EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Pierre PUVIS de CHAVANNES (Lyon, 1824 - Paris, 1898) - Étude
Pierre PUVIS de CHAVANNES (Lyon, 1824 - Paris, 1898) - Étude - Tableaux et dessins Style Napoléon III
Réf : 94065
3 500 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Pierre Cécile PUVIS de CHAVANNES (Lyon, 1824 - Par
Materiaux :
Pierre noire sur papier et rehauts de craie blanche
Dimensions :
l. 15 cm X H. 31 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - Pierre PUVIS de CHAVANNES (Lyon, 1824 - Paris, 1898) - Étude
Galerie de Lardemelle
Galerie de Lardemelle

Peintures et dessins du XIXe siècle


+33 (0)6 75 51 37 49
Pierre PUVIS de CHAVANNES (Lyon, 1824 - Paris, 1898) - Étude

Pierre Cécile PUVIS de CHAVANNES
(Lyon, 1824 - Paris, 1898)

Étude

Pierre noire sur papier et rehauts de craie blanche
Annoté et numéroté en bas à gauche
31 x 15 cm à vue
Entre 1885 et 1890

Provenance : famille de l’artiste

D’une famille originaire de Bourgogne, Pierre Puvis de Chavannes est né à Lyon le 14 décembre 1824. Il est le fils de Marie Julien César Puvis (1785-1843), polytechnicien et ingénieur en chef des Mines à Lyon et de Marguerite Guyot de Pravieux (1795-184).

Passé par des études littéraires et philosophique au lycée parisien Henri IV qui ne semblèrent pas lui suffire, Puvis se rendit alors en Italie pour un premier voyage. A son retour, il commença à étudier la peinture auprès d’Henry Scheffer. Quelques temps plus tard, il partit en l’Italie pour la seconde fois. A son retour il étudia brièvement auprès d’Eugène Delacroix et ensuite dans l’atelier de Thomas Couture.

Puvis exposa pour la première fois en ...

Lire la suite

... 1850 un Christ mort. L’œuvre ne fit pas l’unanimité et malgré plusieurs tentatives de participations lors des Salons suivants, Il fut régulièrement refusé.
Ses débuts d’artiste furent donc laborieux. Puvis ne fut de nouveau exposé qu’en 1859 et son premier succès n’arriva qu’en 1861 avec La Guerre et La Paix, dont la première fut achetée par l’état.
Quittant son petit atelier de Pigalle, Puvis s’installa plus confortablement à Neuilly, se rapprochant par la même occasion de Marie Cantacuzène (1820-1898), sa collaboratrice, compagne et inspiratrice. Il finira d’ailleurs par l’épouser bien tardivement en juillet 1897, quelques mois avant leurs morts respectives.
Puvis appréciait fort le grand décor. Marqué particulierement par les grandes peintures murales de Théodore Chassériau exécutées pour l’escalier d’honneur pour la Cour des Comptes (détruites en 1871), Il réalisa à son tour plusieurs grands décor muraux majeurs (Palais de Longchamp à Marseille, Hôtels de ville de Poitiers et de Paris, bibliothèque de Boston et bien évidemment le Panthéon de Paris ou encore l’amphithéâtre de la Sorbonne).

Puvis apporta au genre allégorique un traitement stylistique novateur et devint ainsi à la fin du XIXème siècle un représentant majeur du modernisme d’alors. Par ses œuvres de grand décor immenses et ses tableaux de chevalet d’un symbolisme précurseur, Puvis popularisa son œuvre et conquit l’admiration d’une partie du public, influençant irrémédiablement plusieurs générations d’artistes comme les symbolistes ou les nabis, allant jusqu’au jeune Picasso.

En compagnie de ses contemporains Ernest Meissonier, Carolus-Duran, Félix Bracquemond, Jules Dalou et Auguste Rodin, Puvis participa à la fondation en 1890 de la Nouvelle Société Nationale des Beaux-Arts.

Puvis fut nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1867, promu officier en 1877 et commandeur en 1889.

L’artiste décède le 24 octobre 1898 à l’âge de soixante-treize ans, trois mois après son épouse et est enterré au cimetière ancien de Neuilly-sur-Seine (92).

Conditions générales de livraison :

Livraison partout en France et dans le monde par FEDEX

Galerie de Lardemelle

Dessin, Aquarelle & Pastel Napoléon III

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Pierre PUVIS de CHAVANNES (Lyon, 1824 - Paris, 1898) - Étude » présenté par Galerie de Lardemelle, antiquaire à Paris dans la catégorie Dessin, Aquarelle & Pastel Napoléon III, Tableaux et dessins.