EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Paire de cabriolets Lyonnais en bois doré attribués à François-noël Geny
Paire de cabriolets Lyonnais en bois doré attribués à François-noël Geny - Sièges Style Louis XV Paire de cabriolets Lyonnais en bois doré attribués à François-noël Geny - Sérignan Antiquités Paire de cabriolets Lyonnais en bois doré attribués à François-noël Geny - Louis XV Antiquités - Paire de cabriolets Lyonnais en bois doré attribués à François-noël Geny
Réf : 97893
8 500 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France Lyon
Materiaux :
Bois doré à la feuille en bruni et amati.
Dimensions :
l. 59 cm X H. 93 cm
Sièges Fauteuil & Bergère - Paire de cabriolets Lyonnais en bois doré attribués à François-noël Geny XVIIIe siècle - Paire de cabriolets Lyonnais en bois doré attribués à François-noël Geny Louis XV - Paire de cabriolets Lyonnais en bois doré attribués à François-noël Geny Antiquités - Paire de cabriolets Lyonnais en bois doré attribués à François-noël Geny
Sérignan Antiquités
Sérignan Antiquités

Mobilier et objets d'art


+33 (0) 6 07 40 65 70
Paire de cabriolets Lyonnais en bois doré attribués à François-noël Geny

Rarissime paire de fauteuils cabriolets lyonnais d’époque Louis XV à fond de canne, mouluré sculpté doré à la feuille en bruni et amati. A l’instar des larges fauteuils à dossiers plats dévolus à être adossés aux murs, ces fauteuils de milieu de salon ont été conçus afin de conjuguer, confort et mobilité. De petite taille tout en courbes et contre-courbes violonnées, leur dossier y est cintré afin d’épouser au mieux la forme du dos, les accotoirs à manchettes et console évasées sont à retrait galant, afin que ces dames puissent lisser élégamment leurs robes sans les froisser. La ceinture de forme semi-circulaire se prolonge sans discontinuité jusqu'aux piétement; celui-ci est constitué de quatre pieds cambrés ponctués d’enroulements. L’assise est pourvue d’une raquette amovible chevillée épousant le galbe de la ceinture. Celle-ci tout comme le dossier est à fond de canne. La ligne pure du fût est parcourue d’une mouluration fine et ...

Lire la suite

... généreuse aux sinuosités bien marquées de larges gorges sommées de petites fleurs sculptées de boutons de roses et pivoines au sommet du dossier et en partie médiane de la traverse de ceinture ; ainsi qu’aux faîtes des antérieurs. L’assise de canne est coiffée d’un petit coussin rembourré afin d’optimiser son hospitalité. L’ensemble confère à cette paire de fauteuils un bel équilibre entre grâce charme et confort. Il est à noter le grand soin apporté aux éléments de liaison d’une qualité irréprochable. Équilibre, nervosité et, élégance sont les termes les plus appropriés à cette très belle paire de sièges à fond de canne d’une très belle qualité. Travail Lyonnais de seconde partie du XVIIIe siècle attribué à François-Noël Geny. GENY François-Noël fut reçu maître menuisier par brevet à Lyon en 1773. Né à Paris où il a vraisemblablement fait son apprentissage, François Geny, travailla à Lyon plus de cinquante ans, place de Roanne puis rue Pisse-Truye. Il mourut le 23 nivôse an XII (14 janvier 1804), 35 rue de l'Archevêché. Sa production de siège est de belle qualité, richement sculptée, aux formes classiques, absolument similaire aux modéles de ses confréres parisiens. On lui doit également divers sièges à usage spécifique comme une chaise de musicien et un curieux siège prie-dieu convertible. Un siège né de la main de ce maître ébéniste menuisier lyonnais se reconnaît d'un seul regard. Tous, du subtil jeu tout en courbes et contre-courbes, aux accotoirs volubiles sans oublier les consoles en coup de fouet ou la hardiesse des moulurations rehaussés d’un subtil travail de sculptures conjugué aux faits attesté que Geny ne signait qu’un ou deux sièges d’un ensemble attestent de sa paternité. L’ensemble de ces critères sont présents sur la paire de fauteuils que nous vous proposons ; attestant de ce fait de leurs attributions certaines à ce maître lyonnais. Bel état de conservation, boiserie sans greffes ni entures, cadres de raquettes de cannage d'origine.
L'estampille de Geny est frappée à divers endroits, tels que la barre de renfort des sièges en cabriolet ou la barre de renfort du dossier; il arrive même qu'elle soit placée sur une partie non visible, et qu'on la découvre au démontage. Plus classiquement, elle se situe sur la face externe de la traverse arrière de la ceinture ici probablement sous la dorure.
Restauration d’usage et d’entretien, notamment nettoyage et légère reprise de la dorure. Il est à noter que ce modèle de petit siège de milieu à fond de canne est dès plus rare à fortiori en bois doré.
Musées: Fauteuil cabriolet Louis XV, Bain de siège Louis XV canné, Fauteuil Louis XVI à la reine - Musée historique de Lyon.
Bibliographie: Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 2008 - Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934
Dimensions : hauteur 93cm, hauteur d’assise à la raquette 40.5cm au coussin 52cm – largeur aux mains 59cm.

Conditions générales de livraison :

Conditions générales de vente et de livraison : Le prix indiqué sur l'annonce inclut la livraison dans toute la France métropolitaine.
Pour l’Allemagne, la Belgique, l’Italie ou l’Espagne nous contacter pour un devis.
Pour les États-Unis, l’Europe extracommunautaire ou le reste du monde nous contacter pour un devis mais les taxes d’importation applicables dans chaque pays restent à votre charge.
L’emballage et le suivi du transport sont assurés par nous-mêmes ou par transporteurs professionnels spécialisés en Œuvres d’art.

Sérignan Antiquités

XVIIIe siècle
Large bergère Louis XV
Large bergère Louis XV

3 900 €

Fauteuil & Bergère Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Paire de cabriolets Lyonnais en bois doré attribués à François-noël Geny » présenté par Sérignan Antiquités, antiquaire à Avignon dans la catégorie Fauteuil & Bergère Louis XV, Sièges.