EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
XIXe siècle
Paire de fauteuils Empire

8 000 €

Igra Lignum

  1. 1
  2. 2

Le siège de style Empire

A l'époque impériale persistent certaines formes crées sous le Directoire, notamment les dossiers enroulés. Cependant, on revient nettement au dossier droit. L'innovation caractéristique, dès la campagne d'Égypte, consiste à faire monter de fond jusqu'aux accotoirs les pieds antérieurs qui, précédemment, s'arrêtaient au siège: jusqu'alors, on avait toujours accusé la séparation des supports et des consoles. A l'époque impériale, ces hauts montants s'amortissent en bustes féminins parfois coiffés du pschent égyptien. Ils se terminent en griffes, parfois en pieds de sarcophage. Sous l'Empire un autre modèle de consoles d'accotoirs, assez répandu, comporte un cygne aux ailes relevées en arrière : témoin les fauteuils de l'hôtel Beauharnais, à Paris. Toutes ces variétés du type offrent un caractère commun : l'extrémité des accotoirs eux-même dépasse le « droit » de leurs consoles.

Une autre formule amortit l'accotoir au droit de son support, lequel ne monte plus de fond mais prend naissance au niveau de la ceinture. Les montants antérieurs affectent, dans ce cas, la figure d'un double balustre à section quadrangulaire opposé par le pied. Le dossier de ce fauteuil se couronne d'un fronton, en accolade de faible flèche, décoré d'une couronne accostée de rubans, l'un des motifs préférés et d'ailleurs les plus heureux, du répertoire ornemental impérial. Les chaises longues brisés du XVIIIe siècle sont démodées. Le goût de l'antiquité commande des compositions rectilignes. On fait des canapés qui comportent deux dossiers d'égale hauteur inclinés vers l'extérieur, témoin le fameux canapé de Mme Récamier, ou deux dossiers inégaux; quand ces derniers sont joints par un troisième dossier qui s'incline de l'un vers l'autre, le siège ainsi formé s'appelle la méridienne. Il est en vogue sous l'Empire.