EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Lustre à douze lumières en bronze patiné et doré Charles X
Lustre à douze lumières en bronze patiné et doré Charles X - Luminaires Style
Réf : 98840
18 500 €
Époque :
XIXe siècle
Dimensions :
l. 60 cm X H. 120 cm
Luminaires Bougeoirs et Chandeliers - Lustre à douze lumières en bronze patiné et doré Charles X
Richard Redding Antiques
Richard Redding Antiques

Pendules et objets d'art d'exception XVIIe-XIXe siècle


+41 79 333 40 19
+41 44 212 00 14
Lustre à douze lumières en bronze patiné et doré Charles X

Très beau lustre à douze lumières en bronze doré et patiné Charles X. La couronne est surmontée de palmettes évasées sortant d'un anneau à bordure godronnée, avec un bossage en forme de baie à sa partie inférieure et des montures feuillagées sur son pourtour, d'où pendent des chaînes ornées, dorées et patinées, suspendant un tazza circulaire en bronze patiné, centré en haut par un fleuron doré à enroulement foliacé au-dessus d'un anneau de rinceaux feuillagés patinés, le tazza émettant douze somptueuses branches de bougies patinées à enroulement foliacé, chacune terminée par un bec en forme de vase, les branches au-dessus d'un anneau d'hyménoptère doré, le dessous du plat circulaire avec un bossage feuillagé et à baies.
Paris, date vers 1825-30
Hauteur 120 cm, diamètre 60 cm.
Littérature : Hans Ottomeyer et Peter Pröschel, "Vergoldete Bronzen", 1986, p. 360, pl. 5.11.7, illustrant un lustre Empire en bronze doré et patiné légèrement ...

Lire la suite

... antérieur, datant d'environ 1810, avec des fleurons en forme de palmier surmontant la couronne, des chaînes de suspension comparables et un anneau de forme similaire mais avec des branches de bougie en forme de cygne.
Ce lustre imposant, avec ses lignes audacieuses, ses contrastes marqués entre les zones de dorure et de bronze patiné et sa référence manifeste à l'Antiquité classique, est typique du style qui prévaut à la fin de l'Empire et pendant la période de restauration qui suit, sous le règne de Charles X. Sa conception générale s'inspire des lampes à huile romaines antiques. En cela, elle est comparable à une ancienne lampe à huile suspendue en bronze conservée au Arthur M. Sackler Museum de Harvard. Elle comporte un bol central pour contenir l'huile et six becs pour les mèches ; trois ont la forme de visages tournés vers le bas et sont entrecoupés de trois becs plus petits, chacun ayant la forme d'une proue de navire. Comme ici, la lampe romaine était destinée à être vue d'en bas, c'est pourquoi le dessous est décoré et centré par un bossage circulaire.
Ajoutant de la splendeur à n'importe quelle pièce, le présent lustre se compare à un certain nombre d'autres exemples contemporains. Parmi eux se trouve un lustre à seize lumières ayant appartenu au créateur de mode Gianni Versace (1946-97) dans son palais de la Villa Fontanelle près de Moltrasio sur le lac de Côme, en Lombardie, en Italie, qui a été vendu avec le reste de sa collection par Sotheby's Londres, le 18 mars 2009, lot 17 pour 46 850 £. Comme le présent exemplaire, le lustre de Gianni Versace est surmonté d'une couronne en forme de palme d'où pendent des chaînes reliées entre elles, soutenant un corps central de forme similaire. Ce lustre, tout comme la présente pièce, est comparable à un autre lustre contemporain, tout aussi somptueux, doré et patiné, comportant trente-deux lumières, qui a appartenu à une autre icône de la mode, Hélène Rochas (1921-2011). Le lustre de Madame Rochas était suspendu dans la salle à manger de son appartement parisien de la rue Barbet de Jouy jusqu'à sa mort en 2011, avant d'être acquis par Richard Redding Antiques.

Richard Redding Antiques

XIXe siècle
Pendule Empire de Claude Galle
Pendule Empire de Claude Galle

11 000 €

Bougeoirs et Chandeliers