EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Armoire provençale d'époque seconde moitié du XVIIIe siècle
Armoire provençale d'époque seconde moitié du XVIIIe siècle - Mobilier Style Louis XV Armoire provençale d'époque seconde moitié du XVIIIe siècle - Antiquités Rigot et Fils Armoire provençale d'époque seconde moitié du XVIIIe siècle - Louis XV Antiquités - Armoire provençale d'époque seconde moitié du XVIIIe siècle
Réf : 74229
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Provence - Arles
Dimensions :
l. 177 cm X H. 255 cm X P. 80.5 cm
Mobilier Armoire - Armoire provençale d'époque seconde moitié du XVIIIe siècle XVIIIe siècle - Armoire provençale d'époque seconde moitié du XVIIIe siècle Louis XV - Armoire provençale d'époque seconde moitié du XVIIIe siècle Antiquités - Armoire provençale d'époque seconde moitié du XVIIIe siècle
Antiquités Rigot et Fils
Antiquités Rigot et Fils

Mobilier de qualité patrimoniale d'époque XVIIIe début XIXe siècle


+33 (0)6 08 09 41 17
+33 (0)4 72 41 81 17
Armoire provençale d'époque seconde moitié du XVIIIe siècle

La « garde robe » ou armoire provençale était offerte en dot au jeune couple. Si le père de la mariée offrait le bâti du bois, celui de l’époux se chargeait des ferrures. Elles se devaient d’être d’autant plus riches et imposantes que le meuble était important et sculpté, en signe de prospérité des familles. Notre très belle armoire de la seconde moitié du XVIIIe siècle en noyer blond et noyer de cœur choisis représente l’excellence de la production du pays d’Arles.
Un bel exemple de patrimoine

Notre armoire ouvre par deux vantaux divisés en trois panneaux inégaux aux tracés sinueux à triple mouluration et boucles enroulées à la façon de Fourques. Le vantail gauche est solidaire du faux dormant central qui ferme par une espagnolette d’un riche travail de ferronnerie.

Le décor de sculpture intègre quelques fois celui de Fourques au « coutar » qui coexiste avec la délicate sculpture, signature du travail figuratif arlésien symbolisant la famille et empruntant à la végétation provençale. Cette délicate ornementation est l’ « âme », la mémoire et la signature de notre armoire.

Le faux dormant présente le décor sculpté d’une chute à composition mixte tenue par un nœud rubané, où un panier en osier garni de fleurs et feuillages débordants côtoie flèches et carquois, cordelière perlée et feuilles de chêne.
Sur le haut, une couronne ajourée soutient un cœur embrasé par une légère cordelette avec une trompe de chasse. Au bas, bouquet de joncs et fleurettes.

La traverse basse très chantournée est soulignée de bords ourlés de feuillages naissants. Elle est centrée d’une composition aérée qui reprend les éléments thématiques de l’amour et de la fécondité : une torche enflammée aux cordelettes de perles terminées par un tournesol où se développent rinceaux feuillagés et épis de blés. De part et d’autre, un bouquet de rameaux feuillagés prend naissance à la jonction des volutes de la traverse. Notons la totale symétrie de ce décor équilibré et harmonieux.

Les côtés présentent trois panneaux moulurés inégaux dont celui du haut mouvementé. Les traverses latérales basses sont en accolades avec agrafes.
Rare, les montants antérieurs arrondis sont également sculptés, au sommet, au mitan, et au bas par une acanthe qui souligne et enrichit le galbe des pieds à enroulement. Assez rare également pour être mentionné, les pieds postérieurs sont aussi à enroulement. La corniche « à chapeau » profondément décreusée en plein bois et débordante avec un travail de belles moulurations, dessine une courbe harmonieuse qui complète la combinaison ornementale en trouvant une réponse avec l’arc découpé de la traverse basse.

Puissant décor caractéristique de la ferronnerie.
Elle est « ferrée » de six belles entrées de serrures repercées et reprises à la lime correspondant aux six importants gonds à fiche et ouvrés de motifs annelés aux extrémités.
Très belle serrure à double pêne, Espagnolette ouvragée ainsi que sa clef.

- Noyer blond et noyer de cœur utilisés en développé
- Les fonds en résineux
- Toute la ferronnerie est d’origine
- Serrure à double pêne d’origine
- Clef d’origine
- Pas d’enture
- Très bel état de conservation
- Décor chromatique recherché par l’emploi de bois de noyer blond associé à un bois de noyer d’altitude d’un grain très dense et d’une chaude tonalité


Tout comme la commode, l’armoire est en Provence un élément emblématique du mobilier bourgeois relevant de la réussite sociale de son propriétaire où les maîtres fustiers ont su développer une riche ornementation stylistique propre à cette région.

Les très belles armoires provençales sont rares.
Pendant plus de deux décennies, les plus beaux modèles ont été exportés aux Etats-Unis.
Ce patrimoine en est bien appauvri.
Ces trésors régionaux ne réapparaîtront jamais.
Le bien intemporel que nous présentons était destiné à une riche bourgeoisie.
Il est rare.
Il sera encore plus recherché à l’avenir, lorsque la demande sera supérieure à l’offre.
Cycles des tendances décoratives.

Antiquités Rigot et Fils

XVIIIe siècle
Console en fer forgé d'époque XVIIIe siècle
Console en fer forgé d'époque XVIIIe siècle

Prix : Sur demande

XVIIIe siècle
Commode provençale d'époque Louis XV
Commode provençale d'époque Louis XV

Prix : Sur demande

Armoire Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Armoire provençale d'époque seconde moitié du XVIIIe siècle » présenté par Antiquités Rigot et Fils, antiquaire à Lyon dans la catégorie Armoire Louis XV, Mobilier.