FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Lebas Jean-Baptiste

Jean-Baptiste Lebas (1729-1795), reçu la maîtrise le 29 juillet 1729. Après avoir exercé rue de Cléry, au Saint-Esprit, il se retira rue Beauregard. Mme du Barry le fit concourir à l'installation du pavillon de Louveciennes.
Estampille de Jean-Baptiste Lebas

Né en 1729, et mort en 1795, Jean-Baptiste Lebas était le fils d'un artisans du métier, il fut juré de sa communauté de 1769 à 1771.

Marié très jeune avec une fille du menuisier François Bouillette, Lebas eut deux fils, Barthelemy et Jean-Jacques, qui furent ses élèves et collaborateurs. L'aîné gagna la maîtrise le 13 août 1771, l'autre le 7 novembre 1772. Vers 1781, ils s'associèrent en vue de continuer l'entreprise paternelle et prirent pour marque commune LEBAS, sans initiale de prénom. Jean-Jacques mourut le 31 juillet 1795, à lâge de quarant-cinq ans; son frère continuait d'habiter rue de Cléry, n 271, au commencement du XIXe siècle.

Jean-Baptiste Lebas acquit une vogue justifiée par ses talents. Il fournit au comte d'Artois un magnifique mobilier de salon composé de deux canapés et de seize fauteuils, offrant sur leurs dossiers des garnitures ovales dans des bordures d'une richesse et d'une fantaisie singulière. Ce mobilier fut acheté plus tard par Talleyrand pour le château de Valençay, où il servit au roi d'Espagne Ferdinand VII durant sa captivité en France.

Œuvre(s) de Jean-Baptiste Lebas sur Anticstore

Réf : 68813

Paire de tabourets époque Louis XV estampillés de Jean-Baptiste Lebas

Paire de tabourets en hêtre naturel ciré et sculpté, cannés , ceintures mouvementées sculptées en façades d'un cartouche feuillagé asymétrique , pieds cambrés feuillagés terminés par des sabots également feuillagés . Estampille de Jean-Baptiste Lebas , maître parisien le 29 Juillet 1756 . Parfait état de conservation. Coussins récents exécutés dans un tissu ancien .

Époque : XVIIIe siècle

Prix sur demande

Proposé par :