EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Tapisserie de Felletin, la Victoire d'Alexandre entrant à Babylone - Epoque XVII e
Tapisserie de Felletin, la Victoire d'Alexandre entrant à Babylone - Epoque XVII e - Tapisserie Style Tapisserie de Felletin, la Victoire d'Alexandre entrant à Babylone - Epoque XVII e - Galerie Jabert Tapisserie de Felletin, la Victoire d'Alexandre entrant à Babylone - Epoque XVII e -
Réf : 58262
Prix sur demande
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Chateau Privé
Materiaux :
Laine et soie
Dimensions :
L. 4.60 cm X H. 2.80 cm
Tapisserie  - Tapisserie de Felletin, la Victoire d'Alexandre entrant à Babylone - Epoque XVII e XVIIe siècle - Tapisserie de Felletin, la Victoire d'Alexandre entrant à Babylone - Epoque XVII e  - Tapisserie de Felletin, la Victoire d'Alexandre entrant à Babylone - Epoque XVII e
Galerie Jabert
Galerie Jabert

Tapisseries et tapis de collection


+33 (0)1 43 06 45 55
+33 (0)6 09 65 14 64
Tapisserie de Felletin, la Victoire d'Alexandre entrant à Babylone - Epoque XVII e

Tapisserie de Felletin , tissée en laine et soie d'après Charle Le Brun vers 1680.
Tapisserie de basse-lisse en excellente état de conservation , coloris fraîche.
Epoque XVIIe siècle
Dimension : 4.60 X 2.80
Notre maison vous assure une tapisserie bien nettoyée, en bon état avec son système de fixation. Si cela devait être nécessaire, nous vous préciserons les travaux qui ont été effectués. Toutes nos tapisseries peuvent vous être présentées à votre domicile en France et pays limitrophes avant votre décision définitive. Demandez les conditions.

une pièce de la même série est au château de Chaumont-sur-Loire .


La prise de Babylone

Le succès à Gaugamèles ouvrit à Alexandre la route de Babylone, qui se rendit suite à des négociations, après trois semaines de bataille, fin Octobre 331. Nous avons aujourd'hui une connaissance précise de cette période grâce à la mise au jour d'une tablette Babylonienne qui retrace les faits depuis la fin de la bataille de Gaugamèles. On y apprend comment les autorités de la ville essayèrent de négocier avec Alexandre. Ce dernier en cas de rémission leur assurait le maintien des traditions religieuses et la non violation des sanctuaires.

Il donnait également l’ordre de restaurer le sanctuaire de Mardouk qui tombait en ruine. Il leur garantissait le maintient de la plupart des dignitaires à leur poste, comme le Perse Mazaios (ou Mazeo ou Mazée ou Mazday), qui avait eu l'ordre de Darius III de défendre Babylone dont il fut nommé Satrape, poste auquel il fut confirmé par Alexandre. Avec ces concessions, sans grande importance pour Alexandre, il s'évita un long siège et rangeait de son côté une partie de l’aristocratie Achéménide.

Le Roi y séjourna près de cinq semaine, tandis que Darius III en fuite, tentait de réunir une armée, mais les forces Perses étaient de plus en plus démoralisées avec la menace constante d'une attaque surprise du Macédonien, ce qui conduisit à de nombreuses désertions. Alexandre de son côté prit la direction de Suse, qu'il atteignit en vingt jours. La ville, sans mur défensif, se rendit à son tour en Janvier 330.

Le Roi avait dépêché devant lui dans la cité le Général Philoxène afin que celui-ci s'empare du trésor important qui s’y trouvait environ 40.000 talents. Une partie importante de cet argent fut envoyé à Antipatros (ou Antipater) afin qu’il l’utilise dans sa lutte contre Sparte, Alexandre récupérera également diverses œuvres d'art volées par Xerxès(486-465) en Grès en 480, y compris le groupe statuaire célèbre de Tyrannicides, Harmodius et Aristogiton, qu'il fit retourner à Athènes. Le Roi distribua de nombreuses richesses de la ville à ses soldats en récompenses : Parménion par exemple récupéra la maison du Ministre Bagoas, qui avait porté Darius III sur le trône, dans laquelle il trouva beaucoup de riches vêtements.

Conditions générales de livraison :

Gratuit en France.
US, Eu 450€ assurance incluse.
D'autre pays, Veuillez nous contacter pour un devis.

Galerie Jabert

Tapisserie