EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Paire de vases cornets en laque rouge, période Qing / République
Paire de vases cornets en laque rouge, période Qing / République - Arts d Paire de vases cornets en laque rouge, période Qing / République - Alexandre Hougron Paire de vases cornets en laque rouge, période Qing / République - Antiquités - Paire de vases cornets en laque rouge, période Qing / République
Réf : 89117
6 500 €
Époque :
XXe siècle
Signature :
Caizheng bu yinshua ju zhi et Jingxin Zahi
Provenance :
Chine
Materiaux :
Laque
Dimensions :
H. 25 cm
Arts d XXe siècle - Paire de vases cornets en laque rouge, période Qing / République  - Paire de vases cornets en laque rouge, période Qing / République Antiquités - Paire de vases cornets en laque rouge, période Qing / République
Alexandre Hougron
Alexandre Hougron

Art d'Asie


+33 (0)6 99 23 31 31
Paire de vases cornets en laque rouge, période Qing / République

Paire de vases cornets en laque rouge de cinabre magnifiquement sculptés de scènes animées de personnages dans des jardins et de motifs archaïsants et floraux, un B entrelacé d'un E sculptés en médaillon, la marque Caizheng bu yinshua ju zhi ("Fait pour le Bureau de l'Impression et de la gravure des monnaies des Finances") sculptée dans un cartouche sur le noeud central, et la marque incisée et dorée Jingxin Zhai ("Studio du Coeur Tranquille") à la base, dynastie Qing ou période Républicaine, 20ème siècle Une restauration en bordure du col de l'un sur une zone de 8,5 cm de long et sur une profondeur maximale de 2,5 cm. Poids des deux vases : 814 g.

Pour une paire de vases en laque rouge de forme Hu de 23 cm de grande qualité et portant également la marque Caizheng bu yinshua ju zhi, voir Bonhams, San francisco, 18 décembre 2017, lot 958 (vendu 10.000 $).

La marque Caizheng bu yinshua ju zhi est à part ces cornets en laque et la paire de vases Hu en laque ...

Lire la suite

... vendus chez Bonhams inconnue sur des oeuvres d'art chinoises et elle a été associée automatiquement au Ministère de la Fabrique des monnaies sous la République chinoise (1912-1949) à Pékin tandis que la marque Jingxin Zhai désigne un jardin près de Pékin à Beihai dans la zone des lacs de la Cité Interdite, ce jardin étant un jardin privé de l'empereur Qianlong (1736-1795). Cet élément ne laisse pas de jeter le doute sur la datation par défaut des seuls deux exemples de laques de cinabre connus (dont nos cornets) portant cette marque sur la période républicaine soit vers les années 1915-1920 car la facture de ces laques qui est d'une très haute qualité est en tout point semblable au style très exigeant des laques réalisées pour la Cour sous les Qing et plus précisément sous la période Qianlong. La présence d'un E et d'un B entrelacés et qu'on retrouve également sur les vases de Bonhams a été interprétée comme une possible évocation d'une fabrication du Ministère des Finances pour une exposition (E de Exhibition) tandis que la lettre B ferait référence au terme Bank et il s'agirait donc de cadeaux faits à une banque, éventuellement étrangère. Toutefois quelques éléments ne cadrent pas tout à fait avec cette interprétation. Tout d'abord le nom du Ministère des monnaies et des finances créé en 1907 à la fin des Qing et actif sous la période républicain est Duzhi bu yinshua ju (et nom Caizheng bu yinshua ju) comme cela ressort de l'étude "State and Crafts in the Qing Dynasty" de Christine Moll-Murata (2018), Chapitre 7. D'autre part on peut s'interroger sur la marque de Hall, ou marque de palais appliquée sur la base de nos vases cornets (mais absente des vases vendus chez Bonhams) : ce nom est celui en effet d'un pavillon dans un jardin exclusivement réservé à l'Empereur Qianlong et aussi appelé "le petit jardin de Qianlong (Qianlong Xiao Huayuan"). On comprend mal sa présence si ce n'est alors pour signifier que ces vases sont d'une qualité telle qu'ils sont un hommage à l'empereur Qianlong et à ce Studio ou Jardin qu'il affectionnait et où il se retirait pour méditer.

Dans l'incertitude et par principe de prudence, on validera donc la datation déjà proposée par Bonhams pour des objets équivalents et on attribuera au minimum la période de fabrication de ces laques d'une qualité remarquable à la période républicaine,. Toutefois cette attribution d'époque ne laisse d'ouvrir à rebours une interrogation terrible sur la date de fabrication véritable dès lors de bon nombre de laques de même qualité et de même style mais dépourvues de toute marque ou ayant reçu des marques apocryphes de Qianlong, lesquelles sont systématiquement sur la foi de leur qualité stylistique présentées comme du 18ème siècle....

Alexandre Hougron

Arts d'Asie