FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Sené Jean-Baptiste-Claude

Sené Jean-Baptiste-Claude (1747-1803) – menuisier en siège – maîtrise obtenue le 10 mai 1769 : A l’égal de Georges Jacob, Jean-Baptiste-Claude Sené est considéré comme le plus grand menuisier en siège français du règne de Louis XVI.
Estampille de Jean-Baptiste-Claude Sené

Connu pour sa très grande production aussi bien que pour la longévité de sa renommée, fils aîné du menuisier Claude I Sené, Jean-Baptiste-Claude Sené s’impose sans équivoque comme le plus célèbre des menuisiers parisiens de sa lignée. Depuis la rue de Cléry à l’enseigne du « Gros Chapelet » où il exerce, son talent suscite très vite un grand intérêt. Sené voue les premières années de sa carrière au service d’une clientèle privée à laquelle il livre des sièges Louis XVI aux lignes pures, soignés, raffinés, bien proportionnés, mais classiques. De 1785 à 1791, il figure avec Jean-Baptiste Boulard parmi les fournisseurs réguliers du Garde-Meuble de la Couronne. Il bénéficie alors de commandes pour les châteaux de Saint-Cloud, Versailles, Fontainebleau ou encore Compiègne du Roi, de la Reine mais aussi pour plusieurs membres de la famille royale, pour lesquels il réalise des sièges de la plus haute et belle qualité. Pour les commandes les plus élaborées, il collabore avec Boulard.

Chaise voyeuse - Jean-Baptiste-Claude Sené
Chaise voyeuse - musée des Arts Décoratifs - Jean-Baptiste-Claude Sené (1748-1803), menuisier, Louis-Alexandre Regnier (1751-1802), sculpteur, Paris 1789, Commandé pour le salon turc du château de Montreuil, propriété de Madame Elisabeth, soeur de Louis XVI, à Versailles. Hêtre sculpté et peint, garniture moderne. © AnticStore

L’œuvre de Sené ne comporte presque exclusivement que des sièges Louis XVI. Seuls quelques rares modèles de style Transition sont ainsi constatés. En qualité de menuisier, Sené n’exécute que le « gros bois » ; l’assemblage et les ornements sont le plus souvent confiés à des sculpteurs spécialisés. Ses sièges de caractérisent par une allure conforme aux exigences du Garde-Meuble de la Couronne à savoir royale : formes amples, bien proportionnés, des ornements à profusion et une exécution sans faille. Sené y ajoute tout de même un peu de sa personnalité avec des formes plus légères, des liens plus délicats et des décors plus épurés. Dans ce dernier domaine, le menuisier favorise sur ses sièges la présence de colonnettes cannelées au niveau du dossier, d’une couronne de feuillages au sommet des pieds, de chapiteaux ioniques, de cannelures torses ou encore d’ornements en forme de flamme au niveau des volutes au raccord de l’accoudoir et du dossier. Enfin, avec Georges Jacob, Sené est le seul à avoir évidé la face interne de la ceinture des sièges pour rendre ces derniers plus légers. Son œuvre la plus emblématique reste un grand lit exécuté en 1787 sous les directives du sculpteur Jean Hauré pour la reine Marie-Antoinette à Fontainebleau.

Sené Jean-Baptiste-Claude - Fauteuil cabriolet
Fauteuil cabriolet, d'une suite de 4 estampillés Jean-Baptiste Sené, Paris vers 1780. Hêtre sculpté, garniture moderne. Musée Carnavalet. © AnticStore
Jean Baptiste Claude sené - Bergère
Bergère d'une paire, Paris, 1789. J.-B.-C. Séné, menuisier; A. Régnier et P. Laurent, sculpteurs; L.-F. Chatard, doreur. Hêtre sculpté et doré, lampas broché moderne d'après la garniture d'origine. Exécutée pour le salon de compagnie de Madame Elisabeth au château de Montreuil, à Versailles. Musée du Louvre © AnticStore

Après la Révolution, Sené poursuivra sa carrière mais s’adressera aussi à une clientèle diamétralement opposée, celles des administrateurs. Aux ouvrages de luxe, il substitue alors des meubles conformes aux modes de l’époque dans le plus pur bâti de chêne.

MUSÉES

  • Chaise voyeuse - Musée des Arts Décoratifs
  • Fauteuils cabriolet - Musée Carnavalet
  • Bergères - Musée du Louvre
  • Cabriolet - Chateau de Versailles
  • Ensemble de mobilier de chambre - Museum of Fine Arts, Boston.
  • ...

BIBLIOGRAPHIE

  • Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 2002
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934
  • Deux sièges de Foliot et de Sené pour Versailles - Revue du Louvre, n° 1, mars 1991, p. 76-81
  • Bill Pallot, L'art du siège au XVIIIe siècle en France, Paris, ACR Gismondi éditeurs- 1987.

Enregistrer

Œuvre(s) de Jean-Baptiste-Claude Sené sur Anticstore

Réf : 72747

Six chaises à la Reine par JBC Sené avec marques d'inventaire du Mobilier National

Rare ensemble de six larges chaises à dossier plat en hêtre mouluré, sculpté et laqué vert rechampi de dorure, très richement et finement sculptées de dés à rosaces et de frises de rais-de-cœur. Les dossiers "à la reine", ornés de culots feuillagés, ont une forme très particulière, que l'on rencontre parfois sur des cabriolets ou de larges fauteuils ou encore les lits à la ...

Époque : XVIIIe siècle

Prix sur demande

Réf : 70547

Siège de boudoir estampillé J.B.Séné

Siège de boudoir en bois doré d’époque Louis XVI estampillé Jean Baptiste Claude Sené (1747-1803) il est issu d’une grande dynastie de menuisiers en sièges Parisiens du 18 ème siècle.I.B SENE reçu maître à Paris le 10 Mai 1769. Tapisserie aux petits points d’origine usure de la soie

Époque : XVIIIe siècle

6 000 €

Réf : 56447

Paire de marquises par Jean Baptiste Claude Sené à Paris, époque Louis XVI

Rarissime paire de marquises en bois de hêtre laqué gris. Modèle à larges dossiers carrés, supports d’accotoirs et traverses moulurés raccordés par des dés à fleurs, assises basses reposant sur des petits pieds fuseaux à larges cannelures . Parfait état de conservation, laque gris Trianon d’origine. Les deux estampillées I.B SENE pour Jean Baptiste Claude Sené reçu ...

Époque : XVIIIe siècle

Réf : 53905

Fauteuil à la Reine d'époque louis XVI attribué à J-B Séné

Circa 1780. En hêtre mouluré, sculpté et doré à décor d’une frise de feuilles de chênes et de glands doublée d’une course de ruban, le dossier en anse de panier orné de deux graines sur les épaulements, les accotoirs garnis de manchettes supportés par des consoles à enroulement et feuille d’acanthe. L’assise en forme de fer à cheval, repose sur des pieds à cannelures torses. ...

Époque : XVIIIe siècle

Prix sur demande

Proposé par :