EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Pot à anses et son plateau en émail cloisonné signé:F.Barbedienne
Pot à anses et son plateau en émail cloisonné signé:F.Barbedienne - Objet de décoration Style Pot à anses et son plateau en émail cloisonné signé:F.Barbedienne - Hirsch Antiquités
Réf : 112083
4 200 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Ferdinand BARBEDIENNE (1810-1892)
Provenance :
France
Materiaux :
Broze doré, émail cloisonné
Dimensions :
H. 19.5 cm | Ø 28 cm
Objet de décoration Cassolettes, coupe et vase - Pot à anses et son plateau en émail cloisonné signé:F.Barbedienne
Hirsch Antiquités
Hirsch Antiquités

Pendules des XVIIIe et XIXe siècles


+33 (0)1 45 66 00 09
+33 (0)6 09 53 69 26
Pot à anses et son plateau en émail cloisonné signé:F.Barbedienne

"Pot à anses et son plateau en émail cloisonné signé:F.Barbedienne"
Ferdinand BARBEDIENNE (1810-1892),
Pot à anses et son plateau en émail cloisonné et bronze doré ajouré et à décor d'inspiration Iznik de fleurs sur fond bleu profond. Très bon état.
La coupe porte la signature du fondeur « F. Barbedienne ».
Ferdinand Barbedienne (1810-1882) est un industriel français et grand bronzier de son époque.
Il créa et dirigea l'une des plus importantes fonderie d'art du XIX, il devient le fournisseur officiel de l'empereur Napoléon III et de l'impératrice Eugénie.

Né en Normandie en 1810, Barbedienne s’installe rapidement à Paris et tient un magasin de papiers peint. Il rencontre Achille Collas et tous les deux, ouvrent une fonderie en 1838. Collas avait déjà inventé une machine reproduisant mathématiquement des sculptures.

La maison Collas et Barbedienne vendent dans le monde des réductions en plâtre de la Vénus de Milo. Elle se consacra par la ...

Lire la suite

... suite au bronze d’après l’antique. L’idée de Barbedienne est de démocratiser l’art pour le rendre accessible, tout en étant conforme dans la reproduction de l’œuvre. Cette invention lui a permit de se démarquer et d’être à la tête d’une bonne réputation au près des sculpteurs renommés du moment, tels que Antonin Mercié, Paul Dubois, Clésinger, Carrier-Belleuse…

Il a aussi touché aux objets décoratifs et de mobilier. En 1862, il ne passe pas inaperçu à l’Exposition Universelle de Londres, avec ses objets d’art incrustés d’émaux (premiers essais enregistrés en 1858). Lors de l'Exposition Universelle de 1878, il est comparé à "un prince de l'industrie et au roi du bronze".
H : 19,5 cm
D: 28 cm

Conditions générales de livraison :

A définir avec le client
export dans le monde entier (après devis)

Hirsch Antiquités

XIXe siècle
Pendule Borne en bronze
Pendule Borne en bronze

2 200 €

XIXe siècle
Petite pendule en marbre et bronze
Petite pendule en marbre et bronze

1 600 €

Cassolettes, coupe et vase