FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Kintz Georges

Georges Kintz - Menuisier-ébéniste. Paris. Maître le 18 décembre 1776.
Estampille de Georges Kintz
Kintz Georges - Secrétaire Louis XVI
Bureau à gradin Louis XVI estampillé Kintz - Bâti en bois de chêne - Antiquités Rigot et Fils © Anticstore

Georges Kintz fut reçu à sa maîtrise en 1776 et s'installa rue du Faubourg Saint-Antoine avant de déménager rue Daval où il restera jusqu'en 1805. Il laissa de bons meubles de style Louis XVI, aux finitions soignées, en placage de bois de rose mais principalement en acajou, ornés de simples moulures et n'utilisa que trés rarement des ornementations de bronze.

MUSÉES

  • Table à plateau circulaire reposant sur trois pieds - Musée Ephrussi - Saint-Jean-Cap-Ferrat
  • Table trictrac Louis XVI en bois de placage - Les arts décoratifs de Lyon

BIBLIOGRAPHIE

  • Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 2008
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934

Œuvre(s) de Georges Kintz sur Anticstore

Réf : 80208

Petit bureau Louis XVI à mécanisme estampillé Georges Kintz

Petit bureau à mécanisme marqueté d’acajou. Il repose sur quatre haut pieds fuselés à cannelures rudentées. La ceinture ouvre en façade par un tiroir et, sur le côté gauche, la ceinture ouvre par une tablette écritoire. Le dessus est gainé de cuir et cache un encrier en laiton et en verre ouvrant grâce à un mécanisme déclenché par une tirette en ceinture. Le bureau est garni ...

Époque : XVIIIe siècle

Réf : 26060

Bureau à gradin d'époque Louis XVI estampillé Kintz

Très rare secrétaire à gradin dit « bonheur du jour » en marqueterie de bois de rose. Le gradin ouvre à un rideau coulissant dont la marqueterie de chaque élément (d’un total de 35) simule le dos d’un ouvrage de bibliothèque. Une tablette intérieure. Il est sommé d’une galerie en laiton repercé et couvert d’un marbre blanc veiné. Il ouvre à trois petits tiroirs ...

Époque : XVIIIe siècle