EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Guido Cagnacci (1601-1663) atelier de -  Ecole Bolonaise Vers 1650 Marie-Madeleine
Guido Cagnacci (1601-1663) atelier de -  Ecole Bolonaise Vers 1650 Marie-Madeleine - Tableaux et dessins Style Louis XIV Guido Cagnacci (1601-1663) atelier de -  Ecole Bolonaise Vers 1650 Marie-Madeleine - Galerie PhC Guido Cagnacci (1601-1663) atelier de -  Ecole Bolonaise Vers 1650 Marie-Madeleine - Louis XIV Antiquités - Guido Cagnacci (1601-1663) atelier de -  Ecole Bolonaise Vers 1650 Marie-Madeleine
Réf : 45093
VENDU
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Collection particulière
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 96 cm X l. 86 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - Guido Cagnacci (1601-1663) atelier de -  Ecole Bolonaise Vers 1650 Marie-Madeleine XVIIe siècle - Guido Cagnacci (1601-1663) atelier de -  Ecole Bolonaise Vers 1650 Marie-Madeleine Louis XIV - Guido Cagnacci (1601-1663) atelier de -  Ecole Bolonaise Vers 1650 Marie-Madeleine Antiquités - Guido Cagnacci (1601-1663) atelier de -  Ecole Bolonaise Vers 1650 Marie-Madeleine
Galerie PhC
Galerie PhC

Tableaux anciens des 17e, 18e et 19e siècles


+33 (0)6 62 09 89 00
+33 (0)6 62 09 89 00
Guido Cagnacci (1601-1663) atelier de - Ecole Bolonaise Vers 1650 Marie-Madeleine

Ecole Italienne (Bologne) du XVIIème siècle, vers 1650
Atelier de Guido Cagnacci (Sant'Arcangelo di Romagna 1601 – Vienne 1663)

Beau cadre à décor végétal de feuilles d’acanthe
Sainte Marie-Madeleine renonçant aux vanités du monde
Huile sur toile (96 cm par 86 cm, 114 cm par 103 cm avec le cadre)

Cette très belle école italienne, représente Marie-Madeleine enlevant ses bijoux, par ce geste elle renonce aux vanités terrestres (remarquez la grâce et la beauté des mains).
Assise près d’une table où se trouve un coffret à bijoux, le peintre nous montre la sainte vêtue de blanc et de rouge, devant une tenture verte bordée d’un galon fait de fils d’or.


GUIDO CAGNACCI

Peintre italien (Sant'Arcangelo di Romagna 1601 – Vienne 1663).

En 1627, il résidait en Romagne, où il laissa quelques peintures religieuses (Madone et saints, Rimini, S. Giovanni Battista) dont le style affirme de nettes tendances naturalistes. On peut donc supposer qu'il ...

Lire la suite

... étudia, à Rome où il semble avoir été l'élève du Guerchin, l'œuvre de Caravage et de ses disciples. En 1644, il met en place 2 grandes toiles (Gloire de saint Mercurial ; Gloire de saint Valérien) dans la cathédrale de Forlì (auj. à la pin.). Il se rend ensuite à Venise v. 1650, puis à Vienne, v. 1660, où il est appelé par l'empereur Léopold et où il meurt en 1663 (et non en 1682, comme on l'a cru longtemps). On conserve de sa dernière période d'activité de nombreuses toiles, dont les sujets profanes et sensuels (nus féminins) sont empreints de naturalisme (Mort de Cléopâtre, Milan, Brera et Vienne, K. M. ; Mort de Lucrèce, musée de Lyon), mais aussi d'une poésie subtile (Conversion de Marie-Madeleine, Pasadena, Norton Simon Museum). Une rétrospective a été consacrée à Cagnacci à Rimini, en 1993.

Galerie PhC

Tableaux XVIIe siècle Louis XIV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Guido Cagnacci (1601-1663) atelier de - Ecole Bolonaise Vers 1650 Marie-Madeleine » présenté par Galerie PhC, antiquaire à Troyes dans la catégorie Tableaux XVIIe siècle Louis XIV, Tableaux et dessins.