EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Tentation de St Antoine - Atelier de David Teniers le Jeune (1610-1690)
Tentation de St Antoine - Atelier de David Teniers le Jeune (1610-1690) - Tableaux et dessins Style Louis XIV Tentation de St Antoine - Atelier de David Teniers le Jeune (1610-1690) - Antiquités Promenade Tentation de St Antoine - Atelier de David Teniers le Jeune (1610-1690) - Louis XIV Antiquités - Tentation de St Antoine - Atelier de David Teniers le Jeune (1610-1690)
Réf : 73329
10 800 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Anvers
Materiaux :
Huile sur panneau
Dimensions :
l. 84 cm X H. 68 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - Tentation de St Antoine - Atelier de David Teniers le Jeune (1610-1690) XVIIe siècle - Tentation de St Antoine - Atelier de David Teniers le Jeune (1610-1690) Louis XIV - Tentation de St Antoine - Atelier de David Teniers le Jeune (1610-1690) Antiquités - Tentation de St Antoine - Atelier de David Teniers le Jeune (1610-1690)
Antiquités Promenade
Antiquités Promenade

Mobilier et Objets d'Art de la Haute Epoque au XVIIIe


+33 (0)1 39 78 73 92
+33 (0)6 64 42 84 66
Tentation de St Antoine - Atelier de David Teniers le Jeune (1610-1690)

La tentation de Saint Antoine est un des sujets fréquemment traités par David Teniers le Jeune et ses collaborateurs. L'occasion pour le peintre d'évoquer des bêtes fantastiques et le monde imaginaire, transformer une scène religieuse en spectacle de bouffonnerie. Teniers s'est plu a reproduire ce sujet qui laissait libre cours à son imagination.
Notre panneau se distingue par sa palette aux couleurs acidulées et vives et la belle luminosité qui permettent aux personnages de se détacher du fond de la grotte aux teintes dorées, telle une représentation théâtrale.

Dans une vaste grotte creusée dans le rocher, Le Saint, vieil homme barbu en habit "antonite" (sur sa robe de bure à capuchon, croix potencée en "T" tau brodée sur l'épaule de sa manche) est agenouillé s’appuyant de ses mains jointes sur un bloc de pierre, un autel taillé dans la roche. Il lit un livre de prières posé contre le crucifix adossé d'un crane et d'un sablier.
Visage serein, plein de piété, l'ermite est impassible à l'agitation qui se déroule autour de lui. Il attache toutes ses pensées au Christ et ainsi semble être immunisé contre les efforts qu'emploient les démons pour le distraire et le tenter.
Une sorcière ou peut être une entremetteuse l'excite vainement le saint homme à lever les yeux sur une magnifique jeune femme joliment vêtue, qui se présente devant lui un verre rempli de liqueur à la main. Sous les traits d'une jeune femme disposée à le séduire se cache un démon dont les pattes crochues sont visibles sous la robe.
Deux êtres fantastiques, un tirant sur sa bure et le deuxième fumant une pipe essayent d'attirer son attention.
Derrière la jeune femme démoniaque toute une procession de créatures maléfiques attendent leur tour pour arracher le Saint a ses pieuses méditations.
Des dizaines d'esprits venus de l'enfer et revêtus de formes plus ou moins hideuses et étranges créent un vacarme autour de l'ermite. Ses créatures sont pour la plupart des grotesques, représentations plutôt drôles et comiques que menaçantes et effrayantes.
A gauche de la scène au premier plan, le monstre vêtu d'une robe monastique porte un corbeau sur la tête, telle évocation de la mort, derrière un bouffon biscornu joue de la flûte traversière.
Un chevalier de la mort, serviteur du diable, brandissant sa bannière au signe de serpent assis a califourchon sur un squelette de cheval couvert d'un grand drap.
Cette représentation que Teniers a emprunté à Peter Brueghel, est un symbole des passions dissimulées.
Les lézards et les serpents volants, une chauve souris s'amusent dans l'air, tandis que deux diablotins munis d'ailes se bagarrent sur un rocher.
Sur un petit tas de terre, perché sur le bord d'une cruche un œuf avec la tête de poule et les pieds sortant de sa coque. Cette créature est en train de déféquer dans le pot. La cruche étant symbole de la vie ascète de Saint Antoine, la bestiole s'occupe à rendre l'eau impure.
Cet œuf-poulet est un élément récurrent de "Tentations" de David Teniers, son invention personnelle qu'il n’hésite pas à placer dans chacune de ses compositions telle un monogramme ou une signature.

