EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
J-L. FAESCH (v. 1738-1778), l'acteur Préville sur scène, miniature v. 1760s
J-L. FAESCH (v. 1738-1778), l'acteur Préville sur scène, miniature v. 1760s - Tableaux et dessins Style Louis XVI
Réf : 59326
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Coll. anglaise
Materiaux :
Velin, gouache
Dimensions :
l. 7.4 cm X H. 8.8 cm
Tableaux et dessins Miniatures - J-L. FAESCH (v. 1738-1778), l'acteur Préville sur scène, miniature v. 1760s
Lemoine Bouchard Fine Arts
Lemoine Bouchard Fine Arts

Miniatures, portraits, souvenirs historiques, objets rares


+33 (0)1 53 34 05 33
+33 (0)6 61 72 27 34
J-L. FAESCH (v. 1738-1778), l'acteur Préville sur scène, miniature v. 1760s

Portrait en miniature à la gouache sur vélin, à vue 8,8 x 7,4 cm.
Date d’exécution : début des années 1760.
Sous passe-partout non acide sous verre, empaquetage qualité musée,
18 x 16,5 cm
Provenance : coll. anglaise.
Œuvres en rapport : - trois autres exemplaires sur vélin au musée de la Comédie française
Bibl. : Joël Hutwohl, (préface de Christian Lacroix), Comédiens et costumes des Lumières,i miniatures de Fesch et Whirsker, Collections de la Comédie française, Harmunia Mundi, 2011, n° 4,71 et 84 repr. (photo additionnelle).
- gravure d’après Faesch titrée Mr. Préville. Coméd. Franc. Boniface Chrétien. dans le Mercure-galant, publiée à Londres en 1772 par Robert Sayer.

L’acteur Pierre-Louis Préville (1721-1799) est pris sur le vif dans le rôle de Boniface Chrétien dans « Le Mercure Galant ou la Comédie sans titre », comédie en quatre actes en vers d’Edmé Boursault. L’acteur jouait successivement six rôles, et sa performance lui valut d’être nommé comédien du roi.
« Préville débuta le 20 septembre 1753 par le rôle de Crispin dans Le Légataire et celui de St Germain dans La Famille extravagante ( …). Préville était d’une jolie figure, avait infiniment de propreté, d’aisance et de grâces (…). La première exclamation des critiques fut « Ah ! la jolie poupée ! mais bientôt la vérité du jeu de Préville leur imposa silence, et les applaudissement furent universels ». (…) Le Mercure galant , qui n'avait pas été joué depuis long-temps, fut remis le dimanche 8 octobre pour les débuts de Préville , eut beaucoup de représentations ... Il y remplissait six rôles, Boniface Chrétien, M. de la Motte, Larissole , le Marquis, Maître Sangsue, et l’abbé Baugénie. Et les ayant joué le 20 octobre à la Cour avec celui du Sosie dans Amphytrion,, il satisfit tellement Louis XV que ce prince, après la représentation, dit au maréchal de Richelieu, premier gentilhomme de la chambre en exercice : Je reçois Préville au nombre de mes comédiens ; vous pouvez le lui annoncer ».
(Galerie Historique des Acteurs du Théâtre Français, 1810, p. 481-482).

Préville en « Boniface Chrétien » apparaît à la scène 7 de l’acte I, tout en noir, son chapeau à la main, penché en avant. Selon l’étude de J. Hutwohl, une gravure d’après Faesch reproduite dans Les Métamorphoses de Melpomène et de Thalie nous apprend que Boniface, imprimeur en faillite, est face à Oronte qui tient la boutique du journal Le Mercure Galant qui marche fort bien. Il se plaint de ses propres difficultés avec cette réplique « Un livre in-folio m’a mis à l’hôpital » et veut faire passer une publicité pour son activité d’impression de faire-part d’enterrement exécutés avec soins et ornements. Oronte accepte et pour le remercier, Boniface lui dit que pour lui et sa maîtresse Cécile les faire-part seront gratuits : « Mourez quand vous voudrez, et comptez là-dessus ».

Johann Ludwig Werhard Faesch (Fesch) (Bâle, vers 1738 - Paris, 20 mai 1778), peintre en miniature et dessinateur d’origine suisse vécut à Paris où il francisa ses prénoms en Jean-Louis ; il travailla comme dessinateur de théâtre et eut tous les acteurs de renom dans sa clientèle. Lors du passage à Paris de l’acteur anglais David Garrick en 1765, Préville et Lekain, sociétaires de la Comédie française, lui montrèrent les miniatures de Faesch qu’ils possédaient. Faesch avait aussi représenté Préville dans son rôle de La Rissole dans la même pièce (musée de la Comédie française). Il fit ensuite un séjour à Londres en 1768 auprès de Garrick pour peindre les comédiens de son théâtre de Drury Lane. Ses portraits d’acteurs furent publiés à Londres sous forme de gravures colorées à la main, entre 1769 et 1773 ; la gravure de Préville dans Boniface Chrétien est datée de 1772 (Harvard Theatre Collection, Houghton Library, Harvard College Library, Harvard University).

Conditions générales de livraison :

Collissimo avec assurance pour la France
Nous consulter pour une expédition à l'étranger

Lemoine Bouchard Fine Arts

Miniatures Louis XVI

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « AUGUSTIN-DUBOURG, Sophie de Louvois, miniature probablement Salon de 1800 » présenté par Lemoine Bouchard Fine Arts, antiquaire à Paris dans la catégorie Miniatures Louis XVI, Tableaux et dessins.