EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Portrait de Louis XIV et Philippe de France vers 1645, attribué aux Beaubrun
Portrait de Louis XIV et Philippe de France vers 1645, attribué aux Beaubrun - Tableaux et dessins Style Louis XIV Portrait de Louis XIV et Philippe de France vers 1645, attribué aux Beaubrun - Galerie Nicolas Lenté Portrait de Louis XIV et Philippe de France vers 1645, attribué aux Beaubrun - Louis XIV Antiquités - Portrait de Louis XIV et Philippe de France vers 1645, attribué aux Beaubrun
Réf : 97152
32 000 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
France, Paris
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 123 cm X H. 153 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - Portrait de Louis XIV et Philippe de France vers 1645, attribué aux Beaubrun XVIIe siècle - Portrait de Louis XIV et Philippe de France vers 1645, attribué aux Beaubrun Louis XIV - Portrait de Louis XIV et Philippe de France vers 1645, attribué aux Beaubrun Antiquités - Portrait de Louis XIV et Philippe de France vers 1645, attribué aux Beaubrun
Galerie Nicolas Lenté
Galerie Nicolas Lenté

Mobilier et Objets d'Art de la Haute Epoque au XVIIIe


+33 (0)6 64 42 84 66
Portrait de Louis XIV et Philippe de France vers 1645, attribué aux Beaubrun

Rare double portrait représentant Louis XIV et Philippe de France enfants. Le roi de France y est âgé de 7 ans environ et Philippe de France de 5 ans.
Louis XIV vers 7 ans passe officiellement « aux hommes » et porte en conséquence des habits miniatures suivant la mode masculine de l’époque, tandis que Philippe est habillé en robe, vêtement infantile peu importe le sexe.
Le futur roi de France est portraituré ainsi debout, tourné de trois quart, vêtu d’une veste de soie brochée, manches bouffantes à crevé, un col a rabat de dentelles blanches, un chemisier, haut de chasses flottant qui descend au-dessus de genoux agrémenté de dentelles, les bas de soie et les bas de bottes ornés de dentelles. Il est chaussé des bottes à entonnoir grises à talons rouge, où s’attachent des éperons d’or.
Par-dessus de son bras droit, sa cape écarlate brodée de fil d’or et doublée de soie brochée. Il tient son chapeau de feutre noir, orné d’un nœud rouge et ...

Lire la suite

... d’une large plume d’autruche. Il porte en bandoulière l’écharpe bleue et la croix de l’ordre de Saint Esprit.
Le regard à l’expression solennelle contraste avec son visage de bambin aux joues pleines et la teinte fraiche, encadré par des cheveux blonds bouclés.
Philippe à droite, est vêtu d’une robe de soie avec un tablier richement ornés de dentelles. Il porte également le ruban bleu et la croix de l’ordre de Saint Esprit. Il porte selon la mode enfantine un bonnet orné d’une plume d’autruche. Son visage est encadré de ses boucles châtains foncés.
Louis plonge sa main dans le tablier relevé de Philippe rempli de fleurs. Cette posture de deux frères ainsi que le geste plein d’affection, témoigne de la proximité de deux enfants que le peintre voulait transmettre à travers le portrait officiel des héritiers de la couronne.
Les symboles de la monarchie : la couronne et le sceptre sont posés au sol à gauche de Louis, signifiant qu’il n’a pas encore atteint l’âge à se faire couronner.
Leurs deux figures se détachent sur fond d’un large rideau de velours bleu frangé d’or dont des plis savamment construits exposent les reflets miroitants de l’étoffe.
Le rideau relevé expose l’horizon lointain.

Ecole française du XVIIème siècle, vers 1645, attribué à Charles et Henri Beaubrun.

Huile sur toile, dimensions : h. 122 cm, l. 90 cm

Important cadre en bois doré et sculpté d’époque Louis XIV.
Dimensions encadré : h. 153 cm, l. 123 cm

Ce rare portrait s’inscrit dans une série d’œuvres illustrant l’enfance des deux princes, principalement commandée par Anne d’Autriche, la mère et la régente, après la mort de Louis XIII. Exprimant sa volonté farouche de préserver la couronne de son fils, elle utilise la communication visuelle comme un canal d’expression souveraine. Les portraits servent à renforcer le pouvoir royal fragilisé par la minorité du jeune Louis XIV
Promouvoir l’image de Louis XIV, même enfant en diffusant ses portraits permet de consolider la pérennité de la monarchie et garantir la permanence dynastique. La présence d’un second garçon, Philippe d’Anjou, renforce encore la solidité du sang royal et doit rassurer les spectateurs du tableau : l’existence d’un second héritier du trône contrebalance la fragilité d’une monarchie dont l’avenir ne tient qu’à un enfant d’à peine de 7 ans. Nous sommes ainsi en présence d’une affirmation de continuité, de stabilité et de légitimité dynastique.

Œuvres en rapport :
- Une variante de notre portrait est passé en vente aux enchères, Sotheby’s, London, 31 October 1990, lot 158 (dimensions 134 x 98)
- Anne d’Autriche est ses enfants, château de Versailles (MV 3369)
- Louis XIV et Philippe d’Orleans, vers 1642, Charles Beaubrun, Museo Sa Bassa Blanca, Majorque, Espagne
- Anne d’Autriche et ses fils, Charles Beaubrun, vers 1646, Musée National de Stockholm

Charles Beaubrun (1604-1692), Henri Beaubrun (1603-1677)
Charles et Henri Beaubrun, inséparables dans leur vie, le sont aussi dans l’histoire de la peinture française. Le père de Charles, Mathieu de Beaubrun, page du cardinal de Joyeuse est envoyé à Rome afin de parfaire son éducation d’artiste, le talent qu’il a transmis a son fils. Quant à Henri, son père également prénommé Henri, était valet de garde-robe du roi, ce qui a valu au fils une place de porte-arquebuse, Louis XIII reconaissant la passion pour la peinture de jeune Henri a pris interet dans son éducation. Henri gagnant en popularité de peintre à la cour, a associé son cousin Charles aux nouvelles commandes des courtisans, et ainsi ils ont commencé à travailler ensemble sur les mêmes ouvrages, de sorte qu’il est dificile de distinguer la main de chaque peintre. Les cousins collaborent alors entre 1630 et 1675, peignent de nombreux portraits officiels et se spécialisent dans les portraits royaux, étant nommés peintres officiels de la Cour sous les règnes de Louis XIII et de Louis XIV. Au milieu du siècle, ils connaissent un grand succès auprès des dames de la cour et réalisent plusieurs séries de portraits féminins de la grande noblesse.
En 1648, ils participent à la fondation de l'Académie royale de peinture et de sculpture.

Galerie Nicolas Lenté

Tableaux XVIIe siècle Louis XIV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Portrait de Louis XIV et Philippe de France vers 1645, attribué aux Beaubrun » présenté par Galerie Nicolas Lenté, antiquaire à Paris dans la catégorie Tableaux XVIIe siècle Louis XIV, Tableaux et dessins.