FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Les ébénistes et menuisiers du XVIIIe siècle : Lettre N

Nadal Jean-René

Jean-René Nadal (1733-1783) dit Nadal l'aîné. Menuisier-sculpteur. Maîtrise obtenue le 22 septembre 1756
estampille Jean-René NadalLire la suite

Nadal Jean-Michel

Jean-Michel Nadal (1734 - 22 février 1800) Dit Nadal le jeune, frère de Jean-René Nadal, menuisier, obtint ses lettres de maîtrise le 6 février 1765. Il habita rue de Cléry. Certains des sièges Transition exécutés par cet artisan sont de qualité remarquable.
Lire la suite

Nadal Jean

Jean Nadal, le plus ancien, menuisier, florissait dans le quartier de la Villeneuve vers le milieu du dix-huitième siècle. Ce maître a laissé son estampille sur de nombreuses pièces qui se rattachent au plein épanouissement du style Louis XV.
estampille Jean NadalLire la suite

Naish Catherine

Catherine Naish - ébéniste, ayant sans doute succédé à son mari, tenait à Londres un atelier de menuiserie en meubles vers la fin du règne de George II. Attachée au service de ce souverain depuis 1759, elle travailla pour la Cour britannique jusqu'en 1768. Outre des commodes et des tables à manger, elle exécuta quantité de sièges.

Nauroy Étienne

Étienne Nauroy - menuisier. Maître le 11 avril 1765. Après avoir fait enregistrer ses lettres de maîtrise, il résida rue Saint-Merry. Il produisit surtout des bois de sièges signés : E. Nauroy.
estampille Étienne Nauroy

Neufforge J.-F. de

J.-F. de Neufforge, a donné, à partir de 1757, un Recueil élémentaire d'architecture qui comprend dans ses huit volumes et son supplément aussi bien des pièces de serrurerie et des buffets ou des armoires, que des fontaines, des piedestaux, des pavillons de plaisance ou des arcs de triomphe.

Neyber C.-Ludwig

C.-Ludwig Neyber - Ébéniste suédois (1729-1798) Maître en 1756, il devint un des fournisseurs de la Couronne. Il signait de ses initiales tracées à la plume. Une table à thé et d'autres pièces qu'il exécuta pour la reine Louise-Ulrique font partie du mobilier royal de Suède.
estampille C.-Ludwig Neyber

Nicolas Antoine

Antoine Nicolas - Ébéniste. Maître le 3 septembre 1765. Il quitta bientôt la capitale pour se rendre à Nantes. On trouve son estampille sur des meubles Louis XV de formes assez traditionnelle: Commodes, Coiffeuses, Bureaux de pente.
estampille Antoine Nicolas

Nicquet Jean-Baptiste

Jean-Baptiste Nicquet (Mort en 1781) - ébéniste. Maître le 11 octobre 1775. Il travailla rue de Charenton près de l'hospice des Quinze-Vingts. D'après des annonces publiées dans les Petites Affiches, il vendait: "toute sorte d'ébénisterie dans le dernier goût" et faisait des "commodes en mosaïque formant consoles".

Nivert

Ébéniste-mécanicien. Paris. Il inventa une table qui peut servir de table à écrire et de poële en hiver. Ce meuble offre un bain-marie et n'expose ni aux accidents du feu, ni aux désagréments de la fumée. Le centre de cette table possède une chaleur suffisante pour tenir les boissons chaudes ou tièdes à volonté. et même en faire bouillir à l'instant jusqu'à trois pintes. (L'Almanach sous verre, 1784.)

Nocart Jacques-Joseph

Jacques-Joseph Nocart (Mort en 1780) Ébéniste. Paris. Il exploitait un atelier comme artisan libre, rue de Charenton. Entre 1768 et 1773, il fournit plusieurs commodes en marqueterie pour le service du Roi, par ordre de M. de La Ferté, intendant-général des Menus-Plaisirs.

Nordin Lars

Lars Nordin, Ébéniste de la cour de Suède, résidait à Stockolm, où il gagna sa maîtrise en 1752 et mourut en 1986. Au début de sa carrière, il fit pour la reine Louis-Ulrique deux somptueux cabinets destinés à contenir des collections d'insectes.
estampille Lars Nordin

Normand Charles-François

Charles François Normand - menuisier en siège - maîtrise obtenue le 12 juin 1747 : Menuisier à Paris, Charles François Normand ne laisse que peu de sièges derrière lui hormis quelques modèles Louis XV.
estampille Charles-François NormandLire la suite