EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Vase Médici en porcelaine de Sèvres Louis XVI, monture Empire
Vase Médici en porcelaine de Sèvres Louis XVI, monture Empire - Objet de décoration Style Louis XVI
Réf : 88945
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
Marqué d'un L bleu entrelacé
Provenance :
France
Materiaux :
En porcelaine de Sèvres et bronze doré
Dimensions :
H. 47 cm | Ø 31 cm
Richard Redding Antiques
Richard Redding Antiques

Pendules et objets d'art d'exception XVIIe-XIXe siècle


+41 79 333 40 19
+41 44 212 00 14
Vase Médici en porcelaine de Sèvres Louis XVI, monture Empire

Superbe vase Médici à tête de Jupiter en porcelaine de Sèvres de style Louis XVI, marqué d'un L bleu entrelacé, avec des montures Empire en bronze doré, les anses à terminaison en masque barbu, le fond bleu lapis doré sur toute sa surface avec un motif caillouté, la tige étalée au-dessus d'un pied circulaire étagé sur une base carrée dorée avec une bande de feuilles de chêne et de glands, la base carrée dorée sur le bord avec une bande de patères dans des méandres de lauriers et des bandes perlées entre des motifs d'oeil-de-perdrix, montée avec un bord en forme d'oeuf et de fléchette, avec des poignées en feuilles d'acanthe, un collier perlé sur le socle, sur une plinthe carrée à feuilles raides.

Paris, la porcelaine date de 1780 environ, les montures de 1825 environ.
Hauteur 47cm, diamètre 31cm.
Provenance : La collection Wildenstein, offerte chez Christie's, Londres, 14 décembre 2005, lot 356, vendu pour £19,200.

La forme du vase de Sèvres des ...

Lire la suite

... Médicis apparaît dans de nombreuses variations. Utilisée pour la première fois à Vincennes, elle réapparaît ensuite à Sèvres vers 1780 et perdure dans sa forme de base au cours du XIXe siècle. Un certain nombre d'exemples de ce type de vase sont conservés à Sèvres et sont attribués à plusieurs des meilleurs artistes de la manufacture, notamment Boizot, Le Riche et Lagrenée. Le présent vase est comparable à un autre Vase Médicis à tête de Jupiter datant d'environ 1798-1802 conservé au Musée des Arts Décoratifs, Paris (numéro d'inventaire 5364). Cependant, ici, les montures en bronze, y compris le rebord, les anses plus élaborées et la base supplémentaire sont en bronze doré. L'ajout de montures en bronze n'était en aucun cas un concept nouveau ; en fait, il était très populaire au cours du XVIIIe siècle, lorsque les marchands-merciers parisiens commandaient des bronziers pour ajouter des ornements supplémentaires aux objets en porcelaine chinois et européens. À d'autres moments, Sèvres produisait une série d'objets montés en bronze doré, dont le magnifique et monumental Vase Médicis (1785 ; Paris, Louvre) orné de bas-reliefs représentant des thèmes mythologiques modelés par Simon-Louis Boizot et réalisés en bronze par Pierre-Philippe Thomire (illustré dans Hans Ottomeyer et Peter Pröschel, "Vergoldete Bronzen", 1986, p. 300, pl. 4.19.1).

La célèbre firme de Sèvres, fondée en 1738, était à l'origine installée au château de Vincennes par des ouvriers venus de Chantilly, pour rivaliser avec Meissen en tant que plus belle manufacture de porcelaine européenne. Ne produisant au départ que de la porcelaine à pâte tendre, elle s'installe à Sèvres, à l'ouest de Paris, en 1756. Louis XV, actionnaire de l'usine, en prend la pleine propriété en 1760 et impose des limites strictes aux autres producteurs de céramique en France. Lorsque l'entreprise est passée sous le contrôle de l'administration royale, la fabrication de porcelaine de luxe était principalement destinée à la famille royale, à la cour, à l'aristocratie la plus riche ou offerte comme cadeau diplomatique. À ce titre, Sèvres emploie les meilleurs artistes et artisans, créant de nouvelles formes et de nouveaux motifs de grande qualité. La manufacture a développé une gamme de superbes couleurs de fond, telles que le gros bleu et le bleu céleste, qui étaient combinées à des décors dorés à la main et à des panneaux peints dans le style de François Boucher, tandis que les figures étaient parfois réalisées en porcelaine biscuit et modelées par de grands sculpteurs, dont Falconet. Louis XV et Louis XVI s'intéressent personnellement à la manufacture et Sèvres devient rapidement la première manufacture de porcelaine d'Europe. Avec la découverte de kaolin près de Limoges, la porcelaine à pâte dure commença à être produite et la pâte tendre fut progressivement abandonnée en 1804. Les années de la Révolution française ont été extrêmement difficiles pour l'usine, mais la situation a commencé à s'améliorer lentement après l'instauration du Directoire, en 1795. Le redressement est dû en grande partie à Alexandre Brongniart, qui est nommé directeur en 1800.

Richard Redding Antiques

XIXe siècle
Un guéridon Empire attribué à Molitor
Un guéridon Empire attribué à Molitor

Prix : Sur demande

Objet de décoration