EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
XVIIIe siècle
Saupoudreuse de Ardus XVIIIe siècle

Prix : Sur demande

MB Antique

XVIIIe siècle
Plat en faïence du Nord XVIIIe siècle

Prix : Sur demande

MB Antique

XVIIIe siècle
Grand plat Moustiers XVIIIe siècle

Prix : Sur demande

MB Antique

XVIIIe siècle
Paire de présentoirs Marseille XVIIIe

Prix : Sur demande

MB Antique

XVIIIe siècle
Grand vase en faïence de Auch 18e siècle

Prix : Sur demande

MB Antique

XVIIIe siècle
Gourde en faïence de Lyon XVIIIe siècle

Prix : Sur demande

MB Antique

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5

Faience XVIIIeme siècle

La faïence du xviiie siècle porte en héritage un savoir-faire artisanal d'exception. Rouen, Delft, Moustiers ou Faience de Marseille, les faïenceries du 18ème siècle confèrent durablement à la faïence ses lettres de noblesse. Née dans le bassin méditerranéen au IXe siècle, la faïence parcoure l'Espagne puis l'Italie avant d'arriver en France. Transportée à bord de bateaux espagnols, on l'appelle au départ “majolique”. C'est la ville italienne de Faenza qui lui donne son appellation définitive de “faïence”.

Au XVIIIe siècle, la faïence rencontre un succès sans précédant dans les arts décoratifs et notamment dans les arts de la table. Assiette, plat mais aussi rafraîchissoir ou saupoudreuse en faïence agrémentent le service de table. La faïence 18e s'invite également dans le salon, le bureau et la salle de bain : bouquetière, fontaine, bidet, encrier, écritoire, plat à barbe... Chaque faïencerie se caractérise par des formes et des motifs distinctifs, parmi lesquels mentionnons les célèbres décors à istoriato, à compendiario, en camaïeu de bleu et le décor à la Bérain.