EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
XVIIIe siècle
Canapé Louis XV, estampillé Reuze

Prix : Sur demande

Galerie Wanecq

XVIIIe siècle
Bergère d'époque Louis XV

3 400 €

Michel Martin

XVIIIe siècle
Paire de Ponteuses par Sulpice Brizard

Prix : Sur demande

Galerie Berger

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4

Sièges d'époque Louis XV

Les sièges Louis XV sont légers, confortables, accueillants. Leur légèreté résulte de la suppression de la traverse d'entrejambes: ce terme, on le sait, désigne la traverse en H, ou en X qui relie les pieds des fauteuils du XVIIe siècle. Cet élément, désormais, ne subsite que dans quelques sièges cannés et dans les sièges de paille. La légèreté des sièges Louis XV vient aussi du peu de hauteur du dossier, qui, souvent ne dépasse pas 45 centimètres au-dessus de la ceinture. Leur caractère confortable est dû à la disposition du dossier. Les supports d'accotoirs sont presque toujours en retrait, c'est-à-dire qu'ils ne s'érigent pas au droit des pieds, mais en arrière. Ce recul des bras est motivé par la mode des robes à paniers, introduite dès la Régence; il permet au paniers de s'étaler librement en avant du siège.
La composition générale des sièges Louis XV est d'une admirable unité; elle présente une harmonie et une continuité de lignes qu'on ne trouve guère qu'à cette époque. En effet, tous les profils sont en console, mais toutes les lignes se raccordent avec tant de justesse et tant d'aisance, que le passage d'un membre à l'autre est réellement insensible. La décoration des sièges Louis XV est très sobre; jamais les moulures n'offrent la répétition du même motif comme feront celles des sièges Louis XVI. Le plus souvent, l'ornementation consiste en deux ou trois fleurettes posées avec grâce au point central de la ceinture et du dossier.