FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Drouilly Claude-François

Claude-François Drouilly - Menuisier-ébéniste. Maîtrise le 27 juillet 1748. Il exerça rue de Charenton pendant une vingtaine d'années. On lui doit de bons sièges Louis XV en noyer sculpté.
Estampille de Claude-François Drouilly
Drouilly
Large fauteuil à dossier plat dit "à la Reine", d'époque XVIIIe en hêtre, s'agrémente de sculptures de fleurs sur les traverses supérieures et inférieures ainsi qu'au sommet des pieds. Les pieds galbés se terminent par un décor de feuille d'acanthe. On remarquera à l'envers de la traverse postérieure de l'assise, l'estampille C.F Drouilly, ainsi que le poinçon JME. © Gérardin et Cie

Un ouvrier en chaises, de la même famille, Pierre Philippe, né à Paris en 1760, prit part à l'insurrection du 14 juillet 1789. Il abandonna ensuite sa profession pour le métier des armes. Canonnier volontaire en 1791, puis gendarme, il fit campagne en Vendée avec le grade de capitaine, et fut blessé le 17 juillet 1793 au combat de Vihiers, où il s'était montré, au dire de Rossignol, un "officier courageux et instruit". En 1800, il obtint le commandement d'une compagnie de canonniers garde-côtes.