EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Paire de bougeoirs modèle Martincourt
Paire de bougeoirs modèle Martincourt - Luminaires Style Paire de bougeoirs modèle Martincourt - Galerie Gilles Linossier Paire de bougeoirs modèle Martincourt - Antiquités - Paire de bougeoirs modèle Martincourt
Réf : 82179
3 800 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Henri Dasson
Dimensions :
H. 31 cm | Ø 14 cm
Luminaires Bougeoirs et Chandeliers - Paire de bougeoirs modèle Martincourt XIXe siècle - Paire de bougeoirs modèle Martincourt  - Paire de bougeoirs modèle Martincourt Antiquités - Paire de bougeoirs modèle Martincourt
Galerie Gilles Linossier
Galerie Gilles Linossier

Mobilier & Objet d'art du XVIIIe siècle


+33 (0)1 53 29 00 18
Paire de bougeoirs modèle Martincourt

Paire de bougeoirs d'après un modèle d'Etienne Martincourt, en bronze doré, le binet ciselé de guirlandes de leurs retenues par des nœuds de ruban est supporté par un petit socle creusé de fines cannelures légèrement torses. Le fût ajouré en forme athénienne surmonté de trois têtes de zéphyr et orné de guirlandes de fruits, avec en son milieu un carquois. Ils reposent sur une base ronde à ressauts décorée d’une torche flammée, de têtes de corbin affrontés tenant une draperie, de pampres de vigne, volutes feuillagées et d’une frise de palmettes.

Travail du XIXème marqué HD. Henri Dasson (Paris 10 mai 1825 - Saint Germain en Laye 20 mai 1896), ébéniste et bronzier du XIXème.

Dimensions:
31 cm H x 14 cm D

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

T. Dell, Furniture in the Frick Collection, New York, 1992, pp.287-294

P. Hughes, The Wallace Collection Catalogue of Furniture, Londres, 1996, pp.1240-1246

La conception de ce modèle revient sans aucun ...

Lire la suite

... doute à Etienne Martincourt répertorié en 1786 dans l'Almanach Dauphin comme sculpteur, modeleur et fondeur et reçu maître fondeur en 1762. Six exemplaires (avec notamment les même bobèches) sont, en effet, signés au revers (sur une plaque amovible masquant "MARTINCOURT" (voir P. Hughes, The Wallace Collection Catalogue of Furniture,Londres, 1996, p.1244). Une paire est aujourd'hui conservée à la Wallace Collection de Londres, une autre au British Museum également à Londres (provenance vente Paris, collection Leboeuf de Montgermont, les 25-30 mai 1891, lot 324 ; puis expositionMarie-Antoinette au château de Versailles en 1955, n°627), une troisième faisait partie de l'exposition Marie-Antoinette et son Temps, en 1894 à Paris à la galerie Sedelmeyer, n°265), une quatrième et une cinquième paire sont conservées dans la Huntington Collection de Los Angeles (Etats-Unis). Une sixième paire est aujourd'hui au musée Getty également à Los Angeles.

Ces exemplaires se distinguent de ceux probablement réalisés sous l'Empire présentant des bobèches à décor de palmettes et une bague intermédiaire placée au milieu du fût (et non dans sa partie inférieure comme pour les modèles antérieurs), notamment l'autre paire conservée à la Wallace Collection, celle du Château de Chantilly et la paire de la Frick Collection (New York), laquelle repose sur de petits pieds sous les décrochements de la base, ceux de Wallace Collection en conservent les traces (petits trous).

Le dessin de ces flambeaux peut être rapproché des dessins de Jean-François Forty, notamment l'idée du fût central flanqué de montants (P. Gélis-Didot, L'oeuvre de J.-Fr. Forty, dessinateur et graveur, sd, pl.4). Il est intéressant de noter que les décrochements de la base ne correspondent pas nécessairement à l'emplacement de petits pieds.

Galerie Gilles Linossier

XVIIIe siècle
Paire de fauteuils de Delaunay
Paire de fauteuils de Delaunay

3 800 €

Bougeoirs et Chandeliers