FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Tilliard I Jean-Baptiste

Jean-Baptiste I Tilliard (1685-1766) - Menuisier en sièges, reçu à sa maîtrise en 1717.
Estampille de Jean-Baptiste Tilliard I

Issu d'une grande famille de menuisiers, Jean Baptiste I Tilliard est reçu à sa maîtrise en 1717. Il s'installe alors rue de Clery, centre de fabrication des meubles, non loin de son frère aîné Nicolas.
Considèré, durant le règne de Louis XV, comme l'un des plus talentueux fabricant de sièges, il est nommé vers 1730 (peut être prend il la charge à la suite de son père) "menuisier ordinaire du garde meuble de la couronne" et exécute entre 1737 et 1739, trois des plus importants mobiliers du Château de Versailles, dont l'appartement de la Reine, la chambre et le le cabinet du Roi.
Ses clients font partie de la plus haute aristocratie. Il travaille, entre autres, pour la marquise de Pompadour ainsi que pour le Prince de Soubise a qui il livre de très nombreux ouvrages entre 1751 et 1756. Il est secondé par son fils Jean Baptiste II, né 1723, qui reprend l'atelier de son père lorsque celui ci se retire des affaires en 1764, à l'âge de soixante dix huit ans. Il meurt en 1766.

Lit par Tilliard I
Lit à trois dossiers "à la turque", en hêtre sculpté et doré attribué à Jean-Baptiste 1 Tilliard, vers 1755. Château de Versailles. © AnticStore

Jean Baptiste 1 a énormément contribué à l'évolution du style Rocaille, mais utilisant la meme estampille que celle de son fils, il est trés difficile d'attribuer des modéles à l'un ou à l'autre. Mais que ce soit Jean Baptiste I ou Jean Baptiste II, l'estampille Tilliard est un label de tres grande qualité.

On pense cependant que les sièges pur style Rocaille sont l'œuvre du père et que les modéles néoclassiques celle du fils. Toutefois, quelques caractéristiques permettent d'authentifier le père plutôt que le fils: systématiquement, il ornait d'un motif sculpté en forme de cœur, le sommet des dossiers et les angles de la ceinture de ses sièges et il utilisait fréquemment une palmette plissée en forme d'éventail aux sommets des pieds. Lorsque les sièges étaient tres travaillés les menuisiers devaient faire appel, selon un règlement, à des sculpteurs. Jean Baptiste Tilliard 1 confiait alors ce travail à Nicolas Heurtaut ou à Roumier.

Toutes les créations de Tilliard sont élégantes, sculptées avec légèreté et joliment proportionnées.

MUSÉES

  • Lit - Chateau de Versailles
  • Lit - J. Paul Getty Museum

BIBLIOGRAPHIE

  • Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 2002
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle - Préface de Pierre Verlet - Jean Meuvret - Collection connaissance des Arts - 1963
  • L'Art des grands sièges - Jean-Baptiste Tilliard - L'Estampille, n° 173, Septembre 1984, p. 9-13

Œuvre(s) de Jean-Baptiste Tilliard I sur Anticstore

Réf : 64244

Paire de fauteuils à la reine en noyer estampillé Tilliard

Paire de fauteuils à la reine en noyer Travail d’époque Louis XV estampillé Tilliard (Jean Baptiste Tilliard) Dimensions 99 cm H x 69 cm L x 65 cm P

Époque : XVIIIe siècle

Prix sur demande

Proposé par :

Réf : 39224

Bergère en bois naturel estampillée de Tilliard

Bergère en bois naturel estampillée de Jacques Jean-Baptiste Tilliard (Jean Baptiste I) (1686 - 1767). Son dossier plat est garni et sculpté de moulures, de feuilles d’acanthes et d’un coeur à l’intérieur d’un cartouche. Les accotoirs sont à manchettes et les supports en coup de fouet. La traverse façade basse est sculptée d’un coeur à l’intérieur d’un ...

Époque : XVIIIe siècle

Prix sur demande

Proposé par :