EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Régulateur astronomique Empire à long boîtier "A équation du temps"
Régulateur astronomique Empire à long boîtier "A équation du temps" - Horlogerie Style
Réf : 108966
65 000 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
J.J. Lepaute
Provenance :
Paris
Dimensions :
H. 215 cm
Richard Redding Antiques
Richard Redding Antiques

Pendules et objets d'art d'exception XVIIe-XIXe siècle


+41 79 333 40 19
+41 44 212 00 14
Régulateur astronomique Empire à long boîtier "A équation du temps"

Régulateur astronomique Empire à long boîtier "A équation du temps", cadran probablement par E. Dubuisson (Etienne Dubuisson, 1731 à ca. 1815) et signe. J.J. Lepaute horloger du roi de la ville rue St. Honoré (Jean-Baptiste Lepaute, 1727 Paris 1802), Paris vers 1815/20.

Acajou, mouluré et moucheté. Boîtier rectangulaire, vitré sur trois côtés, avec une corniche droite et saillante sur une base moulurée. Cadran finement émaillé avec heures romaines, chiffres arabes des minutes, date, signe du zodiaque et quantième. 5 aiguilles partiellement dorées et bleuies. Beau mouvement à levier "à complications" avec échappement à roue d'axe, seconde morte et sonnerie 1/2 heure sur cloche ainsi que "suspension à lame de ressort". Le train de sonnerie est indépendant. Beau balancier avec compensation dite "Harrison". H 215 cm.

Provenance : - Ancienne collection Vivante, Genève. - Collection privée, Suisse romande. Etienne Gobin, dit Dubuisson, est l'émailleur le plus ...

Lire la suite

... talentueux et le plus connu de l'époque avec Joseph Coteau. Né à Lunéville, il travaille d'abord comme peintre sur porcelaine à Strasbourg et à Chantilly. De 1756 à 1759, il travaille pour la Manufacture de Sèvres et se spécialise dans la peinture de boîtes d'horloges et de cadrans en émail. Il vendait son travail d'une qualité exceptionnelle principalement à des horlogers tels que Dieudonné Kinable - célèbre pour ses pendules lyres - et Robert Robin, fournisseur de la cour du roi Louis XVI. Pierre-Basile (1750-1843) et J.J. Lepaute (1768-1849) ont travaillé ensemble sous le nom de Lepaute Oncle & Neveu de 1795 à 1811. Pierre-Basile Lepaute est issu d'une importante dynastie d'horlogers, dans les ateliers de laquelle il apprend l'art du métier. D'abord associé de Jean-Baptiste Lepaute (1727 Paris 1802, "Horloger du Roi"), il rachète l'entreprise de son oncle en 1774 avec P.H. Lepaute (1749 Paris 1806) et la dirige avec succès. Les frères Lepaute travaillent avec les meilleurs artistes et artisans de leur temps : les sculpteurs Clodion, J.A. Houdon, J.B. Stouf, G.P. Gauvet et A. Pajou, avec les architectes Le Carpentier et de Wailly, F.J. Bélanger et Peyre, les ciseleurs J. et P. Caffiéri, P. Gouthière, L.P. et P.P. Thomire, E. Martincourt, F. Vion et bien d'autres encore. Ils ont fait réaliser leurs propres modèles par C. Bénard et dorer par L.F. Gobert ou F. Rémond. Pour les caisses en marqueterie, ils font appel à N. Petit et pour des commandes spéciales à A.J. Jollain, B. II Van Risenburgh, J.B. Lependu, J.F. Leleu etc.

Richard Redding Antiques

XIXe siècle
Pendule figurative signée Breguet
Pendule figurative signée Breguet

22 000 €

XVIIIe siècle
Miroir baroque vénitien de cérémonie
Miroir baroque vénitien de cérémonie

58 000 €

Horloge de Parquet