FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Nogaret Pierre

Pierre Nogaret (1718 - 23 août 1771) Menuisier en sièges. Maitre en 1745 à Lyon. Le plus célèbre menuisier lyonnais. Ces ouvrages, presque tous en noyer sculpté et verni, à décor de fleurs et rocailles, portent l'estampille « NOGARET A LYON » avec la jambe de l''Y' qui se rabat à gauche.
Estampille de Pierre Nogaret
Pierre Nogaret - Fauteuil
Fauteuil en cabriolet (d'une suite de quatre), Lyon, vers 1755-1760. estampille : Nogaret à Lyon. Fauteuil en noyer sculpté et mouluré, garniture en damas de soie vert. H. 90 cm ; l. 66 cm ; P.54 cm - N°MAD2673 © Lyon, MTMAD – Pierre Verrier

La biographie de Nogaret

Pierre Nogaret naquit à Paris en 1718 et restera le maître incontesté du siège lyonnais sous le règne de Louis XV. A l’inverse de ses confrères Riesener ou Jacob, on ne possède aucun portrait de cet illustre ébéniste, qui sera donc l'artisan « sans visage », demeurant un véritable mythe identifié uniquement à sa production. Sa biographie n’a pu être fondée que sur des registres paroissiaux lyonnais, tout autre document ayant été détruit, en 1871, après l’incendie perpétré par la Commune, des archives de l’Hôtel de Ville de Paris. On pense toutefois qu’après un apprentissage à Paris, probablement chez un grand maître, il quitte la capitale en 1743, pour s’installer à Lyon où il poursuivra sa formation chez le maître lyonnais François Girard, établi Petite rue Saint Romain. En 1744 il épouse une certaine Anne Muguet, native de Roanne, et obtient ses lettres de maîtrises à Lyon en 1745. De 1745 à 1761, il aura quinze enfants, dont beaucoup mourront en bas âge. Il semble ne pas s’être beaucoup investi dans la vie de sa corporation dont il fut élu maître-garde avec Mathieu Lerbet que le 9 février 1771. Il meurt le 23 août de la même année et sera inhumé à la « cave de Saint-Roch ». A sa mort, ses enfants seront placés sous la tutelle du maître ébéniste Étienne Vanderheyden. En 1772, sa femme vendit le « fond de boutique » au maître menuisier Nicolas Parmantier qui continua sa production en apposant son estampille sur certains de ses ouvrages inachevés.

Nogaret Pierre à Lyon
fauteuils par Pierre Nogaret à Lyon vers 1750 - Bâti en noyer - Franck Baptiste © Anticstore

La production de Pierre Nogaret

L'oeuvre de Nogaret, toute entière de style Louis XV, est considérable. Les lignes de ses fauteuils, chaises, canapés, sont parfaites, équilibrées et élégantes. Ses meubles, d'une qualité irreprochable, se reconnaissent d'un simple regard. La plupart de ses sièges sont travaillés en noyer trés noir ou en hêtre revêtu de vernis. Les ornementations, sans aucune surcharge, sont finement sculptés de roses, de pivoines ou de rinceaux de feuillage.

Son estampille

L'estampille de Nogaret se présente comme une ligne de petites capitales (47mm x 2.2mm) et la forme de l'Y de Lyon présente une disposition tout à fait caractéristique, telle que la jambe se rabat sur la gauche à l'horizontale.Les fausses estampilles se sont calquées sur des ouvrages de référence comme celui du comte de Salverte, celui de Pierre Verlet (1955) ou celui de Jean Nicolay (1959), qui à des degrés divers présentent une erreur manifeste sur le « Y ». L'emplacement de l'estampille de Nogaret semble avoir été rigouresement codé. Sur les sièges à dossier plat cannés, l'estampille se trouve sur la traverse arrière du châssis, sur les sièges à dossier plat embourrés, elle est sur la traverse arrière de la ceinture, sur les cabriolets, sur le montant du dossier au niveau de l'assemblage et sur les sièges en bois doré à chassis, sur une traverse à l'intérieur du bâti de la ceinture.

