienne LevasseurLire la suite

Levesque Albert

Albert Levesque maître le 17 février 1749, tenait son magasin rue du Faubourg-Saint-Antoine, puis rue Sainte-Avoye. Il a produit des petits meubles , des coiffeuses, et quelques commodes.
Lire la suite

Levet Claude

Claude Levet (5 mars 1729 - 9 août 1774), sculpteur. Un contrat de 1776 précise qu'il demeurait « rue de St pierre le Viel ». Comme Nogaret, il fut apprenti chez François Girard. La production strictement Louis XV de Levet ne nous est connue que par quelques rares sièges, tous foncés de canne.
estampille Claude LevetLire la suite

Lexcellent Nicolas

Nicolas Lexcellent (Mort vers 1788) - Menuisier en sièges. Maître le 18 juillet 1764. Il signa des sièges de bonne fabrication, marqué avec l'estampille où son nom est orthographié d'une manière fantaisiste: N. Lexelant.
estampille Nicolas Lexcellent

Lhermite Martin-Étienne

Martin-Etienne Lhermite (vers 1730-vers 1765) - ébéniste - maîtrise obtenue le 22 août 1753 : Ébéniste du XVIIIème siècle, Martin-Etienne Lhermite se caractérise par ses ouvrages en marqueterie de fleurs Louis XV.
estampille Martin-Étienne LhermiteLire la suite

Lidons Louis

Louis Lidons - ébéniste. Maître le 26 mars 1777. Il habita d'abord rue des Petits-Champs-Saint-Martin, puis rue Guérin-Boisseau jusqu'en 1791. D'après son livre de commerce conservé aux Archives de Paris, il confectionnait surtout des ouvrages en chêne et en sapin ainsi que des meubles en placage de bois de rose.

Lieutaud François

François Lieutaud (1665 - 1748), père de Charles Lieutaud et grand-père de Balthazar, reçu Maître à la fin du XVIIe siècle
estampille François LieutaudLire la suite

Lieutaud Balthazar

Balthazar Lieutaud (Mort le 10 mai 1780) - Menuisier-ébéniste. Paris. Maître le 20 mars 1749. Il se distingua dans la fabrication des meubles de grand luxe, et se fit une spécialité des boîtes de pendules.
estampille Balthazar LieutaudLire la suite

Lorin Jean

Jean Lorin dit Le Vallon Menuisier-ébéniste à Paris au XVIIe siècle. Le 10 février 1639, il promit, au conseiller Mathurin-Martin d'Andreville, une armoire à dix-huit tiroirs avec les armes de France sculptées sur le fronton.

Louis Jean-Pierre

Jean-Pierre Louis - Menuisier-ébéniste. Paris. Maître le 5 septembre 1787. Il prit la succession de son père, rue du Jour. Après la Révolution, il remonta sa boutique, rue Saint-Nicolas. Il fournit à l'Administration impériale de nombreux sièges pour les grands-officiers de la Couronne.
estampille Jean-Pierre Louis

Lozeray

Lozeray possédait un atelier d'ébénisterie à Paris, rue Feydeau, sous le Directoire. On connaît une suite de sièges offrant cette particularité que les motifs et attributs représentés par leurs sculptures sont reproduits en couleurs sur les tapisseries qui les recouvrent.

Luchon Julien

Julien Luchon dit Percheron. Marqueteur à Paris au XVIIe siècle. En 1691 et 1692, il répara la marqueterie de deux petits cabinets ,de la petite galerie du roi à Versailles.

Lucien Jacques

Jacques Lucien (Né en 1748) - Menuisier-ébéniste. Paris. Maître le 16 novembre 1774. Il exécuta quantité de meubles pour le Garde-meuble Royal.
estampille Jacques Lucien

Lutz Girard-Henri

Girard-Henri Lutz (1736 - 4 avril 1812) Maître le 10 octobre 1766. Ébéniste d'origine allemande. Dans son atelier de la rue des Gravilliers, il fabrique aussi bien des meubles Louis XV, voire Régence, que des ouvrages Transition ou Louis XVI.
estampille Girard-Henri Lutz