EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Un paire de candélabres Empire à six lumières attribuée à Pierre-Philippe Thomire
Un paire de candélabres Empire à six lumières attribuée à Pierre-Philippe Thomire - Luminaires Style Empire Un paire de candélabres Empire à six lumières attribuée à Pierre-Philippe Thomire - Richard Redding Antiques
Réf : 88944
Prix sur demande
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
En bronze doré et patiné et en marbre vert de mer
Dimensions :
H. 94 cm
Luminaires Bougeoirs et Chandeliers - Un paire de candélabres Empire à six lumières attribuée à Pierre-Philippe Thomire
Richard Redding Antiques
Richard Redding Antiques

Pendules et objets d'art d'exception XVIIe-XIXe siècle


+41 79 333 40 19
+41 44 212 00 14
Un paire de candélabres Empire à six lumières attribuée à Pierre-Philippe Thomire

Très belle paire de candélabres Empire à six lumières en bronze doré et patiné et en marbre vert de mer attribuée à Pierre-Philippe Thomire d'après un dessin de Charles Percier, chacun avec une figure ailée patinée de la Victoire portant des robes diaphanes rassemblées par une ceinture dorée tenant en haut un candélabre en forme de vase monté avec des masques de zéphyrs ailés délivrant une branche de bougie verticale centrale entourée de cinq autres lumières ramifiées enveloppées de feuillages terminées par un porte-bougie en forme de vase, chaque figure classique en équilibre sur un pied sur une sphère reposant sur une base en palme sur un piédestal circulaire en marbre vert de mer monté de couronnes feuillagées dorées centrées par un arc et une flèche au-dessus d'une guirlande florale et feuillagée suspendue à des trophées feuillagés, sur une base carrée à gradins.

Paris, date vers 1810-15
Hauteur 90 cm. chacun.
Provenance : Provenant d'une ...

Lire la suite

... collection privée allemande.

Littérature : Hans Ottomeyer et Peter Pröschel, "Vergoldete Bronzen", 1986, p. 307, couleur pl. XXXIX, illustrant une paire identique de candélabres dans la Villa Hardt, Eltville. Et 328, pl. 5.2.1, illustrant deux études apparentées à partir d'un détail sur une feuille de dessins de Charles Percier d'environ 1802 pour l'ameublement du boudoir de Joséphine Bonaparte au Château de Saint Cloud, maintenant au Metropolitan Museum, New York et pl. 5.2.2, illustrant l'un des deux candélabres similaires de Pierre-Philippe Thomire avec la Victoire également debout sur un pied, et notant qu'un dessin apparenté de ces candélabres figure dans l'album de Thomire de 1817, aujourd'hui au Stockholm Nationalmuseum. Et p. 329, pl. 5.2.4, illustrant une paire très similaire de candélabres à dix lumières à la Victoire par Pierre-Philippe Thomire vers 1810 au Metropolitan Museum de New York.

La personnification de la Victoire sous la forme d'une figure ailée était bien connue dans l'Antiquité, comme en témoigne un modèle romain montrant une figure très similaire sur une sphère, aujourd'hui conservé à la Collection nationale d'art de Cassel (illustré ibid. p. 329, pl. 5.2.3). La figure devint un élément intégral du design de l'Empire grâce à l'intervention de Charles Percier (1764-1838) et de Pierre François Léonard Fontaine (1762-1853), les plus importants architectes et designers de Napoléon.

La conception de la présente paire de candélabres serait dérivée d'un dessin de Charles Percier (cité plus haut) qui a été exploité avec succès par Pierre-Philippe Thomire (1751-1843) et Claude Galle (1759-1815).

Compte tenu de leur superbe qualité et de leur étroite comparaison avec d'autres exemples, ces candélabres sont presque certainement l'œuvre du prééminent bronzier Pierre-Philippe Thomire. Un examen attentif révèle la maîtrise de la ciselure, depuis les robes fluides qui soulignent subtilement la forme féminine, les ailes plumées apparemment naturalistes jusqu'aux masques zéphyrs ailés. Outre la paire du Metropolitan Museum, on trouve une autre paire de conception comparable au château de Fontainebleau, acquise en 1804 pour le salon de l'Impératrice (J. P. Samoyault, "Pendules et Bronzes d'Ameublement Entrés sous le Premier Empire", 1989, p. 156, no 133). Une autre paire de candélabres apparentés a été vendue à Sheringham Hall, Norfolk, en octobre 1986.

Pierre-Philippe Thomire fut le plus grand artisan de son époque à travailler le bronze doré. Il fut patronné par Louis XVI, Napoléon et Louis XVIII ainsi que par la monarchie et l'aristocratie étrangères. Sa renommée et sa notoriété sont encore accrues après la Révolution lorsqu'en 1806, il devient le premier bronzier à recevoir une médaille d'or à l'Exposition des produits de l'industrie. En 1809, il remporte une autre médaille d'or et est également nommé ciseleur de l'Empereur. Outre Napoléon lui-même, Thomire est parrainé par la famille de l'Empereur et de nombreuses cours royales étrangères.

Richard Redding Antiques

XIXe siècle
Un guéridon Empire attribué à Molitor
Un guéridon Empire attribué à Molitor

Prix : Sur demande

Bougeoirs et Chandeliers Empire

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Un paire de candélabres Empire à six lumières attribuée à Pierre-Philippe Thomire » présenté par Richard Redding Antiques, antiquaire à Gündisau dans la catégorie Bougeoirs et Chandeliers Empire, Luminaires.