EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Colonne polychrome en marbres d’Italie — fin du XVIIIe siècle
Colonne polychrome en marbres d’Italie — fin du XVIIIe siècle - Objet de décoration Style Directoire Colonne polychrome en marbres d’Italie — fin du XVIIIe siècle - Galerie Lamy Chabolle
Réf : 109532
6 800 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Italie
Materiaux :
Marbre
Dimensions :
H. 101 cm X P. 17 cm
Objet de décoration Colonne Piédestal - Colonne polychrome en marbres d’Italie — fin du XVIIIe siècle XVIIIe siècle - Colonne polychrome en marbres d’Italie — fin du XVIIIe siècle
Galerie Lamy Chabolle
Galerie Lamy Chabolle

Mobilier et objet d'art des XVIIIe, XIXe et XXe siècle


+33 (0)1 42 60 66 71
+33 (0)6 11 68 53 90
Colonne polychrome en marbres d’Italie — fin du XVIIIe siècle

Colonne polychrome en marbres giallo antico, bardiglio et blanc de Carrare Italie.
Fin XVIIIe — début XIXe siècle.
H. 96 cm ; 101 cm avec la base ; l. 17 cm (à la base).

Cette élégante colonne tricolore est composée d’un fût en giallo antico, plus précisément en giallo carnagione, dont la couleur est dite carne e rosa con macchie gialle tendenti al marrone polveroso, c’est-à-dire « chair et rose avec des taches jaunes tendant vers le brun poussiéreux », cf. Manuale dei marmi romani antichi, Rome, 2004, p. 97. Ce fût marque une certaine entase, c’est-à-dire que le fût est galbé selon une courbe très douce : c’est la marque d’une connaissance profonde de l’architecture antique :

À l’époque du Parthénon, ce galbe est particulièrement subtil : à l’inverse de celui que connaîtra l’art romain, il n’est pas obtenu par un élargissement du diamètre, qui, atteignant son maximum vers le tiers inférieur de la hauteur, donne alors à ...

Lire la suite

... la colonne l’allure d’un cigare, mais bien par un démaigrissement continu, de plus en plus marqué à partir du diamètre inférieur, selon une courbe très douce. (Ginouvès 1981, p. 113)

Bien que son entase ait la subtilité de l’architecture grecque, l’ordre de cette colonne, toutefois, est dorique et romain. La particularité de cet ordre dorique est d’être cannelé ; les cannelures sont rudentées d’une baguette exactement au tiers de la hauteur du fût.

Elle est couronnée d’un gorgerin à son sommet, qui marque la naissance du chapiteau. Le gorgerin est décoré de quatre rosaces, surmonté de trois annelets, d’une échine à motif d’oves et de dards et d’un tailloir en marbre blanc de Carrare. Quant à sa base, la colonne repose sur un stylobate à tore et à couronne de feuilles, également en marbre de Carrare. Le stylobate en Carrare repose à son tour sur une plinthe en marbre bardiglio.

La composition des marbres de cette colonne rend probable une provenance italienne, tous les marbres étant d’Italie ou d’Afrique du Nord : le bardiglio et le marbre blanc étant tous deux extraits à Carrare ; la polychromie, la nature des motifs et la rigueur archéologique de sa facture permettent quant à eux de situer la confection de cette colonne aux alentours entre la seconde partie du XVIIIe siècle et la première partie du XIXe siècle.


Sources
René Ginouvès, L’Art grec, Vendôme, 1981.

René Ginouvès et al., Dictionnaire méthodique de l’architecture grecque et romaine, t. II, Rome, 1992.

Galerie Lamy Chabolle

Colonne Piédestal Directoire

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Colonne polychrome en marbres d’Italie — fin du XVIIIe siècle » présenté par Galerie Lamy Chabolle, antiquaire à Paris dans la catégorie Colonne Piédestal Directoire, Objet de décoration.