EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Jean Billon, 3 Portraits de prisonniers du Stalag VIII, 1941
Jean Billon, 3 Portraits de prisonniers du Stalag VIII, 1941 - Tableaux et dessins Style
Réf : 87461
9 000 €
Époque :
XXe siècle
Signature :
Jean Billon
Provenance :
France
Materiaux :
Gouaches sur papier
Dimensions :
l. 29.9 cm X H. 41.2 cm
Tableaux et dessins Tableaux du XXe siècle - Jean Billon, 3 Portraits de prisonniers du Stalag VIII, 1941
Galerie Charvet
Galerie Charvet

Tableaux - Dessins - Sculptures


+33 (0)6 11 18 47 48
Jean Billon, 3 Portraits de prisonniers du Stalag VIII, 1941

Dès 1940, le Stalag VIII C, en Silésie compte près de 50.000 prisonniers de guerre, dont 7.500 Français. Dans ce camp réputé « modèle », quelques anciens élèves des Beaux-Arts se sont réunis autour de la figure du peintre Jean-Henri Michel. Frappés par l’effervescence du mouvement, les délégués du camp autorisent la CICR à faire entrer livres, revus et matériel artistique dans le Stalag. Les autorités allemandes vont même jusqu’à encourager ces activités artistiques qui servent à la propagande des camps. Dès la fin de l’année 1941, ces dispositions spécifiques sont abandonnées tandis que les conditions sanitaires et le moral des prisonniers se dégradent.
Pendant cette courte période, Jean Billon réalise un grand nombre de portraits de ses camarades de captivité. Par la force du trait et la vivacité des couleurs, il nous transmet des images à la fois sobres et incroyablement prégnantes.
« Galons ternis, profession sans objet, portefeuilles ...

Lire la suite

... perdus ou vides, Restent en présence : des caractères et des corps. Nus devant la faim et l’inconnu…. » MATRICULE 32.808

Rapatrié en France avec leur auteur, cet ensemble est présenté à Lyon et à Vichy dès 1942 dans l’exposition « Visages de prisonniers ». Un an plus tard, le docteur René Biot en publie une sélection dans une édition typographique. Chaque planche y est précédée d’un cartel sur lequel figure comme seules informations : matricule, origine et profession du modèle. Des images du camp produites parallèlement auraient pu venir compléter cet ensemble. Mais il semble que ni l’artiste ni l’éditeur n’aient souhaité détourner l’attention de ces visages anonymes cherchant à conjurer l’oubli.

Galerie Charvet

Tableaux du XXe siècle