EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Ludwig PASSINI (1832–1903) - La Princesse ROSPIGLIOSI et la Baronne BAUDE
Ludwig PASSINI (1832–1903) - La Princesse ROSPIGLIOSI et la Baronne BAUDE - Tableaux et dessins Style Napoléon III
Réf : 77558
6 500 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Ludwig Johann PASSINI (Vienne, 1832–Venise, 1903)
Provenance :
Autriche
Materiaux :
Aquarelle
Dimensions :
l. 36 cm X H. 47 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - Ludwig PASSINI (1832–1903) - La Princesse ROSPIGLIOSI et la Baronne BAUDE
Galerie de Lardemelle
Galerie de Lardemelle

Peintures et dessins du XIXe siècle


+33 (0)6 75 51 37 49
+33 (0)1 83 55 96 48
Ludwig PASSINI (1832–1903) - La Princesse ROSPIGLIOSI et la Baronne BAUDE

Ludwig Johann PASSINI
(Vienne, 1832 – Venise, 1903)

Portraits de la Princesse ROSPIGLIOSI et de la Baronne BAUDE, nées NOMPERE de CHAMPAGNY

Aquarelle
Signée et datée en bas à droite
47 x 36 cm
1863


Fils du peintre-graveur Johann Nepomuk PASSINI (1798-1874), Ludwig naquit le 9 juillet 1832 à Vienne.
Le jeune PASSINI passa son enfance d’abord à Vienne ou il acquit auprès de son père les premiers rudiments du dessin. Il entra ensuite à l’Académie de Vienne avec pour maitres les peintres PETTER, Joseph von FÜHRICH, Léopold KUPELWIESER et ENDER, puis à l‘Académie de Leipzig sous l’enseignement de Carl WERNER.
Dans les années 1850, la famille PASSINI partit s’installer à Trieste. Ludwig en profita alors pour aller étudier à Venise dans l’atelier de son précédent professeur WERNER. Il prit alors l’habitude de l’accompagner lors de ses tournées d’étude en Italie.
Entre 1853 et 1870, nous retrouvons PASSINI à Rome. Il épousa en ...

Lire la suite

... 1864 Anna WARSAW dont il eut une fille qui décèdera un an et demi après le mariage.
Il repartit pour Venise vers 1873 ou il finira par s’installer définitivement à l’exception de quelques visites à Berlin pour y présenter ses aquarelles vénitiennes. En 1874, il est d’ailleurs mentionné comme membre de l’Académie de Berlin. Lors de l’Exposition Universelle de 1878 à Paris, PASSINI fut présent dans la section italienne. La critique d’alors estima que les travaux de PASSINI avaient sauvé la qualité de l’art italien présenté.
A Venise, PASSINI occupa pendant trente ans un atelier dans le Palais Vendramin Calergi qu’il partageait avec ses confrères Carlo REICHARDT et Luigi MION. Un ami de PASSINI était l’exilé Richard WAGNER, décédé au Palais Vendramin Calergi en 1883. PASSINI, avec son ami artiste WOLKOFF, suggéra la réalisation d’un masque mortuaire en hommage au musicien virtuose. L’idée fut d’abord rejetée par la femme de WAGNER, Cosima, qui finit par céder. Le masque fut alors réalisé par PASSINI et le sculpteur Augusto BENVENUTI.
PASSINI participa également à l’organisation de la première Biennale de Venise de 1895. En effet, lors de la mise en place de cette Biennale en 1893, le maire de Venise, Riccardo SELVATICO, reçu conseil d’un collège d’artistes internationaux dont PASSINI fit partie jusqu’à éclosion du projet.

L’art de l’aquarelle était parfaitement maitrisé par PASSINI comme le releva la critique d’alors. Ludwig HEVESI, auteur et critique viennois, mentionnait PASSINI comme « le principal peintre de l’aquarelle de Venise … qui a rapidement grandi pour devenir le peintre de genre le plus important » (Hevesi, Ludwig (1903); Austrian Art of the 19th Century, part 2: 1848-1900, Seemann, Leipzig, p.236)
Dans la même verve, l’historien de l’art Wilhelm LÜBKE a décrit ainsi le travail de PASSINI : « On peut trouver des images admirables de personnages … dans les aquarelles magistrales de Ludwig Passini, avec leurs couleurs superbement finies » (Lübke, Wilhelm (1878); Outlines of the History of Art. Classic, Dodd Mead, p.264)

Ludwig PASSINI fut médaillé à de nombreuses reprises et internationalement : Paris en 1870, Vienne en 1873, Munich en 1879, Vienne en 1888 et Berlin en 1896. Ses œuvres furent également exposées à la Royal Academy et au Royal Institute of Painters in Water Colors à Londres. Il devint d’ailleurs membre honoraire de cette institution britannique en 1883.
En 1879, PASSINI devint professeur honoraire de l’Académie de Vienne. Il a également été membre de l’Académie de Venise.
PASSINI fut fait chevalier de la Légion d’honneur en 1878 et reçut en 1893 l’Ordre bavarois de Maximilien pour l’Art et la Science.

Ludwig PASSINI est décédé le 6 novembre 1903 à Venise.

Musées : Breslau, Hambourg, Vienne…


Concernant les modèles représentés, il s’agit de deux sœurs, filles de Louis Alix NOMPERE de CHAMPAGNY (1796-1870), ambassadeur à Rome à compter de 1861 :
- Assise en noir : Françoise Jeanne de NOMPERE de CHAMPAGNY (Paris, 1825 – Florence, 1899) qui épousa à Rome en 1846 le prince Clemente ROSPIGLIOSI (1823-1897). Elle tenait salon à Rome et fut une grande amie de Franz LITZ. Il existe par ailleurs une correspondante inédite de 1868 à 1885 entre la princesse et le musicien.
- Debout en blanc : Marie Adélaïde de NOMPERE de CHAMPAGNY (Pise, 1838 – Cannes, 1922) qui épousa à Rome en 1863 le baron Georges Napoléon BAUDE, attaché d’ambassade à Rome entre 1850 et 1866 puis ambassadeur de France.

Galerie de Lardemelle

Dessin, Aquarelle & Pastel Napoléon III

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Ludwig PASSINI (1832–1903) - La Princesse ROSPIGLIOSI et la Baronne BAUDE » présenté par Galerie de Lardemelle, antiquaire à Paris dans la catégorie Dessin, Aquarelle & Pastel Napoléon III, Tableaux et dessins.