EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Paysage aux baigneurs (d’après Carrache) par Michel Corneille le Jeune (1642 – 1708)
Paysage aux baigneurs (d’après Carrache) par Michel Corneille le Jeune (1642 – 1708) - Tableaux et dessins Style Louis XIV Paysage aux baigneurs (d’après Carrache) par Michel Corneille le Jeune (1642 – 1708) - Stéphane Renard Fine Art Paysage aux baigneurs (d’après Carrache) par Michel Corneille le Jeune (1642 – 1708) - Louis XIV Antiquités - Paysage aux baigneurs (d’après Carrache) par Michel Corneille le Jeune (1642 – 1708)
Réf : 101339
5 500 €
Époque :
XVIIe siècle
Signature :
Michel Corneille le Jeune
Provenance :
France
Materiaux :
Plume et encre brune
Dimensions :
l. 29.5 cm X H. 20.6 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - Paysage aux baigneurs (d’après Carrache) par Michel Corneille le Jeune (1642 – 1708) XVIIe siècle - Paysage aux baigneurs (d’après Carrache) par Michel Corneille le Jeune (1642 – 1708) Louis XIV - Paysage aux baigneurs (d’après Carrache) par Michel Corneille le Jeune (1642 – 1708) Antiquités - Paysage aux baigneurs (d’après Carrache) par Michel Corneille le Jeune (1642 – 1708)
Stéphane Renard Fine Art
Stéphane Renard Fine Art

Tableaux et dessins du XVIIe au XX siècle


+33 (0) 61 46 31 534
Paysage aux baigneurs (d’après Carrache) par Michel Corneille le Jeune (1642 – 1708)

206 x 295 mm – Encadré : 29.5 x 37.5 cm
Provenance : inscription au verso « acheté à Florence en 1810 ». Cachet du comte Jan Pieter van Suchtelen (Lugt 2332) en bas à droite et cachet de la collection Ullmann au verso (Lugt 3533)
Cadre français de type Bérain en bois sculpté et doré d’époque Régence

Ce lumineux dessin de Michel Corneille le Jeune, inspiré d’une œuvre de l’un des Carrache, nous séduit par sa composition rigoureuse et la joie de vivre qui transparaît dans cette scène de baignade bucolique aux accents cézanniens.
1. Michel Corneille le Jeune, un peintre français sous l’influence des Carrache

Michel Corneille le Jeune est né à Paris en 1642 dans une famille d’artistes : fils du peintre Michel Corneille l’Ancien (1601 – 1684), un des professeurs de l’Académie royale de peinture et de sculpture lors de sa fondation en 1648, il est également le frère aîné du peintre Jean-Baptiste Corneille (1649 – 1695), qui sera ...

Lire la suite

... également membre de cette Académie.

Formé dans l’atelier de son père, puis auprès des peintres Charles Le Brun et Pierre Mignard, Michel Corneille le Jeune est le lauréat du prix fondé par l’Académie royale de peinture et de sculpture et peut ainsi partir en Italie de 1659 à 1663. Il consacre une large partie de son séjour italien à copier les œuvres des grands maîtres italiens et étudie à l’Académie bolonaise des Incamminati fondée par les Carrache, modelant son style sur celui de leur école.

A son retour d’Italie il est reçu à l’Académie Royale en 1673. Peintre d’Histoire, il peint d’importantes compositions religieuses, influencées par les Carrache, et réalise plusieurs commandes pour le Roi à Meudon, à Fontainebleau, au Grand Trianon et à Versailles. Il résidait à la Manufacture des Gobelins à Paris où il meurt en 1708.

Des centaines de dessins illustrent la pratique de copiste qu’il exerça pour le compte du grand collectionneur parisien Everhard Jabach (1618 – 1695), en copiant en particulier des dessins des Carrache. Dezallier d’Argenville disait d’ailleurs de lui : « personne n’a mieux dessiné dans le goût des Carrache que Michel Corneille. » On dénombre ainsi dans les fonds graphiques du Musée du Louvre trois cents dessins réalisés par Michel Corneille d’après les Carrache, entrés avec l’acquisition Jabach de 1671.

