EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Aranea diadima, une aquarelle de Walter Spies (Moscou 1895 – Océan Indien 1942 )
Aranea diadima, une aquarelle de Walter Spies (Moscou 1895 – Océan Indien 1942 ) - Tableaux et dessins Style Art Déco Aranea diadima, une aquarelle de Walter Spies (Moscou 1895 – Océan Indien 1942 ) - Stéphane Renard Fine Art
Réf : 92022
4 800 €
Époque :
XXe siècle
Signature :
Signé et daté en vas à gauche « Walter Spies 1925
Provenance :
France
Materiaux :
Aquarelle sur papier
Dimensions :
l. 27 cm X H. 21 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - Aranea diadima, une aquarelle de Walter Spies (Moscou 1895 – Océan Indien 1942 )
Stéphane Renard Fine Art
Stéphane Renard Fine Art

Tableaux et dessins du XVIIe au XX siècle


+33 (0) 61 46 31 534
Aranea diadima, une aquarelle de Walter Spies (Moscou 1895 – Océan Indien 1942 )

Aquarelle sur carton
21 x 27 cm (37.5 x 43.5 cm encadré)
Signé et daté en vas à gauche « Walter Spies 1925 »

Walter Spies est un des premiers européens à s’être installé à Bali après un séjour à Java. Il a grandement contribué à découvrir et à populariser la culture Balinaise. Passionné par l’étude de la nature, il a laissé de nombreuses études d’insectes réalisées dans la tradition naturaliste hollandaise. Walter Spies nous présente dans cette aquarelle de 1925 une araignée, délibérément agrandie, à la fois menaçante et hypnotique.

1. Walter Spies, la vie aventureuse d’un artiste aux multiples talents

Walter Spies est né le 15 septembre 1895 à Moscou où son père était diplomate. Après des études de peinture et de musique en Allemagne il s’embarque en 1923 pour Java, alors sous la domination néerlandaise. Accueilli à la cour du Sultan de Yogjakarta qui lui demande de former un orchestre occidental, il étudie la musique ...

Lire la suite

... locale, le gamelan.

En 1927 il s’installe à Bali, où il rencontre l’artiste et anthropologue mexicain Miguel Covarrubias (1904- 1957), alors en voyage de noces avec sa femme Rose. Celui-ci écrit à propos de leur séjour : « Au fil des mois, Rose et moi avons parcouru l'île avec Spies, assistant à d'étranges cérémonies, appréciant leur musique, écoutant des récits fantastiques, campant dans les régions sauvages de l'ouest de Bali ou sur les récifs coralliens de Sanur. Walter aimait collectionner les libellules veloutées, les araignées étranges et les limaces de mer, non pas dans une boîte de naturaliste, mais dans des dessins minutieux. Il passait des jours entiers dans sa tente à les dessiner, car une fois mortes, leurs belles couleurs disparaissaient... ».

Spies découvre la musique balinaise, qu’il sera le premier à enregistrer et collectionne toutes les formes d’art de l’île, ouvrant le premier musée de l’île dont il sera le premier conservateur. D’abord résidant près d’Ubud dans le centre de Bali, il s’installe à partir de 1937 dans le district de Kerangasem à la pointe nord-est de l’île. Il se lie avec la plupart des voyageurs occidentaux, qu’il accueille volontiers chez lui, comme le peintre Suisse Theo Meier (1908 – 1982) ou l’écrivain autrichien Vicky Baum (1888 – 1960). Celle-ci y écrit son chef d’œuvre, Sang et Volupté à Bali (publié en 1937), grâce aux indications de Spies sur l’histoire de l’île.

La fin de la vie de Spies est plus sombre : arrêté en décembre 1938 comme homosexuel, il est emprisonné jusqu’en septembre 1939, date à laquelle il est relâché grâce à l’intervention de ses amis parmi lesquels l’anthropologue américaine Margaret Mead (1901 – 1978), avant d’être inculpé de pédophilie et arrêté de nouveau. Interné comme espion allemand au début de la deuxième guerre mondiale, il est déporté en 1942 sur le SS Van Imhoff qui est coulé par une bombe japonaise en route pour Ceylan. Walter Spies périt noyé comme la plupart des prisonniers présents à bord.

2. Description de l’œuvre

Cette araignée illustre le goût pour les études naturalistes rapporté par son ami Miguel Covarrubias. Datée de 1925, elle a sans doute été réalisée quand l’artiste séjournait à la cour du Sultan de Yogjakarta. L’araignée est représentée en mouvement, perchée sur ses longues pattes velues. Les détails du corps de l’araignée sont rendus avec une méticulosité accompagnée d’une grande richesse chromatique. Elle regarde le spectateur fixement, comme pour nous hypnotiser dans sa toile.

L’artiste s’inscrit dans la tradition nordique des études de la nature qu’il renouvelle par un esprit art déco, marqué par la stylisation de l’animal, synthétisé par des formes presque géométriques.

L’inscription aranea diadima nous paraît fantaisiste. Aranea diadima ou Araneus diadematus est le nom scientifique de l’araignée des jardins, également appelée épeire diadème, que l’on trouve communément en Europe et en Amérique du Nord mais qui n’est pas présente à Java. Alors que sa couleur peut varier du beige au gris le plus foncé, elle est reconnaissable à la croix blanche sur son abdomen dorsal. Nous pensons que Walter Spies a utilisé ce nom qu’il connaissait pour décrire une espèce javanaise que nous n’avons malheureusement pas réussi à identifier.

L’aquarelle a été réalisée sur un carton fort, orné au dos d’une calligraphie chinoise. Nous l’avons encadré dans un cadre en faux bambou doré qui en souligne le caractère exotique.

Conditions générales de livraison :

Les prix indiqués sont les prix au départ de la galerie.

En fonction du prix de l'objet, de sa taille et de la localisation de l'acheteur nous sommes en mesure de proposer la meilleure solution de transport qui sera facturée séparément et effectuée sous la responsabilité de l'acheteur.

Stéphane Renard Fine Art

Dessin, Aquarelle & Pastel Art Déco

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Aranea diadima, une aquarelle de Walter Spies (Moscou 1895 – Océan Indien 1942 ) » présenté par Stéphane Renard Fine Art, antiquaire à Paris dans la catégorie Dessin, Aquarelle & Pastel Art Déco, Tableaux et dessins.