EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Céphale et Procris - École néoclassique vers 1820
Céphale et Procris - École néoclassique vers 1820 - Tableaux et dessins Style Céphale et Procris - École néoclassique vers 1820 - Enzo Gironi - Blue Antique Céphale et Procris - École néoclassique vers 1820 - Antiquités - Céphale et Procris - École néoclassique vers 1820
Réf : 69137
Prix sur demande
Époque :
XIXe siècle
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 161.6 cm X H. 229 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Céphale et Procris - École néoclassique vers 1820 XIXe siècle - Céphale et Procris - École néoclassique vers 1820  - Céphale et Procris - École néoclassique vers 1820 Antiquités - Céphale et Procris - École néoclassique vers 1820
Enzo Gironi - Blue Antique
Enzo Gironi - Blue Antique

Antiquaire généraliste


+33 (0)6 30 30 64 79
Céphale et Procris - École néoclassique vers 1820

Grande huile sur toile représentant "Céphale et Procris "*.
Trace de monogramme ou signature en bas à droite.

École néoclassique, vers 1820.

Dimensions:
Sans cadre : 229 cm X 161,6 cm

*CÉPHALE ET PROCRIS
Céphale, prince thessalien, fils de Déion et de Diomédé avait épousé Procris, une des filles d'Érechthée, roi d'Athènes. Elle était d'une beauté remarquable. Il inspira une vive passion à Éos (l'Aurore) ; celle-ci, pour le détacher de Procris, l'engagea à éprouver la fidélité de son épouse. Dans ce but, il s'introduisit près d'elle, caché sous un déguisement : ayant réussi à la séduire, il la chassa de sa présence. Procris, honteuse, s'enfuit en Crète où Artémis lui fit don d'un chien et d'un javelot magique. Plus tard Procris revint dans ses foyers sous l'aspect d'une séduisante jeune fille qui s'offrit l'amour de Céphale en échange des cadeaux de la déesse. Céphale accepta et Procris se fit alors reconnaître.

Les deux époux se réconcilièrent. La jalousie cependant étreignait le cœur de Procris qui pensait que son époux rejoignait Éos lors de ses parties de chasse. Une nuit, elle le suivit donc en cachette. Par mégarde elle remua une branche. Pensant qu'un gibier se cachait derrière le feuillage Céphale lança son javelot et perça le corps de sa chère Procris ; désespéré par cette mort, il se tua avec le même javelot. Selon une autre version, l'aréopage le bannit pour ce meurtre. Il se retira dans l'île qui prit de lui le nom de Céphalonie et hanté par le fantôme de sa bien-aimée finit par se jeter à la mer.

Enzo Gironi - Blue Antique

Tableaux XIXe siècle