EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Portrait d’apparat de Louis XIV, - Pierre Mignard, vers 1680
Portrait d’apparat de Louis XIV, - Pierre Mignard, vers 1680 - Tableaux et dessins Style Louis XIV Portrait d’apparat de Louis XIV, - Pierre Mignard, vers 1680 - Baptiste & Lenté Portrait d’apparat de Louis XIV, - Pierre Mignard, vers 1680 - Louis XIV Antiquités - Portrait d’apparat de Louis XIV, - Pierre Mignard, vers 1680
Réf : 83764
VENDU
Époque :
XVIIe siècle
Signature :
Pierre Mignard (1612-1695)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 100 cm X H. 120 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - Portrait d’apparat de Louis XIV, - Pierre Mignard, vers 1680 XVIIe siècle - Portrait d’apparat de Louis XIV, - Pierre Mignard, vers 1680 Louis XIV - Portrait d’apparat de Louis XIV, - Pierre Mignard, vers 1680
Baptiste & Lenté
Baptiste & Lenté

Mobilier et objets d'art du 16e au 19e siècle


+33 (0)6 45 88 53 58
+33 (0) 6 64 42 84 66
Portrait d’apparat de Louis XIV, - Pierre Mignard, vers 1680

Important portrait de Louis XIV en armure par Pierre Mignard (1612-1695), vers 1680
Le roi Louis XIV est représenté à mi-cuisses, taille nature, tourné de trois quart, regardant le spectateur en face.
Le visage à l’expression solennelle est encadré par des grosses boucles de la perruque châtain foncé. Le front caché par une frange, les joues légèrement rehaussées de fard rose, il porte une fine moustache au-dessus de ses lèvres esquissant un demi-sourire.
Il porte au cou une cravate de dentelle blanche sur un nœud de ruban rouge. Son armure fleurdelisée accentue son statut royal. Les fleurs de lys en et les clous dorés ornent sa cuirasse aux forts reflets métalliques. Outre le nœud rouge, il affiche quelques parements de velours grenat aux articulations de l’armure. Il porte en sautoir le cordon bleu de l’ordre de Saint-Esprit.
Enveloppée autour de sa taille, une large écharpe blanche de commandement brodée de fleurs et frangée d’or est nouée sur sa ...

Lire la suite

... hanche droite par un nœud ballonné.
Il s’appuie de sa main droite sur le bâton de commandement aux extrémités dorées décoré de fleurs de lys sur fond bleu. Disposés par l’artiste au premier plan et bénéficiant d’un éclairage fort afin d’attirer l’attention du spectateur sur cette main royale qui tient dans ses doigts longs et fins tout le royaume de France.
Le caractère prestigieux de notre portrait est accentué par le rideau pourpre qui sert de fond pour l’imposante figure du monarque, le choix de couleur n’est pas un fruit du hasard. Le pourpre dans l’antiquité était réservé uniquement aux empereurs et est devenu la couleur souveraine.
Créant la mise en scène théâtrale, la lumière se reflète dans la cuirasse et illumine le visage, la main et l’écharpe blanche dont les drapés savamment exécutés aux angles vifs dévoilent les volumes et la brillance du satin.
Le pinceau fin et précis de notre artiste dessine la dentelle exquise et les nombreux ornements dorés de l’armure.
La posture du roi avec le port de tête haut, la position statique de cette mise en scène renforcent le sentiment de suprématie et majesté. Pour rendre ce caractère dominant au roi, le peintre insiste sur le modelé du nez et du menton afin qu’il se dégage de notre portrait toute la puissance de cette personnalité hors du commun.
Datant des années 1680, notre portrait se situe à l’apogée des guerres de Louis XIV et de ses succes militaires, le roi privilégie les commandes des portraits en armure, plutôt qu’en habit de cour, proclamait le caractère belliqueux du souverain et l’importance des guerres menées par lui.
La guerre d’ailleurs était pour Louis XIV l'instrument privilégié de son prestige et de la toute-puissance du royaume qu'il se devait d’incarner.
L’image du roi guerrier véhiculé par ses portraits, le caractère inébranlable de sa position est aussi une mise en garde contre les anciens sympathisants de la Fronde.

