EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Cheval - Isidore Bonheur (1827-1901), Fonte Peyrol
Cheval - Isidore Bonheur (1827-1901), Fonte Peyrol - Sculpture Style Cheval - Isidore Bonheur (1827-1901), Fonte Peyrol - Anne Besnard Cheval - Isidore Bonheur (1827-1901), Fonte Peyrol - Antiquités - Cheval - Isidore Bonheur (1827-1901), Fonte Peyrol
Réf : 73608
VENDU
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Isidore Bonheur (1827-1901)
Provenance :
France
Materiaux :
Bronze
Dimensions :
L. 60 cm X l. 18 cm X H. 35 cm
Sculpture Sculpture en Bronze - Cheval - Isidore Bonheur (1827-1901), Fonte Peyrol XIXe siècle - Cheval - Isidore Bonheur (1827-1901), Fonte Peyrol  - Cheval - Isidore Bonheur (1827-1901), Fonte Peyrol Antiquités - Cheval - Isidore Bonheur (1827-1901), Fonte Peyrol
Anne Besnard
Anne Besnard

Meubles, tableaux et objets d'art


+33 (0)6 73 39 10 31
Cheval - Isidore Bonheur (1827-1901), Fonte Peyrol

Isidore Bonheur est né le 15 mai 1827 à Bordeaux, il meurt à Paris le 19 novembre 1901. Issu d'une famille d'artiste, il est le fils du peintre Raymond Bonheur (1796-1849) et le frère de Rosa Bonheur. Il est tout d'abord formé par son père puis reçoit l'enseignement de sa sœur aînée Rosa. En 1849 il entre au Beaux Arts à Paris, tout d'abord artiste peintre il opte ensuite pour la sculpture, au Salon de 1848 où il expose pour la première fois il présente un tableau et un plâtre ayant le même sujet «Cavalier attaqué par un lion », par la suite il s'orientera essentiellement vers la sculpture. Il produit de nombreux groupes et représentations de chevaux, dont « Le jockey à cheval » qui remporte un grand sucés et dont il existe différentes versions. Sa sœur Juliette Bonheur épousera Hippolyte Peyrol (1856- 1929 ancien élève du sculpteur Barye) fondeur qui produira la plupart de ses bronzes, Jean charles Hachet dans son dictionnaire des sculpteurs animaliers nous dit au sujet de ces tirages « qu'ils s'agit de pièces de très belle qualité ». Il participera régulièrement aux Salons, sera présent à l'exposition universelle de 1889 à Paris où il sera récompensé par une médaille d'or.
De nombreux musées conservent des sujets d'Isidore Bonheur, on peut citer parmi ceux-ci le Musée d'Orsay, le Musée du Quai Branly, Musée des Beaux Arts de Bordeaux, Musée des Beaux arts de Nantes et puis Périgueux, Fontainebleau, Saint-Dizier et même le Musée National de Varsovie et le Walters Art Muséum de Baltimore.
Je n'ai pas retrouvé ce sujet dans notre documentation, il semble être assez rare, mais j'ai particulièrement apprécié l'attitude de ce cheval qui se tend avec curiosité et retenu vers ce chien qui semble craintivement couché en levant un regard inquiet vers ce si grand et si beau compagnon.
Jean charles Hachet a parfaitement exprimé ce qu' est la sculpture de cet artiste et nous le citons mot pour mot car il nous semble difficile de mieux traduire ce que nous ressentons pour ces œuvres : « Les œuvres d' Isidore Bonheur nous apparaissent comme des photographies d' un moment privilégié, d' une attitude spontanée des animaux et des hommes »
Ce cheval en bronze est signé Isidore Bonheur et porte sur la terrasse la marque du fondeur Peyrol.
Époque XIXe siècle.
Dimensions : haut 35 cm, longueur terrasse 60 cm, largeur terrasse 18 cm.

Anne Besnard

Sculpture en Bronze