2. Description de l’œuvre

Sur un tertre boisé, à l’ombre de grands arbres, un groupe de trois personnages se reposent, un chien couché à leurs pieds. La nudité de deux des protagonistes s’explique par la baignade qui s’offre à eux dans un grand lac situé en contrebas. Trois autres baigneurs sont d’ailleurs représentés nageant dans l’eau. La présence d’une ville en arrière-plan, devant un paysage de montagne, évoque les paysages typiques du Nord de l’Italie.

Les copies de dessin des Carrache exécutés par Michel Corneille ont souvent été confondus avec les originaux des Carrache, comme l’atteste l’inscription au dos de notre dessin, et il semble d’ailleurs qu’il arrivait à Jabach de vendre les copies de Corneille comme des originaux. Alors que l’œuvre graphique de Michel Corneille le Jeune n’a pas fait à ce jour l’objet d’étude d’ensemble, nous n’avons pas retrouvé d’autre dessin de l’artiste représentant exactement cette même scène ou le dessin de l’un Carrache qui aurait pu servir d’inspiration. La fluidité de la composition, l’alternance de différents plans séparés par des espaces aquatiques, le traitement à la plume, sont en revanche bien typiques des nombreux paysages exécutés par les Carrache.

Malgré son caractère parfois un peu schématique, notre dessin dégage une impression de grande unité et de joie de vivre. Et l’on ne peut s’empêcher aujourd’hui de penser devant les corps musclés des baigneurs sortis de l’eau à la géniale interprétation du même thème qu’en donnera bien des années plus tard Paul Cézanne.

3. Une provenance cosmopolite

Notre dessin semble avoir beaucoup voyagé en trois siècles et demi. Une inscription manuscrite à l’encre brune, datant vraisemblablement de la fin du XVIIIème siècle, identifie au verso notre dessin, qualifié de manière paradoxale « d’une grande franchise », comme une œuvre d’Annibale Carracci, suggérant qu'il aurait été exécuté à Paris. Une autre inscription, vraisemblablement plus tardive et tracée au lavis d’encre grise, indique, également en français, que ce dessin a été acheté à Florence en 1810, ce qui démontre qu’il avait entre-temps rejoint une collection italienne.

Ce dessin a ensuite appartenu au Comte van Suchtelen (1751 – 1836) qui y déposa sa marque. Hollandais de naissance (il naquit à Grave), il fit ses études à l'université de Groningue et entra dans l'arméeen 1768. Il resta aux Pays-Bas jusqu'en 1783, époque où il fut appelé en Russie sur la proposition du comte Morkoff. Là il fit une carrière rapide : général-major en 1789 et général en 1799 sous l'empereur Paul. A partir de 1814 il fut ambassadeur de Russie près de la cour de Suède et mourut dans ce pays. Il réunit une importante collection de tableaux, d'estampes et de dessins qui furent vendus à Paris en 1862. Notre dessin est depuis resté sur le marché français comme le prouve ensuite son appartenance à la collection Ullmann.

4. Encadrement

Nous avons choisi pour encadrer ce dessin un cadre de type Bérain d’époque Régence en bois sculpté et doré.

Principale référence bibliographique :
Louis-Antoine Prat – Le dessin français au XVIIème siècle – Somogy – Paris 2013

Conditions générales de livraison :

Les prix indiqués sont les prix au départ de la galerie.

En fonction du prix de l'objet, de sa taille et de la localisation de l'acheteur nous sommes en mesure de proposer la meilleure solution de transport qui sera facturée séparément et effectuée sous la responsabilité de l'acheteur.

Stéphane Renard Fine Art

Dessin, Aquarelle & Pastel Louis XIV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Paysage aux baigneurs (d’après Carrache) par Michel Corneille le Jeune (1642 – 1708) » présenté par Stéphane Renard Fine Art, antiquaire à Paris dans la catégorie Dessin, Aquarelle & Pastel Louis XIV, Tableaux et dessins.