EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Alessandro Grevenbroeck Milan fin du XVIIe siècle - après 1748 Venise
Alessandro Grevenbroeck Milan fin du XVIIe siècle - après 1748 Venise - Tableaux et dessins Style Alessandro Grevenbroeck Milan fin du XVIIe siècle - après 1748 Venise - Galerie Barnabé Alessandro Grevenbroeck Milan fin du XVIIe siècle - après 1748 Venise - Antiquités - Alessandro Grevenbroeck Milan fin du XVIIe siècle - après 1748 Venise
Réf : 89887
22 000 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Italie
Materiaux :
Huile sur panneau de peuplier
Dimensions :
L. 62 cm X H. 46 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIIe siècle - Alessandro Grevenbroeck Milan fin du XVIIe siècle - après 1748 Venise XVIIIe siècle - Alessandro Grevenbroeck Milan fin du XVIIe siècle - après 1748 Venise  - Alessandro Grevenbroeck Milan fin du XVIIe siècle - après 1748 Venise Antiquités - Alessandro Grevenbroeck Milan fin du XVIIe siècle - après 1748 Venise
Galerie Barnabé
Galerie Barnabé

Tableaux Anciens


+33 (0)1 42 41 76 22
Alessandro Grevenbroeck Milan fin du XVIIe siècle - après 1748 Venise

Port imaginaire près de Taormina avec figures, navires et architectures Huile sur panneau de peuplier, 46 x 62 cm


Provenance :
- Collection privée jusqu’en février 2021


L’artiste :

Probablement le fils de Jan Grevenbroeck I (Thieme/Becker 1922) ; vraisembablement le frère d'Orazio ; père de Giovanni de Grevembroch (= Jan Grevenbroeck II) (documenté comme tel, voir Fabrizio Dassie 2019, p. 222).

D'après une signature et une date sur des tableaux, il était à Venise en 1717 et 1719 (Thieme/Becker 1922 ; Saur 2009 ; Dassie 2019, p. 132). Selon des inscriptions et dates toujours sur des tableaux, il aurait alternativement peint à Venise et Padoue entre 1720 et 1748. Selon Thieme/Becker 1922 et Saur 2009, il était vers 1720 employé à la cour du tsar Pierre le Grand à ...

Lire la suite

... Saint-Pétersbourg. Pyotr Ivanovich Beklemishev, l'envoyé du tsar Pierre le Grand, lui a acheté diverses œuvres à Venise entre 1717 et 1720 et que, bien qu'il ait été prévu d'inviter l'artiste à Saint-Pétersbourg, cela ne s'est finalement pas produit ; Alessandro Grevenbroeck n'a donc probablement jamais été actif à Saint-Pétersbourg. D'après les inscriptions sur des tableaux datés, il travaillait alternativement à Venise et à Padoue entre 1720 et 1748 (Dassie 2019) et présent à Padoue vers 1736/1737. Il était probablement familier avec l’œuvre de Claude Lorrain au travers des gravures de Matthieu van Plattenberg (Saur 2009). Il existe un tableau répertorié entièrement signé et daté 1724.


L’œuvre :

Notre Port imaginaire près de Taormina avec figures, navires et architectures, nous plonge dans l’œuvre des rares peintures d’Alessandro Grevenbroeck. Les architectures similaires à celles de Taormina et présentes dans les gravures anciennes ne peuvent que suggérer cette région de Sicile, avec des restes de fumées volcaniques dans l’ambiance du site.

Le navire trois-mâts que l’on retrouve dans plusieurs peintures de l’artiste mais plus précisemment et presque à l’identique dans le tableau An imaginary port with shipping and classical ruins, inscribed « Alessandro Grevenbroeck Fec Peint *** Borsato Benzi Cechini in Venezia 1724 » (oil on canvas, 54 x 112 cm, Christie’s New-York, 31 May 1990, lot 18), avec une exécution d’une belle finesse et peu commune, les détails des élégantes figures et la posésie du site rendent particulièrement attractive cette peinture récemment apparue.

Galerie Barnabé

Tableaux XVIIIe siècle