FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Hache Jean-François

Jean-François Hache dit l'aîné. Menuisier-ébéniste. Grenoble. Il donna de l'extension à l'atelier de Pierre Hache, son père. Il produisit un grand nombre de meubles d'un style et d'un fini remarquables dont les jointures s'adaptent admirablement et qu'il orna de marqueterie en bois des Alpes.
Estampille de Jean-François Hache
Hache Jean-François
Secrétaire en armoire, Marqueterie de bois colorés (amarante, bois de violette, bois de rose, sycomore, frêne, ébène, prunier). Dessus de marbre gris. Face intérieure de l’abattant garnie de cuir. Estampille :HACHE FILS A GRENOBLE. H. : 131 cm ; L. : 108 cm ; P. : 42.5 cm. Grenoble, 1761-1763. MAD 1152. Acquis de Lévy sur les arrérages du legs Gonin, 1932.
 © Lyon, MTMAD – Pierre Verrier

Aîné des trois fils ébénistes de Pierre Hache, Jean-François est le plus célèbre de la dynastie. Il commence à travailler avec son pére, installé place Claveyson à Grenoble, puis tout en continuant leur collaboration, il s'établit à son compte en 1754 avant de reprendre seul l'atelier paternel en 1770. Il obtient vite une grande notoriété et pendant plus de trente ans, il exploite de nombreux ateliers et magasins à Grenoble. C'est lui qui fournit le mobilier de la plus grande partie des demeures fastueuses dauphinoises et qui fut l'ébéniste particulier du duc Louis-Philippe d'Orléans, gouverneur du Dauphiné.

Il produit aussi bien du mobilier luxueux que courant. Tous ses ouvrages sont extrêmement soignés, trés divers et surtout d'une grande originalité. Il utilise principalement des bois des Indes et des bois de pays tels le noyer, le peuplier, les arbres fruitiers... mais il excelle dans les marquetteries en bois décoratifs de loupe ou de ronces diverses au naturel ou teintés dont l'utilisation était rarissime à son époque. A part quelques meubles aux formes massives de style Louis XIV ou Régence, la majeure partie du mobilier de Jean-François Hache est pleine d'élégance et de légèreté. Les nombreuses commodes de style Louis XV, les grands bureaux à cylindre de style Transition ont des galbes aux lignes fluides et pures et sont ornés de marquetteries chatoyantes et pleines de fantaisies tant par leur diversité de bois employé que par leurs tonalités contrastées. La carrière de Jean-François Hache prendra fin en 1787, aprés sa décision de vouloir remplacer tous ses magasins et ateliers par un seul et même grand établissement,décision qui ne lui attira que des inimitiés. Son frère Christophe-André lui succédera. Il continuera un moment ses activités et finira sa vie chez son frère en 1796.

MUSÉES

  • Commode Louis XV, Chiffonnier - Musée Dauphinois - Grenoble
  • Table console Louis XVI sculptée de guirlandes et de rosaces, Table console Louis XVI sculptée de frisés de poste, Table console Louis XVI sculptée de feuilles et de couronnes de laurier - Musée Stendhal - Grenoble
  • Encoignure Louis XV - Musée de Grignan
  • Secrétaire Louis XV, Marqueterie de bois colorés (amarante, bois de violette, bois de rose, sycomore, frêne, ébène, prunier). Dessus de marbre gris. Face intérieure de l’abattant garnie de cuir - MAD1152 - Les Arts décoratifs - Lyon
  • Grande commode Louis XV - Château de Vizille
  • Bureau de pente Louis XV - Metropolitan Museum - New-York

BIBLIOGRAPHIE

  • Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 2008
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934

Enregistrer

Œuvre(s) de Jean-François Hache sur Anticstore

Réf : 61729

Table de salon par Jean François Hache à Grenoble vers 1760-1765

Table de salon galbée sur toutes ses faces en plans et en élévation. Modèle en cerisier massif incrusté de filets de sycomore brulé dont des agrafes d’acanthes sur le dessus du plateau et des motifs géométriques sur les cotés des traverses. Les pieds fortement cambrés sont réunis par une tablette d’entre jambe. Elle ouvre par un plateau qui découvre trois compartiments. La ...

Époque : XVIIIe siècle

Réf : 61727

Secrétaire en noyer par Jean François Hache, Grenoble Février 1782

Secrétaire en noyer massif ouvrant par un tiroir et un abattant en partie haute et deux vantaux en partie basse. Les montants arrondis reposant sur des pieds pastilles. Les vantaux et le tiroir décorés de filets et d’écoinçons en bois teinté , l’abattant orné d’un motif en agrafes de bois brulé typique de Jean François Hache. L’abattant orné d’un cuir noir découvre un ...

Époque : XVIIIe siècle

Réf : 59491

Secrétaire d'époque Transition - Jean François Hache

Un exceptionnel et précieux petit secrétaire dit « de dame » en marqueterie de bois polychromes indigènes à décor géométrique. Le décor de la façade présente quatre panneaux rectangulaires marquetés de loupe de tilleul teinté dans un encadrement de doubles grecques en bois noirci et teinté vert sur un fond de bois d’érable. Ces tableaux sont eux-mêmes mis en valeur par ...

Époque : XVIIIe siècle

Réf : 50961

Coiffeuse de Jean-François Hache

Table coiffeuse en noyer à décor sur les plateaux de médaillons en palissandre, merisier, olivier et de filets d'ébène. Elle repose sur des fins pieds cambrés; les traverses sont chantournées. Elle ouvre à deux petits tiroirs et un simulé et une tirette gainée. Charnières et serrures sont d'époque. Travail grenoblois estampillé deux fois HACHE FILS A GRENOBLE Jean François ...

Époque : XVIIIe siècle

Proposé par :