EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Médaille commémorant le sauvetage d'une précieuse cargaison par Treileben - 1660
Médaille commémorant le sauvetage d'une précieuse cargaison par Treileben - 1660 - Collections Style Médaille commémorant le sauvetage d'une précieuse cargaison par Treileben - 1660 - Sylvie Lhermite-King
Réf : 81343
3 300 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Pays-Bas
Materiaux :
Argent
Dimensions :
Ø 7.03 cm
Collections  - Médaille commémorant le sauvetage d'une précieuse cargaison par Treileben - 1660
Sylvie Lhermite-King
Sylvie Lhermite-King

Objets d’arts, orfèvrerie, verrerie et mobilier du XVIe au XVIIIe siècle


+33 (0)6 03 24 51 47
Médaille commémorant le sauvetage d'une précieuse cargaison par Treileben - 1660

Bibliographie :
-Gerard van Loon. Beschryving der Nederlandsche Historipenningen : of beknopt Verhaal van't gene sedert de overdracht der heerschappye van Keyzer Karel V. op Koning Philips zynen zoon, tot het sluyten van den Uytrechtschen Vreede, in de Zeventien Nederlandsche Gewesten is voorgevallen. Graavenhaag 1726, vol.II, livre 6, pp.477-479, ill.
-Gerard van Loon. Histoire métallique des XVII Provinces des Pays- Bas : depuis l'abdication de Charles-Quint, jusqu'à la Paix de Bade en MDCCXVI. (Traduit du hollandais) La Haye 1732, vol. II, livre 6, pp. 458-460, ill.

Sur la face :
Des bateaux avec des personnages qui s'affairent à remonter des morceaux de l'épave. Au loin se trouve la ville de Westkapelle.
En haut, les armoiries de Marcelis van der Goes sont accompagnées d'un phylactère portant l'inscription latine : "SOLI DEO HONOR[EM] / M[ARCELLUS].V[AN DER]. GOES / ET GLORIA[M]".

(MARCELIS VAN DER GOES EN DONNE À DIEU SEUL L'HONNEUR ET LA GLOIRE)

En bas, les ...

Lire la suite

... armoiries de Zélande entourées d'une sirène et d'un triton.

Au revers:
Une inscription latine : "In memoriam rei / Quâ arte admirandâ / priorumque sæculorum cogitata / superante, prope Valachros in ple-/-no ac æstuanti mari, sub auspiciis / Senatus Zelandici, ac procurante / Marcel[lo] Goesio, e navi submersâ ac / disruptâ, profundumque sub arenis la-/-titante immensa argenti, tum rudis / tum signati, vis, gemmæ plures, ac / tormenta bellica, subducta, ser- / -vata ac veteribus dominis / ex jure restituta sunt. /1660."

(En mémoire de ce que par un art admirable et qui surpasse l'invention des siècles passés, sous les auspices des conseillers - députés de Zélande et sous la direction de Marcel van der Goes, une grande quantité d’argent, monnaie et non monnaie, plusieurs pierres précieuses et pièces de canon, ont été tirées près de Walcheren, d’un vaisseau péri, brisé et enfoncé dans les sables, et rendues équitablement aux anciens propriétaires. 1660)
Le texte est entouré sur la bordure de la médaille par une frise de laurier entouré d’un phylactère portant les noms des huit directeurs de l’opération accompagnés de leurs armoiries familiales (à partir du haut dans le sens des aiguilles d'une montre) :

R.V. BEKE (Reinier van Beke) - Middelburg
I. D. IONGE (Job de Jonge) - Zierikzee
V. VRYBERGHE (Willem van Vrijberghe) - Tholen
I.D. MAUREGNAULT (Johan de Mauregnault) - Veere
P.D. HUYBERT (Peter de Huybert) - Secrétaire d'État
AD. VETT (Adriaan Vett) - Conseiller – Pensionnaire
G. INGELS (Gaspar Ingels) - Vlissingen
G.V. NISSE (Gerard van der Nisse) – Goes

En 1660, le célèbre ingénieur suédois, le lieutenant-colonel Hans Albrekt von Treileben, est chargé par Marcelis van der Goes de récupérer ce qui peut l'être du navire du capitaine Waterdrinker qui coula le 8 octobre 1659. Le vaisseau hollandais était alors en route de Cadix à Vlissingen. Il roula sur un banc de sable au large de la côte de Zélande proche de Westkapelle et coula en quelques minutes emportant avec lui 30 tonnes d'argent, 200 000 pièces d'argent, des diamants, des perles et un cheval en marbre blanc avec une selle d'or...
L'invention de Treileben, consistant en une cloche de plongée et un système de grandes pinces, permit de sauver une telle quantité de la cargaison que van der Goes décida de faire frapper cette rare médaille en argent pour commémorer l'évènement.

Van Loon raconte ainsi l'aventure (traduction française de 1732, op.cit.) :
"Parmi les inventions […] se distinguoit cette même année [1660] celle du sieur Trewleben (sic), qui, songeant aux prodigieux trésors que la mer engloutissoit tous les jours par les naufrages, s'étoit appliqué à trouver un moyen de pêcher ce qui avoit été perdu dans ces tristes occasions. Après y avoir pensé longtems, il composa une machine semblable à des tenailles, que l'on faisoit descendre jusques au fond de la mer, & qui serroit les choses qu'elle avoit saisies avec d'autant plus de force qu’on la retiroit avec vigueur.
[…]
Par [ce] moyen & à la sollicitation de Marcel van der Goes, il passa en Zélande, pour pêcher le vaisseau marchand du capitaine Waterdrinker, qui avoit été englouti par les ondes en pleine mer vis à vis de West-Cappel, avec un très grand trésor. La direction de cette affaire fut donnée aux six Conseillers - Députés de la Province, savoir, Regnier van Beke de la part de Middelbourg, Gaspar Ingels de la part de Flessingue, Job de Jong de la part de Ziriczée, Gerard van Nisse de la part de Tergoes, Guillaume Vrybergen de la part de Ter-Tholen, & Jean de Maurigneault (sic) de la part de Tervére. On joignit encore à eux Adrien Vett Conseiller – Pensionaire, & Pierre de Huybert Secrétaire d'État.
Trewleben employa sous leur conduite ses tenailles avec tant de succès, au grand étonnement de tout le monde & au grand avantage des propriétaires du vaisseau péri, que voyant pêcher une si grande quantité d'argent, de pierres précieuses, de pièces de canon, & d'autres effets de grande valeur, on voulut immortaliser une si heureuse invention par la médaille suivante."

Des exemplaires de cette médaille sont conservés notamment au British Museum, Londres (inv. G3,FD.87), au Rijksmuseum, Amsterdam (NG-VG-1-938), ou encore au Teylers Museum, Haarlem (TMNK 00681).

Sylvie Lhermite-King

Collections