EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Nicolaes Berchem (1620- 1683) - Le Passage du Bac
Réf : 75073
Prix sur demande
Époque :
XVIIe siècle
Signature :
Signé sur le rocher en bas à gauche.
Dimensions :
l. 138 cm X H. 112 cm
Costermans Antiquités
Costermans Antiquités

Tableaux anciens, mobilier et objets d'art des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles


+32 (0)4 75 58 56 71
+32 (0)2 512 21 33
Nicolaes Berchem (1620- 1683) - Le Passage du Bac

NICOLAES BERCHEM (Haarlem 1620- Amsterdam 1683)
Het Ponteveer – Le Passage du Bac

Huile sur Toile, 112 x 138 cm, Signée sur le rocher en bas à gauche.
Fils du peintre Pieter Claesz, auprès duquel il commença son apprentissage en 1634, pour ensuite, poursuivre sa formation auprès de Jan van Goyen, Claes Moeyaert, Pieter de Grebber, le paysagiste italianisant Jan Wils (qui deviendra son beau-père en 1646) et enfin auprès de son cousin Jan Baptist Weenix.
En 1642, Berchem entra dans la corporation des peintres de Haarlem.
Il voyagea en Westphalie en 1650-51 avec son ami Jacob van Ruisdael.
Même si il n’y a pas de preuves formelles de ses voyages en Italie, il est généralement admis qu’il s’y rendit avec Weenix vers 1642-45 et en 1653. Et Berchem a été profondément influencé par son passage dans l’atelier de peintres qui avaient fait le voyage en Italie, notamment par Wils. Il a aussi beaucoup admiré le travail du très italianisant Jan Both, dont on retrouve fréquemment des échos dans les œuvres de Berchem, par exemple les grands arbres élancés qui font respirer la composition.
En 1677, Berchem s’installe à Amsterdam où il fut enterré en 1683.
Nicolaes Berchem, artiste très prolifique (on lui connait plus de huit cents tableaux), jouissait d’une très grande réputation auprès de ses contemporains, et ses nombreuses œuvres connurent un énorme succès et eurent une influence considérable sur l’art de son temps. Il fut notamment le maître de peintres célèbres comme Pieter de Hooch et Karel Dujardin. Ses pastorales fantaisistes et décoratives inspireront aussi, au siècle suivant, la peinture rocaille de François Boucher.
On retrouve des œuvres de Berchem dans tous les plus grands musées, et il n’y avait pas un grand collectionneur au XVIIIe et au XIXe siècle qui ne possédait au moins un Berchem dans sa collection. Les grands formats comme notre tableau ont toujours été particulièrement recherchés.Notre tableau « Het Ponteveer » ou « Le Passage du Bac » est l’un des chefs-d’œuvre de l’artiste par l’ampleur du paysage et la qualité de la lumière.
On peut dater cette œuvre des années 1660, quand les paysages de Berchem deviennent plus monumentaux dans leurs effets, avec des couchers de soleil d’été qui projettent de larges ombres (comme le groupe à l’avant plan de notre tableau) et leurs lumières chaudes qui envahissent les compositions.
Ce groupe, composé de personnages élégants et leurs bêtes attendent d’embarquer sur le bac pour rejoindre l’autre rive. Un muletier resserre la sangle de son âne, pendant qu’une dame en amazone sur un cheval semble donner des instructions.
Berchem est ici au sommet de son art. Il fait preuve d’une grande virtuosité dans l’emploi des couleurs dominé par les ocres mais ponctué par le bleu de la jupe, le blanc du cheval jauni sur la croupe et le rouge de la jupe d’une autre femme accroupie. Il a une maîtrise technique remarquable dans ses touches vives et précises (paille sur le dos de l’âne) et ses empâtements légers (sur la croupe du cheval).
Ce tableau, à l’ambiance relaxante et apaisante, est très étudié dans sa composition avec différentes lignes qui amènent l’œil à balayer l’avant plan, avant d’aller vers l’arrière-plan et se perdre dans un paysage désertique et montagneux.
Berchem concentre tous ses efforts sur les personnages et les animaux de l’avant plan, travaillant chaque détail d’un trait de pinceau maîtrisé.
On connaît une autre version du « Ponteveer » qui se trouve au Rijksmuseum d’Amsterdam, de dimensions plus réduites (83.5 x 106 cm), la composition ne diffère que de quelques détails, comme l’heure qui est moins tardive, dans la version d’Amsterdam, donnant une lumière moins chaude. Et l’arrière-plan à droite représente une ruine au lieu d’une montagne, rendant la perspective plus lointaine et plus basse.
Le Louvre possède également une version du « Passage du Bac », dont la composition, plus petite (50 x 70 cm) est plus simple avec moins de figures, cette œuvre appartenait au Prince Guillaume V d’Orange (1748-1806).
Notre tableau est donc la version la plus grande de ce sujet très prisé de Berchem.
On peut également le rapprocher d’une autre œuvre du Louvre « La Muletière près d’un gué » qui est considérée comme un des chefs-d’œuvre de l’artiste, daté vers 1660 et de même dimensions que notre tableau (112x140cm), ainsi que d’un tableau « An evening landscape with drovers and their animal by a river » vendu 456 000£ chez Sotheby’s Londres, le 07 décembre 2005, lot 13.


MUSEES : MRBAB, Bruxelles, KMSK, Anvers, LE LOUVRE, Paris, RIJKSMUSEUM, Amsterdam, MAURITSHUIS, La Haye, ALTE PINAKOTHEK, Berlin, Munich, NATIONAL GALLERY, Londres, WALLACE COLLECTION, Londres, Collection de Elisabeth II, DULWICH PICTURE GALLERY, LOS ANGELES COUNTY MUSEUM

Costermans Antiquités

Tableaux XVIIe siècle