FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Reizell François

François Reizell (Mort le 25 octobre 1788) - Ébéniste. Paris. Maître le 26 février 1764. D'origine allemande. Vers 1770, Reizell se transporta au Faubourg-Saint-Germain, résida quelques année rue des Saint-Pères, et ensuite rue du Petit Lion. La plupart de ses meubles sont en marqueterie.
Estampille de François Reizell

Originaire d’Allemagne, François Reizell s’établit rue Traversière, dans le faubourg Saint-Antoine où il débute sa carrière. Il obtient ses lettres de maîtrise le 22 février 1765 et quitte le quartier des ébénistes pour s’installer rue des Saints-Pères, où il prend comme ouvrier Joseph Baumhauer, qui deviendra le célèbre Joseph, artisan privilégié de la Cour. Il terminera sa carrière rue du Petit-Lion-Saint-Germain. Il meurt en 1788. À partir de 1770, il a comme principal client le Prince de Condé à qui il livrera de nombreux ouvrages pour le Palais-Bourbon et pour ses châteaux de Chantilly et de Villegénis.

François Reizell a laissé de nombreux meubles de très belle qualité et qui décèlent le véritable talent de cet ébéniste. Il a su évoluer et s’est adapté aux différents styles de son époque. Ses oeuvres sont donc très diverse , mais principalement de style Louis XV et Transition. Il utilise des placages en bois de rose, de violette, d’amarante, de satiné, marquetés d’oiseaux, de paysages ou de fleurs constituées en bouquets, en guirlandes ou en corbeille.. Quelquefois ces décorations sont un peu trop chargées mais toujours composées avec beaucoup de goût. Sur ses ouvrages de style Transition, surtout des commodes et des secrétaires, les marqueteries de trophées, de vases ou de dessins géométriques remplacent les compositions florales.

MUSÉES

  • Table à la tronchin, acajou , bronze , doré , dessus , cuir. De forme rectangulaire, elle repose sur quatre pieds gaine moulurés, terminés par de forts sabots en bronze munis de roulettes. Le dessus recouvert de cuir (moderne) peut être incliné à volonté à l'aide d'un chevalet placé en dessous et ainsi former pupitre. En outre, deux crémaillères logées à l'intérieur des pieds permettent de varier la hauteur du pupitre. Ceci explique la grosseur des pieds. Dans la ceinture, un grand tiroir et deux tirettes latérales avec anneaux de tirages et trois boutons en bronze. Tronchin, médecin mort en 1781, qui préconisait pour écrire la position debout a donné son nom à ce modèle. - N°MAD 665 - Musée des Arts décoratifs - Lyon
  • Encoignure Louis XV de forme contournée - Musée des Arts décoratifs - Paris
  • Secrétaire Transition marqueté en rosaces - Musée Carnavalet - Paris
  • Secrétaire Louis XV à doucine - Musée du Louvre
  • Petite commode Louis XV à deux tiroirs sans traverse - Musée Lambinet - Versailles

BIBLIOGRAPHIE

  • Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 2002
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934
  • L'art et la manière des maîtres ébénistes français au XVIIIe siècle - Jean Nicolay - édition Pygmalion - 1976

Œuvre(s) de François Reizell sur Anticstore

Réf : 78281

Table de salon en marqueterie à la reine estampillée Reizell , Paris vers 1770

Belle table de salon de forme ovale en marqueterie de bois précieux : amarante, bois de rose, buis et sycomore teinté vert . Reposant sur quatre pieds cambrés reliés entre eux par une tablette d’entretoise à cuvette ornée d’un bouquet de roses. Le bandeau à décor de marqueterie à la reine*, c’est à dire en treillis géométrique centré d’un quatre-feuilles, ouvre par un ...

Époque : XVIIIe siècle

Prix sur demande

Proposé par :

Réf : 73439

Bureau Plat d’époque Louis XV estampillé Reizell

Bureau plat de forme galbée et chantournée en plaquage de bois de rose, bois de violette et filets de buis à trois tiroirs en façade et trois tiroirs feints au revers. Le plateau galbé est recouvert d’un maroquin brun ceinturé d’une belle lingotière de laiton et quatre agrafes en bronze doré aux angles. Ce bureau repose sur quatre pieds galbés décorés de chute et de sabots en ...

Époque : XVIIIe siècle

Proposé par :

Réf : 72319

Commode en marqueterie de Satiné estampillée François-Etienne Reizell

Grande commode sauteuse d'apparat en marqueterie de satiné et de bois de rose, dans des encadrements frises de grecques en buis teinté vert. Riche garniture de bronzes ciselés et dorés. La commode ouvre par 3 tiroirs en ceinture (les 2 lateraux ayant une serrure camouflée derrière une poignée pivotante) et 2 grands tiroirs en dessous. Elle a gardé son épais marbre d'origine, breche ...

Époque : XVIIIe siècle

Proposé par :

Réf : 56218

Commode demi-lune estampillée F. Reizell et G. Kemp

En acajou de moucheté, dessus en marbre biseauté à la main originale; ayant trois tiroirs centraux, chacun encadré avec ornement en bronze, deux compartiments latéraux que fonctionnent avec les portes battantes. Circa 1780. Estampille F. REIZELL deux fois sous le marbre et G. KEMP une fois sous le marbre. François Reizell était un ébéniste allemand qui a établi son atelier sur le ...

Époque : XVIIIe siècle

Prix sur demande

Proposé par :