Par l’entrée droite de la grotte on voit un paysage d'un aspect sauvage et différentes habitations autour d'une église. Une procession composée de monstres s'avance vers le refuge de l'ermite.

La lumière éclairant la grotte se concentre sur la jeune femme diabolique, elle est également placée par le peintre au centre même de la composition : point de convergence ou de répulsion de divers groupes de cortèges de créatures monstrueuses. Ainsi pour l'artiste succomber à une femme semble être une des plus grandes tentations et un péché des plus graves. En faisant apparaître les pattes de poule sous le jupon, le peintre avertit le spectateur du danger car les apparences sont souvent trompeuses.

Notre panneau peint sans doute par un des collaborateurs de David Teniers le Jeune est l'occasion pour l’artiste de démontrer son habilité à manier le pinceau. Éclairages étudiés, composition élaborée, les détails d'une grande précision, une touche délicate mais énergique et assurée font penser à un collaborateur autonome et plein d'imagination qui toute en s'inspirant et utilisant les éléments créés par le grand maître n’hésite pas à apporter sa touche personnelle et crée ainsi une oeuvre unique. D'après nos recherches, il apparaît qu'il s'agit d'une variante des "Tentations" de Teniers, mais aucunement une copie d'une version connue. Cela justifie l’hypothèse d'un collaborateur autonome au sein d'un atelier, mais laisse supposer également la participation du maître dans sa création/exécution.

Huile sur panneau de chêne, dimensions: h. 49 cm, l. 65 cm.
Cadre de style flamand en bois noirci et mouluré, dimensions avec le cadre: h. 84 cm, l. 68 cm
Anvers, milieu du XVIIe siècle.
Atelier de David Teniers le Jeune

La tentation de saint Antoine, source d'inspiration permanente dans la peinture flamande est particulièrement présente dans le corpus de David Teniers le Jeune et constitue le groupe le plus important parmi ses œuvres à caractère religieux. L'artiste a exploré ce thème tout le long de sa carrière et sur une période qui s'étale sur une trentaine d'années,la première version signé et datée de 1635, les dernières vers 1665 , comptabilisant entre 100 et 200 variantes du sujet. Il a réutilisé et réadapté la même iconographie et les mêmes éléments.
Tous les grands musées du monde entier possède dans leurs collections au moins une "Tentation" de David Teniers le Jeune: Gemaldegalerie, Dresde, Musée de Prado à Madrid, Louvre à Paris, Rijksmuseum à Amsterdam, Kaiser-Friedrich museum à Berlin, Musée des Beaux Arts d'Anvers, Minneapolis Institute of Art, l'Ermitage à Saint Petersbourg, Musée des Arts Européens à Tokyo, Wallraf-Richartz Museum, Cologne.

David Teniers II, dit le Jeune (Anvers, 1610- Bruxelles, 1690)
Peintre flamand, fils de David Teniers le vieux. Beau-fils de Jan Bruegel l'Ancien, dit de velours, dont il épouse la fille.
Il est, dès ses débuts, un peintre très productif grâce, en partie, à ses contacts avec le commerce d'art anversois et ses relations familiales. Ses scènes d'auberge, dans la tradition de la peinture de genre flamande, le rendent rapidement célèbre. Il reprend à Adriaen Brouwer son type de personnages à l'aspect rébarbatif, caricatural, représentés dans la pénombre d'intérieurs enfumés. Ce sont essentiellement les effets de lumières qui l'intéressent. Plus tard, son regard devient moins satirique et sa palette s'éclaircie. Il peint alors des scènes idylliques de la campagne des Flandres.

Saint Antoine le Grand d'Egypte (251-356), considéré comme le fondateur de l'érémitisme chrétien, fils de riches cultivateurs, décida à 20 ans de tout quitter pour se consacrer à la prière. Il s'installa seul dans un tombeau à flanc de montagne, où il fut, selon la légende, soumis à diverses tentations du diable. On dit qu'il mourut à 105 ans, au milieu de nombreux disciples.

Antiquités Promenade

Tableaux XVIIe siècle Louis XIV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Tentation de St Antoine - Atelier de David Teniers le Jeune (1610-1690) » présenté par Antiquités Promenade, antiquaire à Cormeilles en Parisis dans la catégorie Tableaux XVIIe siècle Louis XIV, Tableaux et dessins.