EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Centre de table Empire en bronze doré, attribué à Pierre-Philippe Thomire
Centre de table Empire en bronze doré, attribué à Pierre-Philippe Thomire - Luminaires Style Empire Centre de table Empire en bronze doré, attribué à Pierre-Philippe Thomire - Richard Redding Antiques
Réf : 88242
Prix sur demande
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Estampillé sur la base J. G. Danninger A Vienne
Provenance :
France
Materiaux :
Bronze doré
Dimensions :
H. 78 cm
Luminaires Bougeoirs et Chandeliers - Centre de table Empire en bronze doré, attribué à Pierre-Philippe Thomire XIXe siècle - Centre de table Empire en bronze doré, attribué à Pierre-Philippe Thomire
Richard Redding Antiques
Richard Redding Antiques

Pendules et objets d'art d'exception XVIIe-XIXe siècle


+41 79 333 40 19
+41 44 212 00 14
Centre de table Empire en bronze doré, attribué à Pierre-Philippe Thomire

Superbe et exceptionnelle qualité de centre de table figuratif Empire en bronze doré avec un anneau de candélabre amovible à douze lumières attribué à Pierre-Philippe Thomire et estampillé sur la base J. G. Danninger A Vienne en sa qualité de détaillant, la corbeille élaborée et percée, abondamment ornée de grappes de raisin et de sarments de vigne, avec un anneau de candélabre amovible au-dessus de douze branches de bougies à volutes, chacune terminée par des becs en forme de vase et des égouttoirs circulaires, le panier semble être tenu en l'air par trois Bacchantes portant des vignes dans les cheveux et des robes classiques légèrement vêtues, alors qu'elles dansent sur un piédestal circulaire à gradins monté avec un cercle de Maenades dansantes, sur une base circulaire entourée d'une couronne de laurier.

Paris, date vers 1810-15
Hauteur 78 cm.

Littérature : Hans Ottomeyer et Peter Pröschel, "Vergoldete Bronzen", 1986, p. 387, pl. 5.16.12, ...

Lire la suite

... illustrant un centre de table comparable en bronze doré par Thomire au Victoria and Albert Museum, Londres.

En raison de sa qualité exceptionnelle et de son style, ce magnifique centre de table a très certainement été réalisé par le célèbre bronzier de l'Empire Pierre-Philippe Thomire (1751-1843). Il est intéressant de noter que la base porte le nom de Johann Georg Danninger (m. 1848) de Vienne, qui a fourni de nombreux bronzes de qualité à la cour impériale viennoise. Il est très probable que Danninger ait acquis le centre de table directement auprès de Thomire et qu'il ait ensuite ajouté son propre cachet lorsqu'il a vendu l'œuvre au détail en Autriche. Thomire est connu pour avoir réalisé un certain nombre de centres de table très similaires, dont un portant le cachet du grand maître, acquis par cette galerie. Cette pièce présente un panier de grappes de raisin percé presque identique, équipé d'un anneau détachable de neuf, et non douze, branches de bougies à volutes identiques. Comme ici, il y a trois figures féminines classiques (mais pas identiques) sous le panier, debout sur un piédestal circulaire. On peut également citer un autre centre de table attribué à Thomire soutenu par trois Bachantes identiques dans la Biblioteca Ambrosiana, (présenté à Londres à l'exposition de la Royal Academy intitulée "The Age of Neoclassicism", 1972, n° 1768). En outre, un candélabre de Thomire datant d'environ 1810 et conservé au château de Ludwigsburg présente un anneau très similaire de maenades dansantes monté autour de son piédestal circulaire (illustré dans Ottomeyer et Pröschel, ibid, p. 335, pl. 5.2.17).

Destiné à contenir des fleurs, des fruits ou des sucreries, ce centre de table faisait partie d'un surtout de table, un service à manger élaboré qui était présenté sur un long plateau en miroir au centre d'une grande table à manger. Ce type de service a été développé en France sous le règne de Napoléon et, dans le sillage de ses diverses conquêtes, il a rapidement été adopté dans toute l'Europe. En tant que ciseleur de l'Empereur, et en fait son bronzier préféré, Thomire a créé certains des plus beaux et des plus somptueux surtouts pour l'Empereur, sa famille et la cour impériale. Un surtout de table complet typique pouvait comprendre 24, voire 59 pièces, qui incluaient probablement des centres de table plus petits, des plats à bonbons étagés et des assiettes à sucreries, des corbeilles de fruits, éventuellement des vases et des chandeliers d'accompagnement placés sur les deux côtés de la table.

Richard Redding Antiques

XIXe siècle
Un guéridon Empire attribué à Molitor
Un guéridon Empire attribué à Molitor

Prix : Sur demande

Bougeoirs et Chandeliers Empire

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Centre de table Empire en bronze doré, attribué à Pierre-Philippe Thomire » présenté par Richard Redding Antiques, antiquaire à Gündisau dans la catégorie Bougeoirs et Chandeliers Empire, Luminaires.