Notre portrait est mentionné dans la monographie sur Pierre Mignard par L. Nikolenko, Pierre Mignard: The Portrait Painter of the Grand Siecle, 1983, p. 127, n° 72.
Huile sur sa toile d’origine, vers 1680 par Pierre Mignard
Dimensions, toile: hauteur : 100, largeur : 78 cm.
Cadre d’époque Louis XIV en bois doré à la feuille d’or et finement sculpté.
Dimensions avec le cadre: h. 120 cm, l. 100 cm

Provenance : Vente Georges de Monbrison, 13 mai 1904, lot 50
Présence de nombreuses étiquettes et d’un sceau au dos du châssis
Selon l’étiquette : « Portrait du Roi Louis XIV peint par Pierre Mignard, provient du Château de Chambord d’où il disparut au moment des pillages révolutionnaires.
Il se trouvait au début du XIXeme siècle au château de Saint Offange (Maine & Loire)
Il fit partie des collections du Duc de Morny et ornait son appartement au Palais de Fontainebleau
Il passa ensuite dans la collection Georges de Montbrison puis dans celle du Marquis de la Borde. »
Etiquette d’inventaire
Inventaire de 18.. (les deux derniers chiffres grattés), Palais de …… (nom du palais gratté), l’ajout manuscrit Duc de Morny
Fort probablement, le palais de Fontainebleau et le gros inventaire de 1855 réalisé après le coup d’état de 1849 et l’installation de la famille impériale dont Duc de Morny, le demi-frère de l’empereur.
Le sceau apposé de cire rouge : l’aigle couronnée (avant 1870) avec en exergue « Direction des Contributions directes, Seine & Marne ». Probablement en paiement des frais de succession de Duc de Morny ou du propriétaire successif.
Georges de Monbrison, collectionneur d’art et historien français, (1830-1906) Important collection des portraits de personnalités marquantes de la Renaissance et du Grand Siecle.
Marquis de Laborde, Valentin-Alexandre-Auguste-Joseph de Laborde (1840-1916), président de la société d’Histoire de Paris, diplômé de l'École des chartes (en 1863)
Duc de Morny, Charles Auguste Louis Joseph Demorn (1811-1865), financier et homme politique français de la Monarchie de Juillet, de la IIe République et du Second Empire, député, ministre de l'Intérieur (1851-1852), président du Corps législatif et président du Conseil général du Puy-de-Dôme (1852-1865). Fils naturel de la reine de Hollande Hortense de Beauharnais et du comte de Flahaut, il est le petit - fils naturel de Talleyrand et le demi - frère de Napoléon III et est à l'origine de l'urbanisation de Deauville et du parc des Princes à Boulogne – Billancourt. Collectionneur d’art, notamment peinture ancienne.


Pierre Mignard
Peintre français (Troyes 1612-Paris 1695). Élève de Vouet, il travailla en Italie, à Rome surtout, de 1635 à 1657, avant de rejoindre Paris sur la demande de Louis XIV ; il exécuta alors plusieurs commandes, telle la coupole du Val-de-Grâce (1663). Portraitiste réputé, il sut flatter le modèle, mais aussi mêler l'expression à la grâce dans des tons clairs et frais, à l'opposé de la majesté de Le Brun. À la mort de son rival (1690), il lui succéda comme premier peintre du roi et directeur de la manufacture des Gobelins. Il a exécuté des nombreux portraits de Louis XIV.

Baptiste & Lenté

Tableaux XVIIe siècle Louis XIV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Portrait d’apparat de Louis XIV, - Pierre Mignard, vers 1680 » présenté par Baptiste & Lenté, antiquaire à Paris dans la catégorie Tableaux XVIIe siècle Louis XIV, Tableaux et dessins.