FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Leleu Jean-François

Jean-François Leleu (1729 - 3 septembre 1807) - Menuisier-ébéniste - Paris. Maître, 1764. "Fournisseur des châteaux royaux". Il fut un des plus fameux ébéniste de son époque.
Estampille de Jean-François Leleu
Leleu - Commode de la chambre du prince de Condé.
Commode de la chambre du prince de Condé à l'hôtel de Lassay. Paris, 1772. J.-F. Leleu, ébéniste. Bâti de chêne, placage d'amarante, de sycomore, de bois de rose, marqueterie de bois polychromes, bronze doré, marbre griotte. Musée du Louvre © AnticStore

Jean-François Leleu est considéré, à juste titre, comme l'un des plus talentueux ébéniste de son époque. Après un apprentissage, comme simple ouvrier, dans le faubourg Saint-Antoine, il entre, en tant que compagnon, chez le célèbre ébéniste Jean François Oeben, ébéniste du Roy, installé à l'Arsenal. Il a comme collègue Jean-Henri Riesener qui succédera à Oeben aprés sa mort en 1763. Leleu , désapointé, passe alors sa maîtrise, qu'il obtient en 1764 et ouvre son propre atelier rue de la Contrescarpe, atelier qu'il quitte, peu de temps aprés, pour des locaux plus vastes, rue Royale. Sa réputation s´accroît trés rapidement. Il devient notamment le principal fournisseur du prince de Condé qui lui commande de nombreux meubles pour ses différentes résidences. En 1780, il prend, comme associé, son gendre Charles Antoine Stadler à qui il laissera son établissement vers 1792.

Secrétaire à abattant de Leleu
Secrétaire à abattant - musée des Arts Décoratifs - Leleu (1729-1807), Maître en 1764, Paris vers 1770, bâti en chêne, marqueterie de bois d'amarante, bois de rose, érable, sycomore, houx, marbre brèche d'Alep. Formé par l'ébéniste Jean-François Oeben, Leleu acquit une habilité technique remarquable. Son oeuvre se caractérise par une grande monumentalité. © AnticStore

À ses débuts, encore sous l'influence d'Oeben, les meubles de Leleu sont grandioses et somptueux, mais peu à peu, il acquiert plus de sobriété. Ses oeuvres, alors trés personnelles, sont d'une grande simplicité, aux proportions parfaites et le fini de l'exécution comme le choix des matériaux sont remarquables. Les meubles de style Louis XV et Transition sont peu nombreux. Ce sont des oeuvres en placage de bois de rose ou en acajou marquetés de fleurs de rosaces ou de paniers fleuris et richement décorés de bronze doré. Par contre, Leleu produisit une multitude de meubles Louis XVI, néoclassiques , "à la grecque", aux formes robustes, trés architecturées. Les marquetteries utilisées ont des motifs réguliers, des quadrillages ornés de quatre feuilles ou de rosaces qui s'étendent sur toute la surface des panneaux carrés, rectangulaires ou en losange, délimités toujours par un cadre de bois plus sombre ou de bronze qui vient renforcer les volumes importants des meubles.

MUSÉES

  • Commode - Musée des Arts Décoratifs
  • Bureau cylindre Transition - Musée du Louvre
  • Paire de meubles d'appui en bois de rose et de violette plaqués, ornés de bronzes ciselés et dorés. Deux tiroirs et, au dessous, deux vantaux. Dessus en marbre bracatelle d'Espagne. Vers 1775-1780, estampille J.F.LELEU. H. 99cm; L. 188cm; l. 49cm - N°49 - Musée Nissim-de-Camondo
  • Grande commode - Château de Versailles
  • Grande commode à 6 pieds - Wallace Collection
  • Petite table - Museum of Art - Cleveland
  • Bureau plat - Metropolitain Museum - New York

BIBLIOGRAPHIE

  • Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 2008
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934

Œuvre(s) de Jean-François Leleu sur Anticstore

Réf : 63951

Table d'époque Transition, estampillée J-F LELEU

Table à "en-cas', en acajou mouluré de forme tambour, elle ouvre par un tiroir et un rideau mobile découvrant un large casier habillé de marbre blanc veiné gris, pieds légèrement cambrés reliés par une tablette chantournée, dessus en marbre blanc veiné gris ceint d'une galerie ajourée en bronze ciselé et doré, poignées tombantes latérales, boutons de tirage, sabots en bronze ...

Époque : XVIIIe siècle

Prix sur demande

Proposé par :

Réf : 36914

Petite commode " à la Grecque" estampillée J.F Leleu , Paris vers 1765-1770

Modèle en placage d'acajou à ressaut central ouvrant par trois tiroirs en façade dont deux sans traverse. Le tiroir du bas faisant office de traverse arbore un bronze. Les montants arrondis terminés par des pieds galbés. Belle ornementation de bronzes dorés dont chutes, sabots, entrées de serrures , anneaux de tirage, cul de lampe. Dessus de marbre blanc d'origine. (inscription en ...

Époque : XVIIIe siècle

Réf : 16568

Commode marquetée d'époque XVIIIe siècle estampillée J.F. Leleu

Très rare commode de section trapézoïdale. La face cintrée, les côtés galbés, les montants antérieurs en saillie cambrée. Elle ouvre en façade par deux tiroirs de longueur. Très belle marqueterie de bois de violette sur les trois faces en pointe de diamants inscrits dans un treillage à contre fond en frisage d’amarante. Le bâti et les fonçures en bois de chêne. Les chutes ...

Époque : XVIIIe siècle