FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Demoulin Jean

Jean Demoulin (13 août 1715 - 2 juillet 1798) ébéniste à Dijon. Il obtiendra avec ses fils, le 22 septembre 1781, le brevet d'ébénistes du prince de Condé, gouverneur de Bourgogne. Il a produit des commodes Louis XV rocaille ainsi que des meubles Louis XVI.
Estampille de Jean Demoulin
Fer à estampiller au nom de l’ébéniste
Fer à estampiller au nom de l’ébéniste "J.Demoulin" H .5 cm, l. 11 cm, P. du manche : 1 cm, P. du fer : 4.5 cm. Ces deux fers « J. DEMOULIN » (inv. 2005-7-1) et « JME » (inv. 2005-7-2) correspondent à l’estampille qu’a laissée sur ses meubles l’ébéniste Jean Demoulin lors de toute sa carrière, pendant sa période parisienne, ce qui est normal, mais également lors de sa période provinciale (Dole et Dijon). © Musée des beaux-arts de Dijon. Photo François Jay

Né en Côte-d'Or, on suppose que Jean Demoulin a fait son apprentissage à Dijon avant de monter à Paris vers 1749. Il y obtient ses lettres de maîtrise, regagne Dijon, quelques années plus tard où il est de nouveau reçu à sa maîtrise en 1780. C'est à Dijon qu'il installe son atelier, rue de Condé puis rue de la Vannerie où il exercera jusqu'en 1788, assisté par son fils Jean-Baptiste. Son travail est toujours trés soigné mais il abandonne alors la fabrication de meubles luxueux qu'il pratiquait à Paris pour des meubles beaucoup plus sobres. Il produit commodes, bureaux, encoignures, meubles à hauteur d'appui, de style Louis XV et Louis XVI en bois de placage en acajou ou en bois de rose. La majorité de ses meubles est décoré somptueusement de laque de Chine aux couleurs chatoyantes, très variées, avec des encadrements de bois clair ou bronzes rocailles. Les oeuvres sorties de ses ateliers furent abondantes et diverses si l'on en croit une annonce publiée par Jean Demoulin et son fils :

Demoulin Jean - Commode
Petite Commode estampillé Jean Demoulin - Galerie Berger © Anticstore

Affiche Demoulin

"Demoulin et fils, ébénistes derrière Saint-Nicolas , près l'hôtel de M.de Montigny, rue Vannerie à Dijon, tiennent magasin de toute sorte de meubles, riches, médiocres et communs [...] Ils exécutent toutes sortes d'ornements en marqueterie comme mosaïques, chiffres en fleurettes, médaillons à trphées, paysages et autres attributs de la plus grande délicatesse. [...] Le nombre des ouvriers qu'ils tiennent les met à même de satisfaire promptement à ce ce qu'on leur demande; ils se sontentent d'un bénéfice modique pour accroître leur débit et ils envoient leurs meubles dans les différentes ville de la province et ailleurs [...]"

J. Demoulin - Bureau de pente
Ce bureau de pente, d'époque Louis XV, que l'on dénommait à l'époque " à dessus brisé ", s'ouvre par un abattant à charnières, recouvert d'un cuir, qui découvre un casier surmontant trois tiroirs (dans l'un des tiroirs on note la trace de l'encrier) © Musée des beaux-arts de Dijon. Photo François Jay.

Comme ancien ébéniste parisien, Jean Demoulin apposait également la marque JME. Ses fils, les frères Demoulin, signaient par une étiquette qui fournissait des informations sur l'atelier et la date de fabrications du meuble. Elle était collée soit sur le plancher, sous le marbre, soit sur le fond du tiroir inférieur.

Demoulin à Dijon - ecritoire
Il s'agit d'un objet d'ébénisterie exceptionnel et remarquable tant par la qualité de son exécution que par la variété des techniques et la richesse des matériaux utilisés. Le bâti en noyer est plaqué sur toute sa surface extérieure de bois de rose et de violette, formant un décor en ailes de papillon (technique du frisage). Les encadrements sont composés de filets de bois teintés en vert, de buis, d'ébène et de bois de rose, dont la disposition en fines lamelles juxtaposées offre un véritable décor de mosaïque © Musée des beaux-arts de Dijon. Photo François Jay.

MUSÉES

  • Commode Louis XVI - Musée de Dijon
  • Grande commode Louis XV - Musée de Tours

BIBLIOGRAPHIE & RÉFÉRENCES

  • Demoulin et Courte, ébéniste dijonnais - L'Estampille, n° 122, Juin 1980, p. 22-35
  • Table tric-trac estampillée J. Demoulin - Béatrice Mura - L'Estampille/L'Objet d'art, n° 228, Septembre 1989
  • Commode Louis XVI en bois de placage estampillée de J. Demoulin - Louis Faton - L'Estampille, n° 139, novembre 1981, p. 61-62
  • L'ébénisterie provinciale en France au XVIIIe siècle et Abraham Nicolas Couleru - Bernard Deloche et Jean-Yves Mornand - Éditions faton - 2011
  • Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 2008
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934

Œuvre(s) de Jean Demoulin sur Anticstore

Réf : 64068

Paire d'encoignures estampillée de Jean DEMOULIN d'époque Louis XV

Une somptueuse paire d’encoignures, placage à décor aux Indiennes et encadrement de bronzes dorés Estampillées de Jean DEMOULIN et poinçon JME Epoque Louis XV Marques d’inventaire et d’appartenance Elles présentent un plan triangulaire classique, mais une façade aux lignes souples et galbées ainsi que des montants latéraux droits à base légèrement cambrée. - ...

Époque : XVIIIe siècle