EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
XVIIIe siècle
Canapé Louis XV, estampillé Reuze

Prix : Sur demande

Galerie Wanecq

XVIIIe siècle
Petite table chiffonnière de Richter

Prix : Sur demande

Galerie Damidot

XIXe siècle
Série de six chaises de Jacob

Prix : Sur demande

Galerie PLA

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5

Le Mobilier estampillé

L'obligation d'estampiller les meubles apparaît sous le règne de Louis XV au XVIIIe siècle. L'estampille a pour but de protéger les corporations des maîtres-artisans et d'authentifier la valeur des meubles. Empreinte d'authenticité signée par les ébénistes de l'époque, l'estampille se compose des initiales de la corporation JME « Jurés – Maîtres - Ébénistes » suivies par les initiales de l'artiste. On estampille un meuble avec un coup de maillet apposé à froid avec un fer unique.

Authentique, imitée ou volontairement absente du fait des taxations qui en découlaient, l'estampille des meubles rend difficile l'expertise d'authentification de certains meubles du XVIIIe siècle : valeur, qualité, époque, auteur. Même si l'obligation d'estampiller le mobilier est dissoute lors la Révolution Française, de nombreux maîtres-ébénistes continuent d'estampiller leurs meubles jusqu'à la fin du XIXe siècle.