EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Carlo RAINALDI (Rome, 1611 – 1691) - Projet de l’arc de triomphe de Clément IX
Carlo RAINALDI (Rome, 1611 – 1691) - Projet de l’arc de triomphe de Clément IX - Tableaux et dessins Style Louis XIV
Réf : 76135
6 000 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
E. Calando (père) L.837 et E. Calando (fils) L.426b
Materiaux :
Plume, encre brune et lavis d’encre grise. Incisé pour le transfert sur le cuivre
Dimensions :
l. 37 cm X H. 50 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - Carlo RAINALDI (Rome, 1611 – 1691) - Projet de l’arc de triomphe de Clément IX
Galerie Tarantino
Galerie Tarantino

Archéologie, tableaux et dessins anciens


+33 (0)6 15 44 68 46
Carlo RAINALDI (Rome, 1611 – 1691) - Projet de l’arc de triomphe de Clément IX

Projet de l’arc de triomphe érigé sur le Campo Vaccino pour l’élection de Clément IX Rospigliosi
1667
Plume, encre brune et lavis d’encre brune et grise. Incisé pour le transfert sur le cuivre.
505 x 370 mm
Au verso du montage ancien, inscription à la plume : « Fontana – 4 =N°.251= »
La feuille rainaldienne constitue un document du plus haut intérêt pour la connaissance de l’élaboration de décors éphémères de Carlo Rainaldi (1611-1691) qui, en 1644, en tant qu’« Architecte insigne », débutait aux côtés de son père Girolamo (1570-1655) lors de conception du décor à l’occasion de l’élection d’Innocent X Pamphilij .
Le dessin présentant le projet pour la réalisation de l’arc de triomphe érigé sur le « Campo Vaccino » lors de la prise de pouvoir « possesso » de Clement IX Rospigliosi le 3 juillet 1667 constitue l’unique image qui nous soit parvenue de la célèbre décoration, qui nous était connue jusqu’à présent ...

Lire la suite

... seulement par sa description littéraire rapportée dans les deux mémoires anciennes de la Cavalcata du pape : Il Trionfal Possesso preso dalla Santità di N.S. Papa Clemente Nono et la Compita Relatione del sontuoso apparato , toutes deux éditées à Rome en 1667.
La feuille représente donc un exemplaire de grande valeur permettant une connaissance plus approfondie du Possesso de Clément IX dont nous était parvenue la seule procession illustrée par Louis Rouhier dans une estampe conservée au Museo di Roma (fig. 1). L’eau-forte issue de la célèbre imprimerie « alla Pace » de Gian Giacomo De’Rossi montre le parcours effectué par le pontife, qui de la place Saint-Pierre, ralliant le château Saint-Ange, rejoignait la place du Campidoglio et à travers les Forums arrivait à la Basilique de Saint-Jean-de-Latran, l’arc de triomphe « miniaturisé » de Rainaldi, représenté de biais tout comme les quelques autres architectures émaillant le parcours (la colonnade de Saint-Pierre, la Basilique Vaticane, Le grand escalier sénatorial et le Campidoglio, le Colisée, le palais du Latran). Comme il apparaît dans la gravure, l’arc projeté par Rainaldi était le seul prévu au cours du cortège papal, respectant ainsi la modération réintroduite à Rome par le pape Alexandre VII Chigi (r.155-1667) lequel, sur les traces de Sixte V (r. 1585-1590) avait interdit tout caractère triomphaliste de l’évènement .
Par ailleurs, l’annotation figurant au verso du montage ancien de notre feuille « Fontana-4= n. 251 » s’avère également digne d’intérêt dans la mesure où elle atteste sa probable provenance de l’atelier de l’architecte Carlo Fontana (1638-1714) à la colonne Trajane lequel possédait, outre ses propres projets, de nombreux autres dessins d’architecture .
Architecte de théâtre renommé attentif à l’œuvre de Rainaldi, ce n’est pas par hasard que Fontana, chargé en 1701 de projeter l’arc de triomphe pour le Possesso de Clément XI Albani, se servit d’un dessin de Carlo Rainaldi (Berlin, Staatlische Museeen zu Berlin, Kunstbibliothek, Hdz 1150).
La précieuse feuille nous permet de comprendre dans les moindres détails les deux relations comprises dans le Trionfal Possesso et dans la Comita Relatione qui décrivent minutieusement l’arc de triomphe érigé pour le passage du pape Rospigliosi, grâce à la munificence du duc de Parme Ranuccio II Farnèse (1630-1694).
L’expérience renforcée de Carlo Rainaldi dans la création de décors éphémères et sa renommée en tant qu’architecte du « Peuple Romain » et des Farnèse valurent à Rainaldi la commande de l’arc construit « pour servir aux gloires de N.S., d’ordre de A.S. l’a fait ériger le très illustre Sieur Giulio Platoni Auditeur, et Ministre de l’A.S. dans le bref délai de quatre jours, grâce à la valeur et à la diligence du Cavalier Rainaldi Architecte de cette famille sérénissime » .
Pour son projet Rainaldi simula une véritable scénographie, articulée en une séquence de colonnes et pilastres corinthiens placés sur des bases en regard qui voient s’alterner des cadres vides et ceux en ornés de la louve capitoline. Sur les côtés du tympan, à fronton brisé, sont représentées les vertus du pontife, la Clémence, la Charité, la Religion et la Prudence. Au somment, deux anges soutiennent les armes Rospigliosi couronnées d la tiare papale et des clefs de Saint Pierre tandis que sur la corniche deux anges célèbrent le nouveau pontife.
Le décor imaginé par Rainaldi pour le Possesso du pape Rospigliosi, voulu et supporté financièrement par le Duc de Parme, connu un immense succès, assurant à Rainaldi la supervision des futurs arcs de triomphe érigés pour les possessi du pape Clément X Altieri (1670) et Alexandre VIII Ottoboni (1689). Admiré par le peuple romain et par la noblesse, l’arc de Clément IX dû également impressionner les artistes et les voyageurs étrangers ; parmi eux le hollandais Abraham de Wicquefort (1606 -1682) qui, en 1667, année de l’élection de Clément IX, inscrivait dans ses mémoires comme « Ce qu’il y a de plus essentiel à Rome ce sont les cérémonies de quelque façon qu’on le veuille prendre » .
Maria Celeste Cola

Galerie Tarantino

Dessin, Aquarelle & Pastel Louis XIV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Carlo RAINALDI (Rome, 1611 – 1691) - Projet de l’arc de triomphe de Clément IX » présenté par Galerie Tarantino, antiquaire à Paris dans la catégorie Dessin, Aquarelle & Pastel Louis XIV, Tableaux et dessins.