FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Canabas Joseph Gengenbach

Joseph Gengenbach dit Canabas (1715-1797) – maîtrise obtenue le 1 avril 1766 : D’origine allemande, Canabas - de son vrai nom Joseph Gengenbach - arrive à Paris dans les années 1740. À la fois ébéniste et menuisier, il utilise aussi bien le placage que le bois massif.
Estampille de Joseph Gengenbach Canabas

Ses talents sont employés à cette époque par des ébénistes fameux, comme Jean-François Oeben ou Pierre Migeon alors qu’il exerce comme ouvrier privilégié rue de Charonne. Le livre des ouvriers de ce dernier, qui est aussi marchand, témoigne des livraisons de meubles opérées par Canabas jusqu’en 1761.

Une fois obtenues ses lettres de maîtrise, il déploie son activité depuis la grande rue du Faubourg Saint-Antoine au service d’une clientèle privée et de quelques marchands réputés comme les frères Presle. 

Table mécanique, époque Louis XVI par Joseph Canabas. Bois d'acajou sur bâti d'acajou, de chêne et de sapin. Paris vers 1780. Musée Jacquemart-André. ©AnticStore

Canabas s'impose alors comme un spécialiste des meubles fantaisies, pratiques et souvent de conception nouvelle. Il réalise ainsi un grand nombre de meubles menus et soignés au cours de sa carrière. Sa manière est très particulière : il emploie des bois d'acajou d'une qualité rare, d'une remarquable couleur, d'un grain très serré et il se différencie dans la perfection de leur ébénisterie. Une sobriété extrême est de mise et ne laisse place pour tout décor qu’à quelques moulures discrètes. Les bronzes sont pratiquement absents.

Quelques modèles appartiennent au style Transition avec encore des pieds légèrement galbés. Mais la plus grande partie d’entre eux se rattache à un style Louis XVI. Ils sont scrupuleusement étudiés pour servir à des usages précis.

Parmi les premiers en France, Canabas va concevoir des meubles destinés à servir au cours de repas ou d’assemblées en l’absence de domestiques, des meubles légers, faciles à déplacer, le plus souvent munis de roulettes. Les plus typiques sont connus à un nombre assez élevé d’exemplaires : rafraîchissoir, guéridon, pupitre à musique, « serviteur muet » ou « servante », table liseuse ou encore jardinière.

Rafraîchissoir, estampille de Joseph Canabas, Acajou, chêne et sapin, marbre blanc, cuivre, bronze verni, vers 1770. La partie antérieure du plateau est garnie d'un marbre, la partie postérieure contient deux seaux en cuivre argenté. Musée Nissim de Camondo. ©AnticStore

Après le passage de la Révolution, la prospérité regagne à nouveau Canabas jusqu’à son décès sous le Directoire.

Lors de sa vente, son atelier comprend encore selon les affiches et les avis toute une série de « secrétaires, commodes, guéridons, bureaux, tables à coulisse et à patins, tables de nuit à cylindre, consoles, toilettes d’homme et de femme, chiffonnières, fauteuils de bureau et autres objets, pour la plupart en acajou massif, ornés de cuivre et dans le meilleur goût ».

MUSÉES

  • Secréaire en tiroir - pupitre à écrire debout, Il repose sur 4 pieds droits à pans coupés ornés de cannelures et terminés par des sabots munis de roulettes. Il comporte un pupitre incliné recouvert de maroquin à long grain décoré au petits fers d'une frise à l'antique et d'un fleuron central où se becquetent des colombes. un tiroir sous le pupitre, et 2 tablettes d'entrejambe celle du milieu dissimulant un second tiroir. 2 tirettes latérales à la partie supérieure. - N°MAD797 - Musée des Arts Décoratifs - Lyon
  • Table mécanique - Musée Jacquemart-André
  • Rafraîchissoir - Musée Nissim de Camondo
  • Pupitre - Cleveland Museum of Art

BIBLIOGRAPHIE

  • Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 1989
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934
  • L'Art et la manière des Maîtres ébénistes français au XVIIIe siècle. - Nicolay Jean - Pygmalion - 1976

Œuvre(s) de Joseph Gengenbach Canabas sur Anticstore

Réf : 69958

Barbière en acajou d'époque Louis XVI signée CANABAS

Barbière à transformation, en acajou massif à toutes faces, d’époque Louis XVI. Elle présente une niche en façade avec une tablette de marbre bleu turquin, au-dessus de deux tiroirs et d’un casier fermant par un vantail. Le dessus du meuble, à hauteur d’appui, s’ouvre en deux plateaux et donne accès à une seconde tablette en marbre bleu turquin. Un mécanisme à crémaillère, ...

Époque : XVIIIe siècle

Proposé par :

Réf : 68806

Table à transformation esampillée J.CANABAS

Table à transformation d'époque Louis XVI en acajou de cuba massif ouvrant par deux tiroirs en ceinture . Le plateau formant pupitre monte et descent par un systéme de crémaillere . Hauteur de la table monté 100 et au plus bas 73 . Esampillée J.CANABAS

Époque : XVIIIe siècle

Proposé par :

Réf : 64302

Table de salon estampillée de Joseph Canabas

Table de salon, acajou, placage d'acajou, bronze doré, dessus de marbre bleu turquin, estampillé par deux fois J. Canabas, époque Louis XVI. Joseph Gegenbach dit Canabas, estampillé J.CANABAP, est l'un des ébénistes spécialistes de l'acajou à la fin du XVIIIe siècle. Sa production compte nombre de meuble de salon, de meubles à transformation, tous réalisés avec son matériau de ...

Époque : XVIIIe siècle

5 400 €

Réf : 61739

Chiffonnier en acajou d'epoque Louis XVI Estampillé de Canabas

Chiffonnier d'époque Louis XVI en placage d'acajou et acajou massif d'une grande qualité, un grain fin avec de belles tonalités Il ouvre par 9 tiroirs de différentes tailles. Une moulure sépare le dernier tiroir de l'avant-dernier. Chaque côté a 2 encadrements, soulignant la qualité de l'acajou. Estampille de CANABAS et poinçon de la jurande « JME » ...

Époque : XVIIIe siècle

8 800 €

Proposé par :

Réf : 40960

Secrétaire en acajou estampillé CANABAS, époque Transition

Très élégant secrétaire en armoire en acajou massif. Il ouvre en façade par un volet abattant découvrant le serre-papiers, surmonté d’un tiroir en doucine et deux vantaux. Le serre-papiers est composé de quatre petits tiroirs galbés et de quatre casiers béants inégaux. Dessus de marbre bleu turquin encastré. Montant arrondis prolongés par des pieds légèrement cambrés. ...

Époque : XVIIIe siècle

Réf : 25702

Meuble à transformation d’époque Louis XVI estampillé J CANABAS

Meuble à transformation d’époque Louis XVI formant double pupitre à crémaillère orné de deux bras de lumières amovibles en acajou de Cuba massif. La ceinture ouvre par deux tiroirs et une tablette dépliante formant écritoire. Il repose sur un fût central à six pans et repose sur un piétement tripode. Travail parisien d’époque Louis XVI. Estampillé J CANABAS JME Joseph ...

Époque : XVIIIe siècle

Proposé par :