MUSÉES

  • Chaise longue Louis XV - Jacquemart-André - Chaalis
  • Fauteuil d'enfant Louis XV - Musée d'Art et d'Histoire - Genève
  • Trois fauteuils cabriolet Louis XV - Musée Nissim de Camondo - Paris
  • Quatre chaises Louis XV à la reine - Musée du Louvre
  • Paire de chaises en bois sculpté, recouvertes en velours moderne, époque Louis XV - N°MAD 1179, Paire de fauteuils cabriolet en noyer sculpté. Il sont à dossier de forme violon, légèrement incurvé. Ils présentent des accotoirs largement écartés et reposent sur des pieds cambrés terminés en pieds de biche. - N°MAD 1580, 4 fauteuils cabriolet et 2 chaises garnies, Uniquement deux fauteuils et deux chaises sont estampillés. Les fleurs présentent sur la ceinture sont différentent d'un siège à un autre. - N°MAD 2673, Paire de fauteuils en cabriolet - N°MAD 3140, Fauteuil cabriolet - N°MAD 474 - Les Arts décoratifs - Lyon
  • Chaise Louis XV - Les Arts décoratifs - Paris

BIBLIOGRAPHIE

  • Nogaret et le siège lyonnais - Bernard Deloche, Jean-Yves Mornand - Jacques André éditeur - 2009
  • Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 2008
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934
  • L'Art du siège au XVIIIe siècle en France - Bill G. B. Pallot - ACR-Gismondi Editeurs - 1996

Œuvre(s) de Pierre Nogaret sur Anticstore

Réf : 64053

Paire de bergères estampillées Nogaret à Lyon

Cette paire de bergères en noyer est ornée sur la ceinture et le haut du dossier de fleurettes. Pierre Nogaret (1718 – 1771 ) reçu maître en 1745 Après avoir effectué son apprentissage à Paris, Nogaret s'installe à Lyon en 1743. Il est spécialisé dans les sièges, privilégiant la ligne au décor. Il se distingue par ses coups de fouet très puissants aux accotoirs, mariant à ...

Époque : XVIIIe siècle

18 000 €

Réf : 56675

Paire de très larges cabriolets en bois doré, Nogaret à Lyon vers 1750

Paire de larges fauteuils cabriolets en noyer doré, mouluré et sculpté. Les dossiers galbés aux formes violonées; les accotoirs mouvementés «  en coup de fouet » , les ceintures chantournées. Les traverses à décors de fleurettes finement sculptées. Les deux estampillés sur les montants arrières des dossiers : Nogaret à Lyon. Bon état de conservation, retouches à la ...

Époque : XVIIIe siècle

Prix sur demande

Réf : 49898

Paire de larges fauteuils en noyer à dossier plats « à la reine », Pierre Nogaret à Lyon vers 1750

Paire de larges fauteuils moulurés et sculptés à dossiers plats en noyer massif. La partie supérieure de forme violonée; les accotoirs mouvementés «  en coup de fouet » , les ceintures moulurées et chantournées. Pieds cambrés, les dossier mouvementés à décors de fleurettes finement sculptées en rappel sur l'assise. Les deux estampillés sur les traverses arrières basses ...

Époque : XVIIIe siècle

Réf : 45279

Canapé en hêtre naturel, Nogaret - Lyon époque XVIIIe

Important canapé en hêtre mouluré et sculpté de fleurettes et feuilles à fond de canne. Très bel équilibre des proportions du siège, très belle qualité d'exécution des sculptures. Epoque louis XV. Chassis du siège et cannage refaits. Ce canapé est attribué à Pierre Nogaret. Pierre Nogaret, 1718-1771. menuisier à Lyon.

Époque : XVIIIe siècle

6 000 €

Proposé par :

Réf : 44015

Série de fauteuils en noyer par Pierre Nogaret à Lyon vers 1750

Suite de quatre larges fauteuils moulurés et sculptés à dossiers plats en noyer massif. La partie supérieure de forme violonée; les accotoirs mouvementés «  en coup de fouet » , les ceintures moulurées et chantournées. Pieds cambrés, le dossier mouvementé à décor de fleurettes finement sculptées en rappel sur l'assise. Garniture à fond de canne. Les quatre estampillés ...

Époque : XVIIIe siècle

Réf : 8005

Paire de fauteuils cannés Louis XV, estampillé « Nogaret à Lyon »

Belle paire de fauteuils cannés à dossier "à la Reine" sont en noyer mouluré et sculpté de fleurs et de feuillages. Les pieds cambrés sont nervurés et les supports d’accotoirs en coup de fouet. Une galette en cuir vient ornée l’assise. Estampillée de « Nogaret A Lyon ». Pierre Nogaret (1718-1771), fut reçu Maître menuisier à Lyon en juin 1745. Pierre Nogaret figure au ...

Époque : XVIIIe siècle

9 500 €

Proposé par :