EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Icône - Triptyque avec Deesis et Saints
Icône - Triptyque avec Deesis et Saints - Art sacré, objets religieux Style Icône - Triptyque avec Deesis et Saints - Morsink Icon Gallery
Réf : 90456
28 000 €
Époque :
<= XVIe siècle
Signature :
Georgios Klontzas
Provenance :
Crête
Materiaux :
Tempera sur bois
Dimensions :
l. 31.3 cm X H. 27.8 cm
Art sacré, objets religieux  - Icône - Triptyque avec Deesis et Saints
Morsink Icon Gallery
Morsink Icon Gallery

Icônes Russes et Grecques, Art Byzantin


+31653468170
+31653454525
Icône - Triptyque avec Deesis et Saints

Icône : Triptyque avec Deesis et Saints C-7
Crète, fin du XVIe siècle, cercle de Georgios Klontzas (1530-1608) Tempera sur panneau, ouvert : 27,8 x 31,3 cm ; fermé : 27,8 x 16 cm

Le cadre richement sculpté et doré de ce triptyque à petite échelle attire immédiatement notre attention. Le décor floral symétrique de la base se répète dans la frise du triptyque, avec l'ajout d'une tête ailée d'un putto Renaissance et de deux visages grotesques de profil sur les bords de la frise. La partie supérieure contient des rosettes disposées symétriquement, de la fleur de lys et un ananas à feuilles sur le dessus. Les rosettes et l'ananas ressemblent aux sculptures dorées d'un triptyque du XVIe siècle à Vienne, lié au cercle des peintres crétois Georgios Klontzas et El Greco.(1) Le panneau central représente la Deesis avec le Christ intronisé, flanqué de la Mère de Dieu et Saint Jean le Précurseur. Leurs bras sont croisés sur leur poitrine tandis que d'une main ils ...

Lire la suite

... pointent vers le Christ. Leurs visages révèlent de fortes expressions émotionnelles.(2) La signification du Christ devient claire à partir de son apparence dominante par rapport aux saints qui l'entourent. La tête du Christ est encadrée par un halo et il fait un geste de bénédiction vers le spectateur. Sa main gauche soutient un Évangile fermé et décoré posé sur ses genoux. Les tissus violets du Christ et de la Vierge sont subtilement mis en valeur, évoquant ainsi le velours. Cela contraste avec les robes portées par Jean, le Christ et la Vierge, rendues dans une technique de mise en évidence byzantine dense. Les figures de Marie et de Jean remplissent l'espace du panneau en retrait jusqu'à la bordure surélevée : le haut de leur tête et le pied gauche de Jean sont peints sur le rebord de la bordure surélevée, de la même manière que les glands de l'oreiller derrière les pieds du Christ.

Les apôtres Pierre et Paul, identifiés par leurs noms grecs abrégés en rouge, sont représentés de trois quarts de profil tournés vers le Christ sur le panneau central. Sur le panneau de gauche, Pierre tient un rouleau et sa clé caractéristique, faisant allusion à son rôle de gardien du ciel.(3) Paul, à droite, tient un livre ouvert décoré de perles et d'or. Les deux apôtres portent un petit édifice, à travers lequel le spectateur a un aperçu d'une représentation miniature d'un calice et d'un bol de pain qui font partie de la Divine Liturgie. Les coupoles des petits bâtiments sont très similaires à la coupole de l'icône de Pierre et Paul d'Andreas Ritzos dans la Galleria dell'Accademia de Florence.(4)

Au revers des ailes, sur un fond également doré et vert, se trouvent deux Hiérarques de l'Église : Saint Basile le Grand sur l'aile gauche et Saint Jean Chrysostome sur l'aile droite. Les deux sont à nouveau identifiables par leurs noms en écriture grecque rouge. Le choix de ces deux Pères de l'Église se rapporte à la Divine Liturgie, puisque les saints Jean Chrysostome et Basile le Grand ont adapté la liturgie encore utilisée de nos jours.(5) Ils sont donc, avec le troisième Père de l'Église orthodoxe Grégoire le Grand, considérés les Pères de la Liturgie (6), visualisés dans les édifices tenus par Pierre et Paul de l'autre côté du triptyque. Les saints Jean et Basile portent de riches robes d'évêque aux motifs complexes. Les détails fins et les couleurs éclatantes du triptyque sont très bien discernables respectivement dans les reflets des visages et dans les riches robes de l'évêque. On voit même trois figurines en or qui décorent l'étole du Basile barbu. Les poils minutieusement appliqués, par exemple dans la barbe de Saint Paul, et les fins reflets blancs sur les visages du personnage témoignent d'une main de maître.

Morsink Icon Gallery

XVIIIe siècle
Trois Croix
Trois Croix

2 750 €

<   XVIe siècle
Vladimirskaya Mère de Dieu
Vladimirskaya Mère de Dieu

17 500 €

Art sacré, objets religieux