EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Orazio de Ferrari (1606-1657). Suzanne au bain
Orazio de Ferrari (1606-1657). Suzanne au bain - Tableaux et dessins Style Orazio de Ferrari (1606-1657). Suzanne au bain - Galerie FC Paris Orazio de Ferrari (1606-1657). Suzanne au bain - Antiquités - Orazio de Ferrari (1606-1657). Suzanne au bain
Réf : 93656
32 000 €
Époque :
XVIIe siècle
Signature :
Orazio de Ferrari (1606-1657)
Provenance :
Italie
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 147 cm X H. 130 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - Orazio de Ferrari (1606-1657). Suzanne au bain XVIIe siècle - Orazio de Ferrari (1606-1657). Suzanne au bain  - Orazio de Ferrari (1606-1657). Suzanne au bain
Galerie FC Paris
Galerie FC Paris

Tableaux anciens et sculptures des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles


+33 (0)6 26 62 14 87
Orazio de Ferrari (1606-1657). Suzanne au bain

École Génoise du début du XVIIème siècle

Huile sur toile

Présentée dans un superbe cadre en bois sculpté de volutes et de fleurs stylisées teinté brun foncé avec des rehauts d’or. Modèle dit « Sansovino »

Dimensions avec cadre : 130 x 147 cm. Le châssis : 110 x 127 cm

Le sujet de notre tableau est l’épisode de l’ancien testament Suzanne au bain ou Suzanne & les vieillards.
Le chapitre relate l'histoire d'une jeune et belle femme, Suzanne qui, observée alors qu'elle prend son bain, refuse les propositions malhonnêtes de deux vieillards. Pour se venger, ceux-ci l'accusent alors d'adultère et la font condamner, mais le prophète Daniel, encore adolescent, intervient et prouve son innocence. Et ce sont les vieillards accusateurs qui seront punis.
La sobre mise en page inscrit cette belle composition dans un cadrage serré, le peintre rend avec une forte intensité dramatique, le sérieux profond des expressions des visages quasi-naturalistes des ...

Lire la suite

... trois personnages.
D’un point de vue stylistique, l’œuvre se distingue par cette façon tout à fait particulière de faire émerger graduellement les corps de l’ombre depuis le fond jusqu’au premier plan, caractéristique de l’œuvre de Ferrari. La belle Suzanne, vu nue à droite, au tout premier plan, en pleine lumière, assise sur la margelle du bassin de pierre est reprise dans d’autres de ses œuvres.


Orazio de Ferrari est né en Italie à Volri en 1606 et est décédé à Gênes en 1657, c’est un peintre baroque de l’école Génoise.
Il réalise beaucoup de tableaux pour les nombreuses églises de Ligurie et reçoit des commandes pour décorer le palais princier de Monaco.
Des lettres conservées dans les archives du palais (3 et 9 septembre 1633) prouvent que l’artiste peint alors dans son atelier génois pour Honoré II, prince de Monaco.
En outre, il se fait son pourvoyeur en œuvres d’art auprès d’autres artistes italiens.
Il existe des écrits qui attestent des séjours du peintre dans la Principauté.
Ainsi, le peintre toulousain Hilaire Pader qui y séjourne de 1649 à 1653 dit dans son ouvrage Songe énigmatique sur la Peinture Universelle, imprimé en 1658, l’y avoir rencontré.
La faveur dans laquelle le prince Honoré II tient Ferrari se concrétise par la remise au nom du roi Louis XIV, en novembre 1652, du collier de l’Ordre de Saint-Michel.
On doit aussi à cet artiste de nombreuses fresques. A l’automne 1654, il revient, sans doute pour la dernière fois à Monaco pour un séjour de quelques mois.
Il réalise alors des décors et des jeux de scène pour un ballet, les Victoires de Minerve ou le Triomphe de la Vertu sur les Vices, où la duchesse de Valentinois, née Aurélia Spinola, bru d’Honoré II, figure avec plusieurs membres de la noblesse provençale.
La période monégasque d’Orazio Ferrari coïncide avec l’apogée de sa carrière.
Il meurt de la peste à Gênes en 1657.

De nombreux musées possèdent dans leurs collections des œuvres de cet artiste qui mérite d’être mieux connu.

Voir l’ouvrage de Pietro Donati « Orazio de Ferrari » édition Sagep 1997

Bel état de conservation.

Conditions générales de livraison :

Nous organisons la livraison dans le monde entier. Un devis vous sera établi lors de votre achat. Veuillez nous consulter.

Galerie FC Paris

Tableaux XVIIe siècle