EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Jean-Baptiste Garand (Vers 1730 - Paris -1780) - Portrait du duc de Chaulnes
Jean-Baptiste Garand (Vers 1730 - Paris -1780) - Portrait du duc de Chaulnes - Tableaux et dessins Style Louis XIV
Réf : 83818
8 000 €
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
Jean-Baptiste Garand ( Vers 1730 - Paris -1780)
Provenance :
France
Materiaux :
Crayon sanguine
Dimensions :
l. 22 cm X H. 33 cm
Galerie Charles Ratton & Guy Ladriere
Galerie Charles Ratton & Guy Ladriere

Sculpture, tableaux, dessins, objets d'art


+33 (0)1 42 61 29 79
Jean-Baptiste Garand (Vers 1730 - Paris -1780) - Portrait du duc de Chaulnes

Crayon et sanguine

Hauteur : 33 cm
Largeur : 22,5 cm

Inscrit en bas au crayon : « Mr le duc de Chaulnes dans son cabinet » et signé « Garand fecit »

Jean-Baptiste Garand fut reçu membre de l’Académie de Saint-Luc en 1761, avant d’en devenir conseiller et adjoint à professeur, et il y exposa trois fois, en 1762, 1764, et 1774, des petits portraits dessinés ou peints en miniature. En 1760, Grimm lui commande le portrait de Diderot, qui sut plaire à son difficile modèle : « je n’ai jamais été aussi bien fait que par un pauvre diable appelé Garand, qui m’attrapa, comme il arrive à un sot qui dit un bon mot. Celui qui voit mon portrait par Garand me voit. Ecco il vero Pulcinella ». Ce portrait a disparu, mais est connu par la gravure, comme d’autres œuvres du même artiste (portraits de Marivaux, du marquis de Dampierre, Françoise de Graffigny, et d’autres). Les rares portraits dessinés que nous connaissons par Garand (qui, c’est bien pratique, ...

Lire la suite

... signe toujours très

lisiblement) présentent le modèle assis, dans un intérieur, ou, pour le portrait de femme jouant de la viole du musée de Mulhouse, dans un paysage, vaquant à quelque occupation familière, sorte de Carmontelle sans couleurs , mais il a également produit des portraits mythologiques Monsieur de Sartines en Hercule (musée de Nancy, Salon de Saint-Luc de 1762, n°89), Mademoiselle Arnould en Psyché (perdu, Salon de Saint-Luc de 1764, n°37).

Quel est le duc de Chaulnes ici représenté, Garand ayant pu en portraiturer deux ? S’agit-il de Michel Ferdinand d’Albert d’Ailly (1714-1769), qui deviendra le 5ème duc de Chaulnes en 1744, connu pour son important cabinet de curiosités scientifiques (il inventera un modèle de microscope) et son importante bibliothèque, les deux conservés dans son hôtel particulier sis à l’emplacement de l’actuelle Ecole des Mines : le fond de notre dessin, qui situe clairement le portrait dans une bibliothèque, (mais aucun instrument scientifique) pourrait le faire penser, ou de son fils Louis Joseph (1741-1792), qui deviendra en 1769 le 6ème et dernier duc ? La comparaison avec les portraits du père (représenté en Hercule, par Nattier), et du fils (par Carmontelle), nous incite à reconnaître ici le dernier duc.

Galerie Charles Ratton & Guy Ladriere

Dessin, Aquarelle & Pastel Louis XIV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Jean-Baptiste Garand (Vers 1730 - Paris -1780) - Portrait du duc de Chaulnes » présenté par Galerie Charles Ratton & Guy Ladriere, antiquaire à Paris dans la catégorie Dessin, Aquarelle & Pastel Louis XIV, Tableaux et dessins.