FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Garnier Pierre

Pierre Garnier (vers 1726-1800) – ébéniste – maîtrise obtenue le 31 décembre 1742 : Pierre Garnier figure parmi les plus grands ébénistes de son siècle. Sa spécificité repose sur sa longue vie au cours de laquelle il réalise une large gamme d’ouvrages, illustrateurs des styles successifs du XVIIIème siècle.
Estampille de Pierre Garnier
Table à écrire - Garnier Pierre
Table à écrire, vers 1760-1765, Pierre Garnier, Bâti en chêne, amarante, bronze doré, cuir bleu, marbre © The Wallace Collection

D’origine parisienne, fils du maître ébéniste François Garnier et de Françoise Courant, Pierre Garnier est admis à la maîtrise en 1742. Membre de la jurande des menuisiers-ébénistes, son père est alors élu à la charge de juré – charge qu’il occupe jusqu’en 1744. Dans la volonté de ne pas suivre son père, Garnier abandonne le Faubourg Saint-Antoine pour la rue Neuve-des-Petits-Champs, près de la place Vendôme. En 1754, il épouse Madeleine-Antoinette Oger, fille d’un marchand-fabricant de galons d’or et d’argent. Ebéniste réputé, sa clientèle se compose sans doute de marchands comme Léonard Boudin mais surtout de grands riches du royaume à qui il livre de nombreuses commandes. Parmi eux, Louis Georges Erasme, maréchal de France, la duchesse de Mazarin ou encore le marquis de Marigny, frère de Madame de Pompadour, se présentent comme les plus réguliers. Document précieux, la correspondance conservée entre les deux hommes, qui découle des nombreuses commandes réalisées pour lui, nous donne l’occasion de mieux saisir les traits de caractère de l’ébéniste, résumés selon la formule consacrée pour définir les nouveaux jurés de la jurande des menuisiers-ébénistes à « probité, conduite et capacité reconnue ».

Médaillier de Garnier Pierre
Médaillier à deux corps - musée des Arts Décoratifs - Pierre Garnier - Bâti de chêne, placage de bois satiné, bois de rose à filets d'ébène et buis, amarante; bronze doré. © AnticStore

Si Garnier est moins connu que ses confrères Oeben ou Riesener, il n’en reste pas moins l’un des plus grands promoteurs de même que l’un des plus originales maîtres du style « à la grecque » qui s’insère aujourd’hui plus largement dans le style de Louis XVI. Les premières années de sa carrière sont marquées par le style rocaille alors à la mode. Il réalise déjà des ouvrages de belle qualité tels que des commodes en marqueteries de losanges, en bois de rose et amarante mais aussi des secrétaires et encoignures raffinés marquetés de bois précieux ou ornés de vernis dans le goût de la Chine. La manière de Garnier affiche une prédominance des marqueteries géométriques, de losanges, de croisillons ou encore de placages en feuilles diversement disposés. Ces placages sont parfois compartimentés par des encadrements très sinueux et très entrelacés. Il réalise aussi quelques meubles dans le style Transition ; mais c’est tout de même avec l’arrivée du néoclassicisme que Garnier réalise la plus grande et la plus significative partie de sa carrière, période au cours de laquelle il affirme sa manière et élabore des œuvres très typées. Ces meubles caractérisent le style « à la grecque », un style aux formes architecturées et aux décors fournis empreintés pour partie au style Louis XIV. A côté de ces meubles, Garnier réalise également des bibliothèques basses, des secrétaires aux placages ou aux laques encadrés de bronze ainsi qu’une série de bureaux plats.

Comme l’atteste un texte publié dans les Petites Affiches de 1800 qui annonce la vente de sa fabrique après son décès, l’activité de l’ébéniste perdure après la Révolution et jusqu’à la fin de sa vie.

MUSÉES

  • Médailler à 2 corps - Musée des Arts Décoratifs
  • Encoignure - J. Paul Getty Museum
  • Table à écrire - The Wallace Collection

BIBLIOGRAPHIE

  • Pierre Garnier - Christophe Huchet de Quénétain - Perrin & fils, Editions de l'Amateur - 2003
  • Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 1989
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934

Œuvre(s) de Pierre Garnier sur Anticstore

Réf : 63954

Bureau plat, bois de rose et satiné, bronze doré, estampillé GARNIER, époque Louis XV

Bureau plat à dessus de maroquin ceint d'une lingotière de bronze doré à riches écoinçons, ouvrant par trois tiroirs en ceinture, et reposant sur quatre larges pieds en console à chutes et sabots de bronze richement ciselés et dorés. L'ensemble du meuble est plaqué sur fond de satiné à filets de bois de rose soulignant le contours des tiroirs et mettant en exergue les lignes du ...

Époque : XVIIIe siècle

58 000 €

Réf : 57194

Commode Louis XVI, estampillée P. Garnier

Commode d'époque Louis XVI ouvrant par deux tiroirs avec traverses apparentes , plaqué en bois de rose de fil encadré par des filets buis ébène . Elle repose sur quatre pieds gaine finissant par des sabots en bronze en limaçon . Les montants sont décorés de chutes et bagues ciselées et dorées . très belle qualité d exécution d'ébénisterie . Marbre :brèche médicis Estampillé ...

Époque : XVIIIe siècle

32 000 €

Proposé par :

Réf : 56499

Grande commode "à la grecque" estampillée P. Garnier

Magnifique commode à ressaut en satiné, d’époque Louis XVI, à trois rangées de tiroirs, la rangée supérieure ouvre à 3 petits tiroirs. Sans traverse supérieure, les pênes des serrures des tiroirs supérieurs sont orientés dans la traverse inférieure. Ce meuble, illustre parfaitement le style « à la grecque » dont Garnier fut l’un des précurseurs. Rapport de conditions: ...

Époque : XVIIIe siècle

23 000 €

Proposé par :

Réf : 48759

Bureau plat d'époque Louis XVI estampillé Pierre GARNIER

Très élégant et rare bureau plat toutes faces de forme rectangulaire. Il ouvre par trois tiroirs en ceinture en façade de travail et en simule trois autres sur la face visiteur opposée. Sur les quatre côtés, marqueterie en ailes de papillons de bois de rose dans un filet de bois clair et encadrement en bois de violette. Il repose sur des pieds marquetés en gaine de section carrée. ...

Époque : XVIIIe siècle

Réf : 10559

Commode d'époque XVIII siècle estampillée P. GARNIER

Elégante commode galbée en placage de palissandre. Elle ouvre en façade par deux rangs de tiroirs superposés séparés par une traverse apparente, le rang supérieur divisé en deux tiroirs juxtaposés. Montants arrondis prolongés par des pieds cambrés. Traverse basse à tablier central. Décor de panneaux en frisage de palissandre dans des encadrements simulant quatre petits tiroirs ...

Époque : XVIIIe siècle