EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Guéridon tripode en bronze doré, Paris vers 1790
Guéridon tripode en bronze doré, Paris vers 1790 - Mobilier Style Louis XVI Guéridon tripode en bronze doré, Paris vers 1790 - Baptiste & Lenté Guéridon tripode en bronze doré, Paris vers 1790 - Louis XVI Antiquités - Guéridon tripode en bronze doré, Paris vers 1790
Réf : 88428
25 000 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France, Paris
Materiaux :
Bronze ciselé et doré, granit d'Egypte
Dimensions :
H. 78.5 cm | Ø 39.5 cm
Mobilier Table & Guéridon - Guéridon tripode en bronze doré, Paris vers 1790 XVIIIe siècle - Guéridon tripode en bronze doré, Paris vers 1790 Louis XVI - Guéridon tripode en bronze doré, Paris vers 1790 Antiquités - Guéridon tripode en bronze doré, Paris vers 1790
Baptiste & Lenté
Baptiste & Lenté

Mobilier et objets d'art du 16e au 19e siècle


+33 (0)6 45 88 53 58
+33 (0) 6 64 42 84 66
Guéridon tripode en bronze doré, Paris vers 1790

Rare guéridon en bronze finement ciselé et doré au mercure.
Les montants nerveusement torsadés et terminés par des pattes de lions sont reliés entre eux par deux entretoises, une en bronze en partie basse et une plus petite en partie centrale, faisant office de tablette.
Cette dernière est constituée d’un marbre vert de mer ceinturé d’une lingotière en bronze finement guilloché.
Le haut des montants terminés par des enroulements extérieurs qui supportent le plateau en granit tigré d’Egypte, lui aussi ceinturé d’une lingotière en rappel de celle de la tablette.

Armature du plateau en chêne massif.

Parfait état de conservation, dorure au mercure d’origine encore trés fraiche et extrême finesse de la ciselure.

Travail parisien de la fin du 18 ème siècle vers 1790-1800.

Dimensions :

Hauteur : 78,5 cm ; Diamètre : 39,5 cm

Notre avis :

Le rare guéridon que nous présentons est un trés bel exemple du mobilier de métal réalisé à ...

Lire la suite

... Paris à l’extrême fin du 18 ème siècle pour l’élite de la société, il est a rapprocher des cassolettes en porcelaine bleu avec montures torsadées en « tire-bouchons », réalisées par Thomire sous la direction du marchand mercier Dominique Daguerre et mentionnées dans les archives de la manufacture de Sèvres entre 1784 à 1790.
.Sous l’impulsion de trés grands artisans comme Gouthière, Pitoin, Remond ou Thomire, le bronze d’ameublement va connaitre un essor considérable.
Cet âge d’or sera bien sur celui des pendules et luminaires mais aussi celui de pièces beaucoup plus opulentes, fruit de la collaboration des bronziers avec d’autres artisans, que soit avec les manufactures de porcelaine, de cristaux ou avec des ébénistes qui mettent au point du mobilier ou le bronze domine.
On peut évidemment citer la collaboration de Thomire et d’Adam Weisweiler pour des guéridons à fûts bambou mariant le bois de Thuya et le bronze doré .Mais d’autres vont aller encore plus loin, réalisant un mobilier de métal entièrement constitué de bronze, dont les formes revisitent les productions romaines et étrusques de l’antiquité.
Ce pièces sont souvent agrémentées de plateaux en pierres issue de fouilles ramenées principalement des campagnes d’Italie et d’Egypte, comme le porphyre ou ici le granit « tigré » qui coiffe notre guéridon.
Bien évidement cette production est extrêmement couteuse et nécessite d’importants moyens, ce qui la destine uniquement à une élite princière.
Avec sa ciselure trés fine et sa forme fluide et épurée , notre guéridon symbolise parfaitement le « chic » à la française et représente à nos yeux la quintessence de l’art du bronze à la fin du 18 ème siècle en France.

Baptiste & Lenté

Table & Guéridon Louis XVI

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Guéridon tripode en bronze doré, Paris vers 1790 » présenté par Baptiste & Lenté, antiquaire à Paris dans la catégorie Table & Guéridon Louis XVI, Mobilier.